Histoire de la peinture

  • 41,000 BCE

    Sources de cette frise interactive

    Sources de cette frise interactive
    F. Giboulet & M. Mengelle-Barilleau, La peinture, coll. Repères pratiques, Nathan, 1997 (2004)
    - Synthèses du site Panorama de l'art
    - Animations du MOOC gratuit en ligne Solerni Culture "Une brève histoire de l'art"
  • Period: 40,000 BCE to 5000 BCE

    L'art pariétal

    L'art pariétal est l'ensemble des oeuvres exécutées par les hommes de la préhistoire sur les parois des cavernes. Ils ont représenté les animaux qu'ils chassaient et des signes abstraits _ traces de rites magiques ou volonté de laisser son empreinte _ qui nous encore très mystérieux.
  • Period: 40,000 BCE to 5000 BCE

    LA PREHISTOIRE

    Commencée à l’apparition des hominidés il y a environ 2,6 millions d’années en Afrique de l’Est, elle est subdivisée en grandes périodes correspondant aux étapes majeures de l’évolution humaine.
    - Au Paléolithique : 1ers outils, sépultures aménagées & manifestations artistiques.
    - au Néolithique : sédentarisation, débuts agriculture & élevage, arts du feu (céramique & métallurgie).
    Elle s’achève avec la naissance de l’écriture, apparue à différentes dates en différents points du monde.
  • 36,000 BCE

    La grotte Chauvet

    La grotte Chauvet
  • 17,000 BCE

    La grotte de Lascaux

    La grotte de Lascaux
    Pour en savoir plus sur la découverte de cette grotte
  • 15,000 BCE

    La grotte de Pech-Merle

    La grotte de Pech-Merle
  • Period: 5000 BCE to 500

    L'Antiquité égyptienne et gréco-romaine

    Il y a 5000 ans, en Egypte, au coeur des pyramides, l'art de la peinture se codifie et se développe. Ce culte de la représentation influencera les navigateurs grecs et l'Empire romain.
  • Period: 5000 BCE to 500

    L'ANTIQUITE

    L’Antiquité est le temps des grandes civilisations de la Méditerranée et du Proche-Orient : Mésopotamie (actuel Irak), et Égypte d'abord avant l’éclosion du monde grec et l’avènement de la République romaine, mieux connues, car elles ont laissé beaucoup d'écrits variés qui ont posé les bases du monde moderne dans la littérature, la philosophie, le droit et les sciences.
    L’Antiquité prend fin avec le déclin puis la disparition de l’Empire romain d’Occident, à la fin du Ve siècle de notre ère.
  • Period: 500 to 1400

    Le Moyen Âge pictural

    l'époque troublée que fut le Moyen Âge du VIe au XIe siècle n'a pas été favorable à la survie des oeuvres peintes. DU XIIIe au XVe, la peinture roman puis gothique principalement d'inspiration religieuse se développe sous différentes formes : vitraux, tapisseries, enluminures. Dès le XIVe, l'art profane s'impose.
  • Period: 500 to 1500

    LE MOYEN ÂGE

    Dans cette période de 1 000 ans, marquée en Occident par la diffusion du christianisme et la constitution de royaumes féodaux, on assiste aux grands défrichements, à l’essor urbain et commercial et à une poussée démographique.
    L’Europe se couvre alors d’édifices civils et religieux. À l’art roman, encore très inspiré par l’art romain, succèdent bientôt l’art gothique plus audacieux. Il s’achève avec l’éclosion de la Renaissance au milieu du XVe siècle en Italie, puis dans le reste de l’Europe.
  • Period: 1400 to

    La Renaissance italienne

    La Renaissance naît en Italie au XIVe siècle, dans une Europe encore médiévale qu'elle va éblouir pendant deux siècles. Le mécénat des papes et des Médicis à Florence, les grandes découvertes en sciences, sciences humaines, l'imprimerie... favorisent l'éclosion de l'esprit scientifique et des arts.
  • Period: 1400 to 1500

    Le réalisme flamand au XVe siècle

    Alors que la Renaissance débute en Italie, la peinture flamande perfectionne une technique propice à rendre les effets de matière, éblouissant une clientèle sensible aux objets tangibles.
  • Period: 1450 to

    La Renaissance en Europe au XVIe siècle

    Un siècle s'écoule avant que la Renaissance venue d'Italie gagne l'Europe. L'Europe du Nord, sous l'influence de la Réforme, abandonne les sujets religieux pour les scènes de genre ou le portrait.
  • Period: 1500 to

    LES TEMPS MODERNES

    La 2e 1/2 du XVe est marquée par la chute de Constantinople, l'imprimerie et la "découverte" de l’Amérique ouvrant la période des Temps modernes.
    De la Renaissance à la fin du XVIIIe, la représentation du monde se modifie profondément : nouveautés techniques et scientifiques, renouveau spirituel lié à la Réforme protestante et à la Contre-Réforme catholique.
    Les modèles artistiques souvent venus d’Italie, accompagnent la naissance des États modernes qui culmine avec la Révolution française.
  • Period: to

    Le caravagisme

    Au XVIIe siècle, le caravagisme (du nom de son créateur le peintre italien le Caravage) utilise de façon expressive les contrastes des clairs-obscurs. À la recherche de plus de réalisme, les peintres caravagesques composent aussi des motifs naturalistes qu'ils vont puiser dans des scènes de la vie populaire.
  • Period: to

    L'art de la Réforme

    Au XVIIe siècle, l'Europe est divisée par la Réforme : le Nord adhère au protestantisme alors que le Sud reste catholique. La peinture hollandaise délaisse alors les sujets religieux traditionnels et les scènes fastueuses pour un univers pictural sobre, inspiré des scènes de la vie quotidienne.
  • Period: to

    Le classicisme

    En France, dans la seconde moitié du XVIIe siècle, Louis XIV développe une politique culturelle de pouvoir et de grandeur. C'est un nouveau goût pour un idéal de rigueur, de pureté et de simplicité. Au service de la gloire royale, les peintres séjournent à Rome. Ils y redécouvrent les valeurs esthétiques de l'Antiquité gréco-romaine.
  • Period: to

    Le rococo et les fêtes galantes françaises

    Après la mort de Louis XIV, les conditions de vie à la cour changent. Les goûts se modifient. Les courtisans réclament plus de légèreté dans l'art. Les peintres évoquent la frivolité, l'insoucciance et le plaisir des fêtes qui ponctuent la fin de l'Ancien Régime. Ils peignent aussi la vie quotidienne des riches bourgeois.
  • Period: to

    Néo-classicisme, Romantisme et Réalisme

    Le foisonnement des idées issues de la Révolution française a des répercussions sur l'art. Trois mouvements naissent de ce rejet de l'académisme : le néo-classicisime, le romantisme et le réalisme.
  • Period: to

    LE XIXe SIECLE

    La France vit au rythme des secousses politiques : révolution, épopée napoléonienne, insurrections.
    L’Europe occidentale se consacre à l’industrie, à la science et aux conquêtes coloniales. Le sentiment national prend corps.
    Le mouvement romantique défend et cultive la notion de liberté dans la création artistique.
    L’invention de la photographie et, bientôt, du cinéma bouleversent la conception traditionnelle de l’art.
  • Period: to

    L'impressionnisme

    Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, l'impressionnisme révolutionne la peinture et annonce l'art moderne. En 1874, de jeunes peintres constitués en association exposent leurs toiles chez le photographe Nadar. Leurs audaces picturales et le choix de leurs sujets provoquent le scandale.
  • Period: to

    En marge de l'impressionnisme

    Dans le sillage de la révolution impressionniste,de nombreux artistes (isolés ou regroupés en mouvement) poursuivent la remise en cause des règles classiques de la peinture.
  • Period: to

    L'expressionnime

    Au début du XXe siècle, un mouvement né en Allemagne regroupe de fortes personnalités d'intellectuels qui renient la notion de beau supposée chère à la bourgeoisie. Les peintres usent d'un langage plastique suggestif : ils gravent leur perception angoissée du monde dans la couleur autant que dans le trait.
  • Period: to

    Le fauvisme

    Poursuivant les recherches chromatiques de la fin du XIXe siècle, un groupe de jeunes peintres exalte la puissance de la couleur et radicalise l'usage des contrastes colorés. Pour porter la couleur à son paroxysme, les artistes travaillent dans la lumière des villages de Provence.
  • Period: to

    Le cubisme

    En 1908, les peintres cubistes révolutionnent l'art de peindre. Ils "explosent" les objets et les personnages, dont ils éparpillent ensuite les fragments sur toute la surface de la toile. Après 1912, ils expérimentent la technique du collage au service d'une représentation synthétique de l'objet.
  • Period: to

    L'abstraction

    L'abstraction est une peinture qui refuse la copie et la figuration du monde extérieur. Libérée de l'imitation, la surface de la toile devient le sujet du tableau. Les formes et les couleurs se multiplient librement, l'espace s'étale dans tous les sens. L'artiste exprime ses sentiments et ses sensations, il traduit son paysage intérieur.
  • Period: to

    Dada et le surréalisme

    Le mouvement Dada et le surréalisme sont deux expériences artistiques totales : littérature, poésie, peinture. Elles contestent et remettent en cause les valeurs traditionnelles de l'art : Dada est un cri de révolte contre l'ordre bourgeois, le surréalisme conteste les conventions esthétiques.
  • Period: to

    LE XXe SIECLE

    Le monde est ébranlé : la Grande Guerre et ses millions de morts, la première crise économique majeure en 1929, la montée des totalitarismes, la Seconde Guerre mondiale et ses génocides.
    Sur fond de décolonisation et de guerre froide, un nouvel ordre international se dessine. Et pourtant, le 21 juillet 1969, l’univers s’agrandit quand Neil Armstrong pose le pied sur la Lune : « C’est un petit pas pour l’homme, un bond de géant pour l’humanité. »
  • Period: to

    L'art contemporain aux Etats-Unis

    Après la Seconde Guerre mondiale, les peintres américains s'affranchissent de la tradition européenne. Ils expérimentent des amtériaux modernes et affirment l'importance du geste.
  • Period: to

    L'art contemporain en Europe

    Les artistes européens de l'après-guerre évoluent dans des mouvements d'avant-garde. Ils imaginent de nouveaux moyens pour exprimer une image poétique du monde moderne.
  • Period: to

    LA PERIODE CONTEMPORAINE

    Elle débute par la chute du mur de Berlin. Les USA, désormais seule superpuissance, proclament un «nouvel ordre mondial». Le néolibéralisme triomphant aggrave les déséquilibres entre riches et pauvres et suscite des résistances des laissés pour compte avec des replis identitaires vers les nationalismes et/ou les religions. Il est contesté par le mouvement de l'altermondialisme.
    L'Art est très menacé, entre les attaques des intégrismes et une marchandisation brutale de l'oeuvre et de l'artiste.