Greenpeace

  • Première expédition

    Première expédition
    Un groupe de militants nord-américains pacifistes et écologistes, embarquent à bord du Phyllis Cormack pour protester contre les essais nucléaires américains prévus sur l'île d'Amchitka, au large de l'Alaska. Pour empêcher ces essais ils se placent au centre de la zone d’essai. Cette action fait sensation dans le monde entier. Un an plus tard les Etats-Unis annoncent la fin des essais nucléaires atmosphériques.
  • La France met un terme à ses essais nucléaires atmosphériques

    La France met un terme à ses essais nucléaires atmosphériques
    L’armée française tenait un programme d’essais nucléaires atmosphériques dans l’atoll de Mururoa en Polynésie.
    David Mctaggart, (qui deviendra un des piliers de l’organisation), se rend à bord de son navire le Vega dans la zone d’exclusion militaire. Lui et son équipage seront passés à tabac par la gendarmerie française. La médiatisation de cet événement forcera l’état français à mettre un terme provisoire à ses essais dans le pacifique sud.
  • Naissance de Greenpeace International

    Naissance de Greenpeace International
    Les bureaux européens, américains et ceux du Pacifique décident de mutualiser leurs moyens et créent Greenpeace International.
  • Moratoire sur l'immersion en mer des déchets radioactifs

    Moratoire sur l'immersion en mer des déchets radioactifs
    En 1983, la Convention de Londres, placée sous le contrôle de l’Organisation maritime internationale, interdit définitivement l’immersion et l’incinération en mer des déchets industriels et radioactifs, en dépit de l’opposition de la Grande-Bretagne. Il ne sera confirmé qu’en 1993.
  • Attentat du Rainbow Warrior

    Attentat du Rainbow Warrior
    Deux explosions secouent la coque du Rainbow Warrior alors qu’il se trouve dans le port d'Auckland en Nouvelle-Zélande. Fernando Pereira, un photographe resté à bord, trouve la mort dans l'explosion. Deux jours plus tard, la police néo-zélandaise interpelle deux touristes suisses, les "faux époux Turenge", qui se révèleront être deux agents français.
  • Interdiction de la chasse à la baleine

    Interdiction de la chasse à la baleine
    En 1986, le moratoire mondial sur la chasse à la baleine, décrété par la Commission Baleinière Internationale en 1982, entre en vigueur.
  • Moratoire sur l’utilisation des filets dérivants

    Moratoire sur l’utilisation des filets dérivants
    Les Nations Unies adoptent un moratoire sur l'utilisation des filets dérivants de grande taille, en réponse à l'indignation du public après que Greenpeace ait révélé le caractère destructif de ces méthodes de pêche.
  • Vote pour l’élimination des rejets de déchets dans l’océan

    Vote pour l’élimination des rejets de déchets dans l’océan
    En 1990, la Convention de Londres vote l'élimination progressive de tous les rejets de déchets industriels dans l'océan.
  • L’Antartique Réserve Naturelle Mondiale

    L’Antartique Réserve Naturelle Mondiale
    L'Antarctique reçoit le statut de Réserve Naturelle Mondiale. Toute exploitation minière y est interdite, pour une durée de 50 ans.
  • Suspension des essais nucléaires à Moruroa

    Suspension des essais nucléaires à Moruroa
    La France suspend sa campagne d'essais nucléaires sur l'atoll de Moruroa, à la suite du passage du Rainbow Warrior II sur la zone de test. Elle propose de les arrêter définitivement, si les autres nations concernées font de même.
  • Greenfreeze adopté en Allemagne

    Greenfreeze adopté en Allemagne
    En 1992, Greenpeace a mis au point un système de réfrigération baptisé Greenfreeze qui utilise un fluide frigorigène sans danger pour la couche d’ozone. Greenpeace a décidé de se lancer dans cette aventure pour répondre à l’industrie qui s’obstinait à répéter qu’il n’y avait pas de solution de remplacement pour les HFC (Hydro Fluoro Carbures). En 1993, cette technologie est adoptée en Allemagne, montrant ainsi qu’il existe des moyens de substitutions au HCF.
  • Shell renonce au sabordage de Brent-Spar

    Shell renonce au sabordage de Brent-Spar
    Les militants de Greenpeace occupent la plateforme pétrolière de stockage Brent Spar en Mer du Nord pour empêcher le sabordage de cette installation de 14 500 tonnes. L'action fait partie de la campagne contre le déversement de déchets dans la mer. Suite à cette action spectaculaire, Shell annule sa décision de couler sa plate-forme pétrolière, en Mer du Nord.
  • Interdiction définitive des essais nucléaires

    Le Traité d'interdiction définitive des essais nucléaires est reconnu par les Nations Unies. Il n’est toujours pas entré en vigueur.
  • Conférence OSPAR

    Conférence OSPAR
    La Conférence OSPAR (Oslo-Paris) décide de l'interdiction de tous les déversements de matières radioactives et toxiques, à l'horizon 2020, suivant une recommandation de Greenpeace. Un accord met définitivement fin à l'immersion des installations "offshore" en Mer du Nord et en Atlantique Nord.
  • Interdiction de l’importation de thon

    Interdiction de l’importation de thon
    Suite à l'expédition de Greenpeace dans l'Océan Atlantique ; la Chine, l'Union Européenne, le Japon, les USA et 24 autres pays acceptent d'interdire les importations de thon capturé par les quelques 300 navires, pêchant sans respecter les réglementations internationales.
  • Moratoire sur l'acajou

    Moratoire sur l'acajou
    Suite à dix années de campagne en Amazonie, l'exploitation de l'acajou fait enfin l'objet d'un moratoire, et est inscrit à la CITES (la convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction. Cette inscription permettra d'assurer la survie de cet arbre, son commerce étant mieux contrôlé.
  • Le Libéria condamné

    Le Libéria condamné
    Suite aux pressions de Greenpeace et d'autres ONG, les Nations-Unies condamnent le Libéria pour exploitation illégale du bois.
  • Convention de Bâle

    Convention de Bâle
    Dans le cadre de la Convention de Bâle, les bateaux bons pour la casse sont désormais considérés comme des déchets.
    L'Organisation Maritime Internationale déclare la Mer Baltique « aire maritime particulièrement sensible ». Une idée que Greenpeace défend depuis des années.
  • Greenpeace met un terme au contournement de la loi sur le stockage des déchets radioactifs par Areva.

    Greenpeace met un terme au contournement de la loi sur le stockage des déchets radioactifs par Areva.
    La justice française, suivant les recommandations de Greenpeace, reconnaît que les combustibles irradiés constituent des « déchets nucléaires radioactifs », empêchant ainsi Areva de contourner la loi en jouant sur les mots.
  • Le gouvernement français renonce à faire démanteler le Clémenceau en Inde.

    Le gouvernement français renonce à faire démanteler le Clémenceau en Inde.
    Le collectif réunissant Greenpeace, l'Association nationale des victimes de l'amiante (ANDEVA), Ban Asbestos et le Comité anti-amiante s’opposent au démantèlement du Clémenceau en Inde à cause de la trop grande quantité d'amiante dans le bateau. Le gouvernement indien refuse d’accueillir le Clémenceau. pour protester contre l'exportation d'épaves amiantées des pays riches vers les pays pauvres. Suite à ce refus, Jacques Chirac, à la veille de sa visite en Inde, a ordonné le rapatriement de celui
  • L’Artic Sunrise bloque le Probo Koala en Estonie

    L’Artic Sunrise bloque le Probo Koala en Estonie
    Trois semaines après que le navire Probo Koala a déversé 400 tonnes de déchets toxiques à Abidjan (Côte d'Ivoire), causant la mort de sept personnes et l'intoxication de milliers d'autres, Greenpeace investit et bloque le navire avec l’Artic Sunrose, alors qu’il est ancré au port de Paldiski, en Estonie. Suite à la mobilisation de Greenpeace, une procédure judiciaire est lancée.
  • Rapport sur le réacteur EPR

    Rapport sur le réacteur EPR
    Greenpeace publie un rapport qui prouve que le réacteur EPR, qui va être implanté à Flamanville en Normandie, est le plus dangereux au monde. Avec d'autres associations, elle réunit plusieurs dizaines de milliers de personnes à travers la France pour manifester contre ce réacteur.
    Rapport EPR
  • Le plan « Energie-Climat » est présenté par la Commission européenne

    Le plan « Energie-Climat » est présenté par la Commission européenne
    Le paquet Energie-Climat vise à aider l’Union européenne à réduire ses émissions de gaz à effet de serre et à renforcer sa sécurité énergétique en diminuant sa dépendance à l’égard du pétrole et du gaz. Il sera adopté en décembre 2008.
  • Greenpeace dénonce un trafic de viande de baleine au Japon.

    Greenpeace dénonce un trafic de viande de baleine au Japon.
    L’organisation annonce qu’elle veut porter plainte contre 12 membres d'équipage du Nisshin Maru, navire amiral de la flotte baleinière japonaise. Leur dernière campagne de pêche dans l'Antarctique, a suscité de nombreuses protestations internationales. Selon Greenpeace, la viande stockée dans le navire à quai était transportée par des membres d'équipage vers la terre ferme dissimulée dans des bagages.
  • Interdiction du maïs OGM « MON810 »

    Interdiction du maïs OGM « MON810 »
    Greenpeace France réunit plus de 100 000 signatures pour défendre l'interdiction du maïs OGM « MON 810 » dans plusieurs pays européens.
  • Quatre grands noms du commerce de viande s’engagent contre la déforestation

    Quatre grands noms du commerce de viande s’engagent contre la déforestation
    Campagne déforestation Suite à une campagne de Greenpeace, quatre des plus grands noms du commerce de viande et de cuir (Bertin, JBS-Friboi, Marfrig et Minerva) annoncent qu'ils ne se fourniront plus auprès d'élevages brésiliens établis sur des terrains issus de la déforestation. Quelques semaines plus tôt Nike, Timberland, Carrefour et Wal-Mart s'engageaient à refuser le cuir et la viande issus de la déforestation amazonienne.
  • Campagne Airplot

    Campagne Airplot
    Pour s’opposer à la construction d’une troisième piste d’atterrissage à Heathrow, en Grande-Bretagne, Greenpeace a lancé la campagne « Airplot ». Son principe était simple : acheter un terrain, grand comme un stade de foot, menacé de destruction par la construction de la nouvelle piste d’atterrissage. La propriété a ensuite été divisée entre plusieurs milliers de personnes du monde entier. Objectif : créer un vrai casse-tête juridique pour le gouvernement… Pari réussi : plus de 90 000 personnes
  • Fin des exportations de déchets nucléaires vers la Russie

    Fin des exportations de déchets nucléaires vers la Russie
    Exportations nucléaires Areva
    A l'issue de plus de cinq ans de campagne de Greenpeace, Areva annonce la fin de ses exportations de déchets nucléaires vers la Russie où les déchets sont stockés à ciel ouvert.
  • Lancement de la campagne DETOX

    Lancement de la campagne DETOX
    Greenpeace Chine, avec le soutien de nombreux bureaux à travers le monde, dévoilait la campagne DETOX. Basée sur un rapport détaillant comment certaines grandes marques internationales travaillent avec des fournisseurs chinois polluent les rivières en rejetant des produits chimiques toxiques entraînant des problèmes hormonaux ou des cancers.
  • Mattel refuse l’utilisation du bois issu de la déforestation

    Mattel refuse l’utilisation du bois issu de la déforestation
    Campagne Mattel
    Après que Greenpeace ait révélé que Mattel et sa célèbre poupée Barbie étaient impliqués dans la destruction des forêts tropicales en Indonésie, le géant du jouet s’est engagé à ne plus se fournir auprès d’Asia Pulp Paper qui y pratiquait la déforestation. Plusieurs autres entreprises du secteur comme Lego, Hasbro ou Disney lui ont emboité le pas.