Littérature française au Moyen Âge

Timeline created by facebooker_1114327991918237
  • Period:
    1000
    to
    1100

    Haut Moyen Âge

    V° - XI° siècle
  • 1001

    Le Théâtre au XI°

    Le Théâtre au XI°
    Le théâtre du Moyen-Age commence après l'an mil il revient dans un cadre religieux. D’abord il s’agit de courts dialogues en latin, plus tard d’une série de scènes jouées par des gens d’Église. On retrouvait de grands genres de pièces comme :
    -Le drame liturgique ( qui illustre les écritures Saintes)
    -Le jeu
    - Le miracle (qui raconte la vie d'un saint ou une légende historique)
    -Le mystère
  • 1050

    Les chansons de geste XI°

    Les chansons de geste XI°
    La poésie épique: Les chansons de geste. Jusqu'a la fin du XI° apparaient les permiers chansons de geste, composés en langue française et récitées par des jongleurs, narrant des épopées legendaires heroiques, mettant en scene les exploits guerriers de rois ou chevaliers. Elle s’essouffle en France à partir de la deuxième moitié du XIIIe siècle. Examples: Chanson de Roland, la Geste de Charlemagne, Chanson de Guillaume, etc.
  • 1100

    Chronique et Historie

    Chronique et Historie
    Au XIIIe siècle, des chroniques en langue française et en prose sont rédigées par des mémorialistes, c’est- à- dire par des auteurs qui ont été les témoins des événements qu’ils racontent. Les premiers chroniqueurs – Robert de Clari et Geoffroy de Villehardouin – ont rapporté ce qui concerne la quatrième croisade (1202-1204), qui s’est conclue par la prise de Constantinople et l’élection d’un
    empereur choisi parmi les croisés.
  • 1101

    Le Théâtre au XII°

    Le Théâtre au XII°
    À partir du XIIe siècle le latin est remplacé par l’ancien français. Avec le temps la mise en scène et le jeu des acteurs prennent de plus en plus d’importance.
  • 1101

    La littérature courtoise XII°

    La littérature courtoise XII°
    La société féodale apporte une nouvelle valeur à l’idéal chevaleresque: le service de l’amour, qui met les préoccupations amoureuses au centre de la vie. Le chevalier courtois ne combat plus pour Dieu, la France ou son seigneur (comme dans les chansons de geste), mais pour sa dame, à qui il doit le “service d’amour”. Un ces poètes courtois est Jaufré Rudel, grand troubadour connu pour sa vie passionnante et pour son amour par l'ouïe, élément récurrent au sein de son oeuvre "la fin d'amors."
  • 1101

    La littérature satirique XII° - XIII°

    La littérature satirique XII° - XIII°
    La littérature satirique développe des XIIe siècle. Elle est malicieuse, narrative, satirique, pittoresque, réaliste, grivoise.
    Elle reflet l’esprit de la classe bourgeoise et du peuple. Il s’agit d’histoires destinées à faire. Il a toute une société animale, hiérarchique. C’est une sorte de pendant caricaturale du monde féodal, de la chevalerie et de l’amour courtois idéaliste. Ce type de littérature favorise la naissance des nouveaux genres : le Roman de Renart et les fabliaux.
  • Period:
    1101
    to
    1453

    Moyen Âge tardif

    XI° - XV° siècle
  • 1150

    Le lyrisme courtoise XII°

    Le lyrisme courtoise XII°
    Le lyrisme apparait en France en 1150. La lyrique courtoise désigne une poésie mise en musique. L'apparition de cet art nouveau correspond à l'essor d'une culture aristocratique qui s'est formée dans le milieu des cours féodales du sud de la France, en Occitanie. Des troubadours et des trouvères sont qui expressent musicalement l'amour courtois ou fin'amor. Les genres étaient: chanson d'amour, de croisade, rotrouenge, jeu parti, l'aube.
  • 1150

    Le Roman

    Le Roman
    Les premiers romans, qui apparaissent en français vers le milieu du XIIe siècle, se distinguent des chansons de geste par leur forme. Ils ne sont pas destinés à être chantés. Ils renoncent à la forme strophique des laisses et sont écrits en octosyllabes à rimes plates. Ce sont des adaptations d’œuvres de l’Antiquité latine. L’écrivain emblématique est Chrétien de Troyes. Il présente son époque comme l’héritière de l’Antiquité et c'est l'auterur du Roman Arthurien. Ouevre: Érec et Énide.
  • 1200

    Le Théâtre au XIII°

    Le Théâtre au XIII°
    Le caractère profane du genre s’accentue progressivement. Au XIIIe siècle dans les villes, de plus en plus riches, les citadins ont besoin de spectacles.
  • 1200

    La lyrisme bourgeoise XIII°

    La lyrisme bourgeoise XIII°
    Nouveau courant poétique (satirique et réaliste) au XIII° pour satisfaire les bourgeois. Lyrisme bourgeois laisse peu de place a l'amour, mais plutot a la piété, la satire du temps, au lyrisme personnel et réaliste, humour gai ou amer. Parmi les potes bourgeois: Jean Bodel avec Congé. Colin Muset et Rutebuf, considéré comme l'un des écrivains les plus en vue, ses oeuvres sont Miracle de Théopphile, dits, compaintes, poèmes intimes.
  • 1200

    La littérature didactique

    La littérature didactique
    A pour but d'apprender qulque chose au lecteur, sans oublier l'art. Les oeuvres ne se distinguent en général ni par leur valeur scientifique, ni par leur valeur littéraire; elles tirent leur principal intérêt des renseignements qu'elles peuvent nous fournir pour l'histoire de la société et de ses valeurs ou pour l'étude du développement de l'esprit humain. Un des premiers auteurs de ce ce genre d'ouvrages est Philippe de Thaun (XIIe s.), avec un Livre des Créatures et un Bestiaire.
  • 1300

    La poésie lyrique aux XIV° - XV°

    La poésie lyrique aux XIV° - XV°
    La réforme de Machaut. Avec lui, au milieu du XIV°, apparaisent des genres nouveau à fromes fixes: rondeaux, ballades, chants, royaux, lais et virelais, Règles précises et rigoreuses. Les poètes: Eustache Deschamps avec théoricien. Charles d'Orléans avec pieces courtes, ballades, rondeaux et chansons. Et François Villon, le poète lyrique le plus remarquable, pour la beauté et l'originalité de sa poésie. Ses oeuvres: Le Lais, Le Testament, des poésies diverses et sept "Ballades en jargon".
  • 1300

    Chronique et Historie en prose au XIV° - XV°

    Chronique et Historie en prose au XIV° - XV°
    Entre le XIIIe siècle et la mort de Louis XI en 1270. On compte un certain nombre de chroniqueurs de premier plan qui sont séparés l'un de l'autre environ par un siècle: Joinville (1224-1317), Froissart, (1337-1400); et Commynes (1447?-1511). Jean de Joinville réunit tous ses souvenirs sur le roi Louis IX, dans un ouvrage destiné à justifi er la canonisation de celui- ci. Froissart a fait chroniques de haut faits chevaleresques et Commynes du règne de Louis XI et règne de Charles VIII.
  • 1400

    Le Théâtre au XV°

    Le Théâtre au XV°
    Pas d'eouvre du XIV° convervée. Au XV° grande variété de genres: Soties, monologues, sermons joyeux, moralités et surtout farces. Par example: La Farce de Maitre Pathelin. Auteur inconnu, jouée entre 1460 et 1465.