Mon histoire, ma quête identitaire

By RamonaM
  • La naissance de mon arrière grand-mère

  • Québec: Vie politique

    Période caractérisée par une émigration massive des Québécois vers les villes et vers les États-Unis.
    Honoré Mercier, premier ministre du Québec de 1887 à 1891, accorde beaucoup d’importance à la construction des chemins de fer et à la colonisation. Il crée un nouveau ministère : le ministère de L’Agriculture et de la Colonisation. Il défend les droits des Canadiens français et l’autonomie de la province face au gouvernement fédéral à Ottawa.
  • Québec: Économie

    L’industrialisation accélère le processus d’urbanisation au Québec.
    La population quitte la campagne pour se trouver des emplois en ville.
    Les techniques et les outils agricoles s’améliorent.
    Les industries sont de plus en plus mécanisées et productives. Le transport terrestre des biens et des personnes est possible grâce au chemin de fer. L’expansion du réseau de chemin de fer favorise l’exploitation et le peuplement de régions éloignées.
    L’émergence du syndicalisme ouvrier.
  • Québec: Démographie

    Vers 1905, la province de Québec compte environ 1,8 million d’habitants. Le taux de natalité au Québec est très élevé. La population devient de plus en plus urbaine.
    La plus grande partie des habitants de la province de Québec sont des Canadiens français. Ils représentent environ 80% de la population.
    Le deuxième groupe en importance est composé de Canadiens d’origine britannique, soit des Anglais, des Écossais et des Irlandais.
  • La naissance de ma grand-mère

  • Québec: Vie politique

    Taschereau, premier ministre du Québec, de 1920 à 1936, encourage le développement, par l’entreprise privée, des ressources forestières et minérales. Il crée le ministère du Travail (1931), le Service de l'Assistance publique (1921) et la Commission des accidents de travail (1928). Il fait appel aux capitaux étrangers pour accélérer l’industrialisation du Québec et l’exploration de ses richesses naturelles. Pour lui, le développement industriel du Québec est essentiel.
  • Québec: Économie

    Période caractérisée par une prospérité économique : hausse des exportations et augmentation des investissements étrangers dans l’exploitation des ressources naturelles de la province.
    Le développement des secteurs d’électricité, d’industrie du papier et d’industrie minière a aussi un grand impact sur l’économie.
    Les conditions de vie des ouvriers restent très difficiles, ce qui détermine une augmentation du nombre de syndicats de 136 à 501.
  • Québec: Démographie

    Durant cette période, la population du Québec n’augmente que très peu (15,9%), la natalité étant en baisse. Le Québec connait une diminution du nombre des immigrants et une forte augmentation du taux de chômage qui détermine des dizaines de milliers de Québécois d’aller vers les États-Unis.
  • La naissance de ma mère

  • Québec: Vie politique

    Cette période est nommée la « Grande Noirceur ». Maurice Duplessis est premier ministre du Québec de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959. C’est une période de grands changements pour la société québécoise. La liberté d’expression dans plusieurs domaines et médias est aussi restreinte. Duplessis n’hésite pas à créer des lois contre plusieurs groupes qui vont à l’encontre de ses idées, dont les journalistes, les syndicats et les réformistes. Il s’oppose au droit de vote des femmes.
  • Québec: Économie

    Le secteur industriel connait un fort développement.
    En 1954, Duplessis impose un impôt sur le revenu des particuliers.
    Le gouvernement qu’il dirige fait aussi adopter des mesures sociales, dont des lois sur le salaire minimum et sur l’aide à l’accession à la propriété. Il réalise de grands projets de construction: hôpitaux, travaux publics, autoroutes, écoles. Il lance la construction de barrages hydroélectriques importants et, en 1945, il crée l’office de l’électrification rurale.
  • Québec: Démographie

    Durant cette période, la population au Québec augmente beaucoup (c’est la période du babyboum). La population au Québec augmente non seulement grâce aux naissances, mais aussi à la suite d’une forte immigration (des Polonais, des Portugais et des Grecs). La prospérité économique marque la fin de l’exil des Canadiens français vers les États-Unis. Entre 1941 et 1961, la population québécoise augmente de 3,3 à 5,2 millions d’habitants,
  • Le choix de l'université

    En 1998, en Roumanie la psychologie était un domaine abstrait. C’est la raison pour laquelle mes parents se sont opposés et ils m'ont convaincu de ne pas choisir la Faculté de psychologie. Alors, j’ai choisi la Faculté de lettres pour devenir enseignante de langue et littérature roumaine. J’aurais aimé avoir eu le courage de suivre mon rêve et devenir psychologue.
  • L'immigration

    Aucun changement n’est facile. L'immigration non plus. Je suis contente de ma décision (car les valeurs de la société québécoise sont aussi mes valeurs), mais j’avoue que mon intégration n’est pas encore complète. Je crois que l’insertion professionnelle va m’aider à développer le sentiment d’appartenance à la société québécoise.
  • La naissance de ma fille

    Avec chaque expérience qu’on vit, on nait et on renait, on se désintègre et on se reconstruit. La naissance de ma fille, plus que les autres évènements que j’ai vécus, m’a transformé profondément. Mes priorités, mon attitude envers la vie et les autres ont changé. À partir de ce moment-là, j’ai souhaité de tout mon cœur devenir la meilleure version de moi-même.
  • Le retour à l'école

    Après une pause de 16 ans, retourner à l’école n’a pas été une décision facile. J’aurais pu travailler comme enseignante de français (langue seconde), mais j’ai décidé de m’inscrire au baccalauréat. D’une part, j’ai voulu être enseignante au primaire. D’autre part, j’ai considéré que cela m’aidera à mieux m’intégrer dans mon pays d’accueil et à mieux connaitre les réalités sociales.