Frise Philo

Timeline created by Manonyta
  • 490 BCE

    Protagoras

    Protagoras
    « L'homme est la mesure de toute chose » Protagoras  est un penseur présocratique et professeur du ve siècle av. J.-C. (490 - vers 420 av. J.-C.). Considéré par Platon comme un sophiste, il est reconnu comme tel par la tradition antique4 et récente. Renommé de son vivant, Protagoras est resté célèbre pour son agnosticisme avoué et un certain relativisme5 : « Des dieux, je ne sais ni s'ils sont ni s'ils ne sont pas » et « L'homme est la mesure de toutes choses »
  • 470 BCE

    Socrate

    Socrate
    " L'homme a besoin d'un Dieu, s'il ne le voit au ciel, il s'en fait un sur la terre. " Socrate est un philosophe grec du ve siècle av. J.-C. (né vers -470/469, mort en -399). Il est connu comme l’un des créateurs de la philosophie morale. Socrate n’a laissé aucun écrit, sa pensée et sa réputation se sont transmises par des témoignages indirects. Ses disciples, Platon et Xénophon, ont notablement œuvré à maintenir l'image de leur maître, qui est mis en scène dans leurs œuvres respectives.
  • 428 BCE

    Platon

    Platon
    “L'homme n'est qu'un jouet inventé par Dieu.” Le platonisme ou réalisme des idées est une théorie philosophique inspirée plus ou moins directement de la théorie des formes de Platon, théorie selon laquelle il existe des entités intelligibles en soi, dont le contenu est indépendant de la contingence de l'expérience sensible.
  • 384 BCE

    Aristote

    Aristote
    "Le courage est un juste milieu entre la peur et l’audace." Aristote est un philosophe grec de l'Antiquité. Il est l'un des rares à avoir abordé presque tous les domaines de connaissance de son temps : biologie, physique, métaphysique, logique, poétique, politique, rhétorique, éthique, etc. Chez Aristote, la philosophie, à l’origine « amour de la sagesse », est comprise dans un sens plus large comme recherche du savoir pour lui-même, interrogation sur le monde et science des sciences.
  • 360 BCE

    Pyrrhon d'Élis

    Pyrrhon d'Élis
    il répétait souvent le vers d'Homère : « Les hommes sont semblables aux feuilles des arbres. » Pyrrhon d’Élis est un philosophe sceptique originaire d'Élis, ville provinciale du nord-ouest du Péloponnèse. Son activité philosophique se situe vers 320 av. J.-C., avec, pour disciples, Onésicrite, Philon d'Athènes et Timon de Phlionte, un brillant poète-philosophe qui vécut dans sa familiarité pendant vingt ans. Il est considéré comme le fondateur de ce que l'on a appelé le pyrrhonisme.
  • 106 BCE

    Cicéron

    Cicéron
    “Une pièce sans livres, c'est comme un corps sans âme.” Cicéron (en latin Marcus Tullius Cicero), né le 3 janvier 106 av. J.-C. en Italie et assassiné le 7 décembre 43 av. J.-C. -, est un homme d'État romain, un avocat et un écrivain latin.
    Ceci fait de Cicéron le créateur de la notion d'humanisme, au sens où l'on parlait autrefois de "faire ses humanités", au sens de l'importance accordé à la culture de l'esprit. Le premier problème que se pose Cicéron est celui de la culture et l'idéal.
  • 94 BCE

    Lucrèce

    Lucrèce
    Les hommes se transmettent la vie comme les coureurs se passent le flambeau Lucrèce est un poète philosophe latin du ier siècle av. J.-C. (peut-être 98-55), auteur d'un seul ouvrage en six parties, le De rerum natura (De la nature des choses, qu’on traduit le plus souvent par De la nature), un long poème passionné qui décrit le monde selon les principes d'Épicure.
    C’est grâce à lui que nous connaissons l'une des plus importantes écoles philosophiques de l'Antiquité, l'épicurisme.
  • 1301

    Jean Buridan

    Jean Buridan
    "La volonté est l'intelligence et l'intelligence est la volonté." Jean Buridan, en latin Joannes Buridanus (1292-1363), philosophe français, docteur scolastique, fut l'instigateur du scepticisme religieux en Europe. Il fut, en Occident, le redécouvreur de la théorie de l'impetus, vers 13401. Son nom est plus fréquemment connu pour l'expérience de pensée dite du paradoxe de l'âne de Buridan.
  • 1533

    Montaigne

    Montaigne
    "L'obstination et ardeur d'opinion est la plus sûre preuve de bêtise."
    Michel de Montaigne ; Les essais (1580) Michel Eyquem de Montaigne, seigneur de Montaigne1, né le 28 février 1533 et mort le 13 septembre 1592 au château de Saint-Michel-de-Montaigne (Dordogne), est selon les traditions universitaires soit un philosophe, humaniste et moraliste de la Renaissance, soit un écrivain érudit, précurseur et fondateur des « sciences humaines et historiques » en langue française.
  • Thomas Hobbes

    Thomas Hobbes
    “Le privilège de l'absurdité est réservé à la seule créature humaine.” Thomas Hobbes, né le 5 avril 1588 à Westport (Wiltshire) et mort le 4 décembre 1679 à Hardwick Hall (Derbyshire), est un philosophe anglais. Son œuvre majeure, Léviathan, eut une influence considérable sur la philosophie politique moderne, par sa conceptualisation de l'état de nature et du contrat social, conceptualisation qui fonde les bases de la souveraineté.
    hobbesien
    Son courant rationaliste dominant : le réalisme
  • Voltaire

    Voltaire
    " L'amour-propre est sans bornes quand on ne pense qu'à soi." François-Marie Arouet, dit Voltaire, né le 21 novembre 1694 à Paris et meurt le 30 mai 1778, est un écrivain, philosophe et homme d'affaires français qui a marqué le XVIIIe siècle. Représentant le plus connu de la philosophie des Lumières, personnage complexe, Voltaire marque son époque par sa production littéraire et ses combats politiques. Son influence est décisive sur les classes fortunées libérales avant la Révolution française.
  • Rousseau

    Rousseau
    “Les femmes ne sont pas faites pour courir ; quand elles fuient, c’est pour être atteintes.” Jean-Jacques Rousseau, né le 28 juin 1712 et meurt le 2 juillet 1778 est un écrivain, philosophe et musicien genevois francophone. Orphelin de mère très jeune, sa vie est marquée par l'errance. Si ses livres et lettres connaissent à partir de 1749 un fort succès.
    La philosophie politique de Rousseau est bâtie autour de l'idée que l'Homme est naturellement bon et que la société le corrompt.
  • Kant

    Kant
    “L'homme obtus manque d'esprit, le sot d'entendement.” Emmanuel Kant est né le 22 avril 1724 à Königsberg, capitale de la Prusse-Orientale, et mort dans cette même ville le 12 février 1804, est un philosophe prussien, fondateur du criticisme et de la doctrine dite « idéalisme transcendantal »
    Grand penseur de l'Aufklärung, Kant a exercé une influence considérable sur l'idéalisme allemand, la philosophie analytique, la phénoménologie, la philosophie moderne, et la pensée critique en général.
  • Georg Wilhelm Friedrich Hegel

    Georg Wilhelm Friedrich Hegel
    “La mort, le maître absolu.” Georg Wilhelm Friedrich Hegel, né le 27 août 1770 à Stuttgart et mort le 14 novembre 1831 à Berlin, est un philosophe allemand.
    Son œuvre, postérieure à celle de Emmanuel Kant, appartient à l'idéalisme allemand et a eu une influence décisive sur l'ensemble de la philosophie contemporaine. Idées remarquables
    Art, Dialectique, Idéalisme, Phénoménologie, Savoir absolu, Système, Raison
  • Friedrich nietzsche

    Friedrich nietzsche
    “Celui qui sait commander trouve toujours ceux qui doivent obéir.” Friedrich Nietzsche est un philologue, philosophe, poète et pianiste allemand, né le 15 octobre 1844 à Röcken, en province de Saxe, et mort le 25 août 1900 à Weimar. Idées remarquables
    Volonté de puissance, surhumain, éternel retour, généalogie, interprétation du réel, critique de la métaphysique et de la morale
  • Jean-Paul Charles Aymard Sartre

    “Le désir s’exprime par la caresse comme la pensée par le langage.” Écrivain et philosophe français, représentant du courant existentialiste, dont l'œuvre et la personnalité ont marqué la vie intellectuelle et politique de la France de 1945 à la fin des années 1970. Domaine
    Métaphysique, ontologie, phénoménologie, théorie de la connaissance, politique, éthique
  • Comte de Sponville

    Comte de Sponville
    “Partir, c'est mourir un peu. Ecrire, c'est vivre davantage.” André Comte-Sponville, né le 12 mars 1952 à Paris, est un philosophe français. Il a été membre du Comité consultatif national d'éthique de 2008 à 2016.
    André Comte-Sponville est le fils de Louise Le Borgne et Pierre Comte-Sponville, lui-même troisième enfant de Julien Comte Mouvement

    Athéisme, humanisme, matérialisme