Hdp couverture 2

Frise chronologique - Partiel 3 Histoire de la Langue 2021 (Mariana Santini)

  • 3000 BCE

    Langues Indoeuropéennes

    Provenant des langues Indoeuropéennes, la langue française fait partie des langues italiques par l’intermédiaire du latin.
    ➤ Langues celtiques → gaulois (disparue) : gallois, breton, irlandais
    ➤ Langues italiques → français, portugais, espagnol, italien, catalan, occitan, roumain
  • 400 BCE

    Ibères et Ligures

    Avant l’occupation celtique beaucoup des noms des rivières et des montagnes de la France y remontent.
    ➤ Les noms de l’Ardenne et de la Seine
    ➤ Le mot chalet remonte au prélatin et désigne l’abri pour les bateaux
  • 200 BCE

    La langue Gauloise

    Des mots appartenant à la langue Gauloise qui sont devenus latins et vivent dans toutes les langues romanes:
    ➤ camisia (chemise)
    ➤ braca (braie)
  • 200 BCE

    Toponymes provenant du Gaulois

    ➤ Les lieux de marché peuvent être identifiés grâce à leur suffixe –magus “marché”.
    ➤ Noyon vient de <noviusmagus “nouveau marché”
  • 57 BCE

    Romanisation de la langue

    Romanisation de la langue
    Les dialectes celtiques disparaissent progressivement et le latin s’installe d’abord dans les écoles des villes. Le noble gaulois emploie le latin avec ses amis et le gaulois avec ses domestiques.
  • 57 BCE

    Latin vulgaire ou roman commun

    Le gaulois est remplacé par le latin parlé, appelé aussi roman commun. Celui-ci est divisé en latin classique et en langue parlée.
    ➤ Exemples de changements:
    - Aqua → eaue → eau
    - Aimabo → amare habeo
    ➤ Exemples de mots hérités du latin parlé: bras, cou, cul, dent, front, jambe, main, pied, tête, etc.
  • Period: 200 to 400

    Les invasions Barbares

    Il existe une diversité linguistique dans le territoire: Germaniques - Francs - Wisigoths et Burgondes.
    ➤ Exemples d'apports Germaniques (Francique):
    - Termes de féodalité → adouber, bannir, éperon, esquiver, fief, flèche, gant
    - Domaine émotionnel → hargne, honte, marrir, orgueil
    - Monde animal → écrevisse, épervier, étalon, héron, mésange
    - Instruments hache, houe
    - Aliments → bière, blé, cresson, frambois
  • 400

    Les apports des Arabes et Germaniques

    Grâce aux Normands le français devient la langue de l’aristocratie, de la Cour, des tribunaux et de la religion en Anglaterre et par conséquent elle se répand.
    ➤ Parmi les apports des Arabes à la langue française on trouve:
    - sukkar = sucre

    - al-gebr = algèbre

    - harsuf = artichaut
    - narang = orange
  • Period: 400 to 900

    Du latin vers l'ancien Français

    ➤ Diffusion du Christianisme par Clovis: le latin est enseigné dans les écoles
    ➤ Naissance de la langue française écrite: le Serment d'Estrasbourg (842)
  • 900

    Les différenciations dialectales

    Les différenciations dialectales
    Apparition de nombreux parlers locaux suite à la division de la structure féodale et les diverses occupations du territoire:
    Au Nord → dialectes d’oïl
    Au Sud → dialectes d’oc au sud
    Zone intermédiaire → dialectes franco-provençaux
  • 1000

    L'ancien français

    L'ancien français
    ➤ Le français devient préponderant
    ➤ Les dialectes de langue d'oïl et d'oc sont en usage
    ➤ La littérature naît en Île de France pour la première fois (chansons de geste, récits épiques)
    ➤ L’existence de diphtongues et de triphtongues
    ➤ La déclinaison à deux cas (cas-sujet et cas-régime)
    ➤ Le développement du système des déterminants (articles et pronoms) et des prépositions
    ➤Formation des formes verbales composées
    ➤ Substitution du futur latin par la périphrase verbale infinitif + habeo > avoir
  • 1000

    Changements phonologiques

    ➤ L’accent tonique sur une des voyelles a pour effet l’affaiblissement, puis la disparition des autres voyelles du mot. Ex.: augustum < août
    ➤ À l’opposition de quantité (longues-brèves) se substitue une opposition d’ouverture (ouvertes-fermées)
    ➤ La diphtongaison des voyelles libres. Ex.: feru < fier.
    ➤ La nasalisation des voyelles est suivie de la consonne. Ex.: chien
    ➤ La palatalisation. Ex.: tepidus < tiède
  • 1000

    Changements lexicaux

    ➤ Mots désignant les hiérarchies à l’intérieur du système féodal (demoiselle > mademoiselle)
    ➤ Baron, vassal, homme, comte, marquis, duc, fief, comté, marquisat, duché
    ➤ Mots désignant la vie de la Cour (raffinement, luxe et subtilité)
    ➤ Amour (mot provençal), jaloux < gilos (provençal)
    ➤ Nobles ≠ roturiers < ruptuarius < ruptura < rompere (paysans)
  • Period: 1200 to

    Le moyen français

    Durant la Guerre de Cent Ans la France est sous le pouvoir Anglais, par conséquent le français est employé dans les actes officiels des deux pays.
    ➤ Caractéristiques:
    - déclinaison nominale à deux cas
    - réduction de diphtongues et des consonnes complexes
    - degré zéro de l’article
    - autonomie du pronom personnel sujet
    - chute des désinences verbales et nominales
    ➤ Brunot décrit la langue de cette période « sans équilibre », mouvante, et à aucun moment « fixée »
  • Period: 1200 to

    L'enrichissement lexical

    Procès de renouvellement lexical qui inclus:
    ➤ Latinisation et hellénisation par dérivation directe, calque et relatinisation → termes latins (fanatique, exulter); greco-latins (emblème, métaphore); grecs (antidote, chaos).
    ➤ Emprunts aux dialectes → emprunts au provençal (bordel, cadenas, etc.)
    ➤ Développement du fonds indigène par dérivation et composition → (le songer, le doux, –age, -aille, -ois, -ard, -able, -asse)
    ➤ Emprunts à l'Espagnol et l'Italien
    ➤ Évolution des formes
  • 1500

    L'affirmation du français

    L'affirmation du français
    ➤ Emprunts au XVIe s à l'Italien (douche, charlatan) et l'espagnol (Bandoulière, camarade)
    ➤ François Ier impose le français et détrône le latin
    (1539) Ordonnance de Villers-Cotterêts: Le français devient la langue offcielle de l’Administration et du droit à la place du latin (dans les actes royaux le français est utilisé depuis le XIIIe siècle).
  • Le temps du Bon Usage

    Le temps du Bon Usage
    Dès l'affirmation vers la normativisation:
    ➤ 1639-1694 mis en chantier et publication du Dictionnaire de l'Académie par Vaugelas
    ➤ 1685 création de l'Académie Française par Richelieu
    ➤ Le bel usage du francais (celui de la Cour)
    ➤ Orthographe et phonétique uniformes et regulières (formes archaïques, graphies non simplifiées et prononciation particulière)
    ➤ 1660 dans la Grammaire de Port Royal prévaut la raison universelle
  • La purification de la langue

    L'Académie française, la Grammaire de Port Royal et François de Malherbe se consacrent à purifier la langue française.
    ➤ "Pureté, clarté et précision" vertus exigées par Malherbe. Celui-ci exclue de la langue française:
    - mots sales (boucher) et mots bas (poitrine)
    - mots archaïques, latinismes, dialectismes et néologismes
    - mots diminutifs
    ➤ Cependant il inclut:
    - pronom devant les formes verbales des modes personnels
    - négation "ne…pas", "ne…point"
    - précision de la valeur des modes
  • Le français classique

    Pendant cette période le français est privilegié dans les sciences et la vie politique. Mais il faudra attendre quelques années pour que la langue penètre dans les différentes couches sociales, l'éducation et l'église. On constate la présence du lexique grossier, anti-préciosité et la réflexion sur la langue.
    ➤ La Cour parle français, le peuple parle patois
    ➤ Bilinguisme
    ➤ Humiliation du patois
    ➤ Langue → mode culturelle, préciosité
    ➤ Les offices restent célébrés en latin
  • Period: to

    La francisation

    Unification progressive du français et de l’administration du royaume. Langue fixée au debut du siècle XVIII.
    ➤ Importance de la graphie sur la prononciation
    ➤ "eu" correspond → /y/ (europe /yrop/)
    ➤ "oi" correspond → /w/ (loi /lw/)
    ➤ /wa/ → /e/ (croix /cre/)
    ➤ dénasalisation vocal + consonne + vocal (mon ami /monami/)
    ➤ dénasalisation -un
    ➤ marque audible des féminins
    ➤ malaise orthographique
  • La reforme

    Une malaise orthographique est présente dans la période du français classique. Plusieurs sont les écrivains qui attendent une reforme de l'orthographe. C'est l'œuvre de l’abbé d’Olivet (1740) qui définit un modèle.
    ➤ critique du modèle d'usage
    ➤ cette réforme a atteint 5.000 mots:
    - verbes défectifs: falloir (uniquement à l’infinitif); faillir (infinitif et parfait)
    - mots divers :appel(l)er, agraf(f)e, éclor(r)e, pou(p)e
    ➤ de nouvelles simplifications apparaîtront en 1762
  • Langue de la Révolution

    Langue de la Révolution
    ➤ Tendance à la disparition des parlers locaux
    ➤ Nombreuses politiques scolaires d’enseignement du français
    ➤ Création des Écoles Normales (primaire-secondaire)
    ➤ Formation des professeurs
    ➤ Instituteurs de langue française
    ➤ Enquête sur le français par l’abbé Grégoire (1790)
    ➤ Bilinguisme et patois locaux cohéxistent
  • Lexique de la Révolution

    → Révolution: révolutionnairement, révolutionner
    → Ancien: ancien régime, esclavage
    → Religion: nouvel évangile, croisade civique, calotin
    → Nation: national, nationnalisme, loyaume, soldats de la patrie
    → Legalité: illégal, constitué, inconstitué, despotisme
    → Pouvoir: délégué, député, révocable
    → -crate: aristocrate, démocrate, anti-démocratique
    → Disparution des titres (Mme, M.)
    → Parution des termes latins: triumvirat
    → Assemblées et partis: côté droit/gauche, jacobins, girondins
  • Calendrier Républicain

    Calendrier Républicain
    La Convention adopte le nouveau calendrier le 5 octobre 1793 mais l'année avait déjà commencé le 22 septembre 1792.
  • Le français romantique

    Le français romantique
    Le mouvement littéraire du Romantisme marque cette période de la langue avec une sensibilité exacerbée, l'inscription du moi et la spiritualité. L'art et la littérature sont liberés des règles classiques.
    ➤ Renouvellement des genres et des formes poétiques
    ➤ Refus de:
    - genres
    - unités de temps et d'espace
    - sujets antiques
    ➤ Droits du poète → Victor Hugo (1802-1885)
    - La Préface de Cromwell (1827) et de Les Orientales (1829)
    ➤ Nouveau procédé: image
    ➤ Phrase antithétique et oratoire
  • Révolution: grammaire

    Vers le milieu du XIXe siècle, il existe un grand écart entre la Grammaire traditionnelle (Bon Usage des classiques) et la Grammaire logique (philosophes) et celle des Grands Écrivains (Victor Hugo, Stendhal). Cependant, la Grammaire moderne est fondée sur l’Usage et se caractérise par la liberté de style, la faute et l'écart.
    ➤ 1833 apparaît le mot « linguistique »
    ➤ 1851 Grammaire comparée de la langue française
    ➤ Apparition des points d'interrogation, d'exclamation, de suspension
  • Lexique de nouveaux genres

    ➤ Roman historique: mots archaïqiues, exotiques et étrangères
    ➤ Gazette (journal): pièce de boeuf (article principal), entrefilet (petits articles), Faits-divers (nouvelles), variétés (feuilleton-roman), canard (nouvelles exagérées), entre autres
    ➤ Feuilleton-roman: adverbes, adjectifs, alinéas
    ➤ Dictionnaire de l'Académie (révision en 1835):
    - phonétique et graphies accordent (j’aimais, j’aimerais)
    - nombreux mots ajoutés et supprimés
    - exclusion des noms propres
  • Le Parnasse

    Dans les années 1860 surgit l'École parnassienne qui réagit à l'excès de la liberté des écrivains romantiques:
    ➤ Détachement de l'adjectif et du nom (filer les lentes laines, Mendès)
    ➤ Respect de l'orthographe (lis → lys)
    ➤ Nominalisation des adjectifs (bleu du ciel)
    ➤ Phrases brèves, absence de verbe "Tranquille. - Un souffle ; un seul. - Souffle étrange !" (León Dierx)
    ➤ Froideur dans le style et la langue
    ➤ Précision et rime
    ➤ Vocabulaire élargi
  • Grammaire

    Emplois:
    ➤ Passé simple → passé composé
    ➤ Pronoms relatifs simples et composés
    ➤ "Depuis" + complément de lieu (depuis le Canada)
    ➤ Nouvelles structures phrastiques par les médias (branché, zappé)
    ➤ Féminisation des noms (métiers, fonctions, grades, titres):
    - Mots épicènes → un / une psychologue
    - Mots masculins → ajout d’un “e” : écrivain / écrivaine
    - Suffixe –eur → –euse: coiffeur / coiffeuse
    - Suffixe –teur → –trice : acteur / actrice
    - Suffixe –er → –ère : infirmier / infirmière
  • Lexique

    ➤ Emprunts à l'Anglais (CD, vidéo, DVD, électrode, impédance, transistor)
    ➤ Mots composés (microprocesseur, antihistaminique)
    ➤ Mots spontanés à sens inverse (mortel → génial)
    ➤ Abréviations (à l’oral ou par sms) (MDR = mort de rire; NRV énervé)
    ➤ Verlan (meuf, tromé)
    ➤ Mots abtraits (performant, incontournable)
  • Phonétique

    Disparition de:
    ➤ L’opposition e fermé - e ouvert (parlé de parlais)
    ➤ Voyelle eu nasale (brun, un)
    ➤ L’opposition a postérieur - a antérieur (pâte de patte)
    Apparition de:
    ➤ La consonne nasale “ing” (anglais) (camping, shopping)
    ➤ Réapparition de certains sons (sculpter, dompter)
    Tendance à accentuer la première syllabe du mot (accent d'insistance)
  • Period: to

    Le français contemporain

    Marqué par la polysémie, les médias et le parler des jeunes, le français contemporain constitue une évolution récente, dynamique et créative. Le symbole du bon usage de la langue d'antan est l’Académie française par excellence
  • Sources

    -Notes de la chaire
    -Bruneau, Ch. (1969) Petite histoire de la langue française. Armand Colin
    -https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02279980/file/ATILF-FriseHistFR2019-XL-L4250xH410-FINAL2.pdf