M_L

Timeline created by iagoz
In Music
  • Period: to

    Negro Spirituals

    Débute avec déportation de 15 millions d’africains pour esclavagisme
    Peuple opprimé = la musique est leur seul exutoire
    Précède le gospel
    = work songs
    Fonctionne sur principe de call and response
    Références à l’AT, consiste en dialogues avec Dieu
    A capella
    La pratique religieuse se fait dans une « Praise House » (maison de louanges) remplacé par « Camp Meetings » plus tard (en plein air cette fois)
  • Period: to

    Minstrel Shows

    Vient de troupe itinérantes d’artistes blancs maquillés en noir, parodie de la vie des noirs du sud
    Après aobolition esclavage = apparition de troupes minstrels
  • Period: to

    Cake Walk

    Danse inspirée de la marche née en Virignie
    Les noirs imitent les blancs allant au bal -> danse syncopée
    Le emeilleur danseur pouvait espèrer recevoir un gâteau(d’où le nom)
  • Period: to

    Gospel

    Vient de « God Spell » = parole de dieu
    Orchestration importance + claquement de main!
    Combat contre amérique raciste
    1930 : Gospel Songs (essor)
    Structure en quartet avec chorale + soliste
  • Period: to

    Artistes Gospel

    Charles Albert Tindley : ’hymne de la marche pour les Droits
    civiques en 1960.
    Mahalia Jackson, Gospel Queen : Move on up a little higher, une des premières voix d’une église sans jamais avoir pris de
    cours de chant.
    Golden Gate Quartet : longévité ++, 1ers Noirs à chanter à la Maison Blanche (1941).
  • Period: to

    Blues

    « blues devil » = idées noires, provient des plantations de coton du Sud (mais aussi indiens Cherokee)
    La note bleue en est le son caractéristique
    Harmonica (version diatonique surtout) caractérise Blues (jouet du pauvre), les blancs créent l’harmonica chromatique en réaction.
    12 mesures.
  • Period: to

    Artistes Blues - 1° partie

    Ma Rainey, mère du Blues : 1 des premières chanteuses us blues, grosse influence sur les générations suivantes
    Bessie Smith, impératrice du Blues : connue pour voix puissante et style de chant
    Etta James : chanteuse us jazz, soul et Rythm’n Blues, impact sur plusieurs styles de musique
    JJ Cale : jeu de guitare décontracté et voix nonchalante.
    Eric Clapton : seul à avoir été intronisé à 3 reprises au sein du
    Rock and Roll Hall of Fame (solo, Yardbirds, Cream)
  • Period: to

    Artistes Blues - 2° partie

    Joe Cocker : voix rauque, gestes spasmodiques sur scène, s'inspire surtout de Ray Charles.
    John Lee Hooker : style agressif et hypnotique pour s'imposer dans les bars contre le bruit de fond et parfois la musique
    des autres orchestres
    B.B. King : un des trois kings de la guitare blues, principalement influencé par le gospel.
  • Period: to

    Ragtime

    Sur base du cake walk
    Synthèse entre syncope africaine et musique classique européenne
    Précurseur du JAZZ
  • Period: to

    Artistes Ragtime

    Scott Joplin : compositeur le plus connu de ragtime, Maple Leaf Rag (1899) : première composition dont la partition se vendra à au moins 1 million d’exemplaires.
  • Period: to

    RACINES JAZZ – EARLY JAZZ

    Prend ses racines dans la Nouvelle-Orléans
    Mélange culture afro-américaine et européenne (colons!)
    Reprend 4 temps du Polka Tchèque et rajoute swing
    Il y avait deux styles principaux à l’époque :
    New Orleans : style chaleureux subtil et décompléxé
    Dixieland piqué par blancs de chicago raffiné, élégant, rapide
  • Period: to

    Artistes Jazz

    Buddy Bolden : premier chef de groupe orchestral qui
    improvise sa musique (=jazz). Premier king de la trompette à la
    Nouvelle-Orléans, jamais enregistré. Crée une hot music (donne chaud et envie de bouger).
    Louis Armstrong : 1922 se fait engager par King Oliver (Créole Jazz Band). Satchmo/Ambassador Satch. Invente Scat. 300 concers/an 1920-1950, svt accompagné de gdes chanteuses blues. Hot five 1925. 1935 rupture muscle labial, pause d'1 an. 40s succès -, 50s dixieland. Marié à Lil Armstrong.
  • Period: to

    Artistes Jazz - 2° partie

    Sidney Bechet : sonorité chaude et swing infaillible -> représentant du jazz (symbole du jazz selon Duke Ellington).
  • Period: to

    Boogie Woogie

    Genre de blues plus rapide (apparu avant)
    Piano en 12 mesures pendant que la main droite improvise
  • Period: to

    HARLEM STRIDE (PIANO STRIDE)

    Beaucoup d’impros (plus que ragtime!)
    Caractérisé par grands écarts de la main gauche et improvisations de la droite
    Se base sur rythme du swing
    Puise inspiration du blues et ragtime
    Stride = enjambée, on parle de jam session (impro)
  • Period: to

    Artistes Boogie Woogie

    Clarence Pinetop Smith : fait naître le terme avec " Pinetop’s Boogie Woogie" (1928).
    Canned Heat : "On the road again" (1968), ’un des groupes les plus populaires des années hippie.
  • Period: to

    Artistes Harlem Stride

    Art Tatum : pianiste de jazz presque complètement aveugle, Song of the vagabonds (1946), reconnu pour sa virtuosité et ses improvisations créatrices, influencé par Fats Waller.
    Fats Waller : pianiste de jazz, pris sous l’aile d’un maitre du stride de l’époque: James Johnson, connu en tant que musicien mais surtout en tant que pitre de scène.
  • Period: to

    SWING - MIDDLE JAZZ

    Suite crise financière de 1929, les américains se libérent des contraintes
    Swing demande bcp d’instruments
    2 trompettes, 3 aches, 1trombone, 1 banjo, 1 tuba, 1 piano, 1 batterie
    Se danse organisé, assez codifé et professionnel, pas bcp d’impros
    Radio aide a son developpement commercial
  • Period: to

    Artistes Swing

    Duke Ellington : orchestre très réputé, compose spécifiquement pour certains de ses musiciens, un des noirs les + connus du XX°. Joue Cotton Club (27-31)
    Count Basie, Machine à Swing : orchestre très réputé, raconte une histoire dans ses arrangements, chase (duel /e/ solistes)
    Benny Goodman, Roi du Swing : 1 des 1° blancs à embaucher des noirs, concert au Carnegie Hall (38) (1° jazzmen là)
    Glenn Miller : formation Ben Pollack 21, orchestre militaire, 1er contrats qd mineur.
    Billie Holliday <3
  • Period: to

    Be-Bop

    Après codification du Swing, musiciens veulent se libérer, blancs ont commercialisé jazz et fait profit.
    Noirs veulent récuperer leur jazz et enfreignent esthétique swing
    Tempo rapide, phrasé asymétrique, mélodies tortueuses et complexes, thèmes joué en début et fin de morceau
    BOP = bazar désordonné, nerveaux, rapide, fragmenté, improvisation est figure de proue
    Beat Genraton inspirée par ce courant
    N’est pas directement lié à la danse (difficulté des anciens du swing a intégrer ce courant)
  • Period: to

    Artistes Be-Bop

    (John Birks) Dizzy Gillepsie : trompette, a créé le Latin Jazz et le Be Bop (1940, Parker & Monk), fat joues, humour ++.
    Charlie Parker, Bird : dépendant morphine/héro, alcool, interné 6 mois, 2 try suicide.
    Thelonious Monk, Grand prêtre du Be Bop : exclu des concours amateurs car a trop gagné, pianiste Minxton's Club (Harlem), doit attendre pour enregistrer seul, mutisme pdt 6 dernières années.
    Sarah Vaugan : phrasé be bop, chanteuse d'orchestre (Earl Hines), 3 albums avec Miles Davis,
  • Period: to

    Doo Wop

    Suite à grève des artistes contre musique enregistrées
    Éditeurs & radios se reportent sur formations exclusivement musicales
    Groupe vocaux de 4 à 5 voix qui reprennent tubes
  • Period: to

    Cool Jazz - West Coast Jazz

    Guerre froide inspire à la détente
    Héritier bop et swing, se caractérise par sa douceur
    Jazz accessible à tous
    Arrangement regagne importance
  • Period: to

    Third Stream

    Jazz symphonique
    Mix entre jazz et musique classique
    Impro :figure de proue
    Parallèle au cool jazz
  • Period: to

    Artistes Cool Jazz

    Chet Baker : orchestre à Berlin, découvre Dizzy et Parker, fait son quartet en 53, "Chet Baker Sings" 54 gros succès.
    Miles Davis : découvre et s'entoure de nouveaux talent, pionner du jazz fusion, 1 des rares jazzmen/noirs à être accepté par l'US moyen. Lutte contre racisme.
    Bill Evans : pianiste, sextet régulier de M.Davis, révolutionne l’approche du trio et du piano jazz, met ses influ classiques.
    Stan Getz, The Sound : gd saxo ténor.Joue chez Baker, Goodman, Davis.
    Dave Brubeck : quartet
  • Period: to

    Hard Bop - Neo Bop

    Jazz n’est plus musique de minorité
    Retour à la côte est des USA
    Inspiré par gosple et lbues car jazz cool est trop blanc
    Mélodies redeviennent chantables, tempo rigoureux + enchainement shérité du blues
    Importance du rythme !! (rompt avec le BOP)
  • Period: to

    STAX (Southern Soul)

    Créée par Jim Steward (blanc)
    Se situe dans bâtiments désaffectés de Memphis
    Son Stax (Memphis Sound) = collaboration ntre Isaac Hayes et David Parter (compositeurs) et Stevie Frapper (guitariste)
    Stax joue un rôle important de Blaxploitation avec Shaft
    Mort de MLK : menace équilibre blanc et noir
    Influencé par rythm’n blues, gospel et country
  • Period: to

    Motown

    Créée à Detroit (= Motors Detroit) par Berry Gordy
    Veut plaire à tout le monde en créant des stars
    Detroit sera surnommée HitsVille en hommage à la MoTown
    Son façonné par Funk Brothers (va influencer les Beatles)
  • Period: to

    Jazz Modal

    Révolte & colère peuple noir suite aux assassinats
    Black power&free jazz
    Encore plus d’impro!
    On hésite à le qualifier de jazz voir de musique à sa création
  • Period: to

    Free Jazz

    Black power & free jazz
    Free jazz = déclaration de guerre aux blancs
  • Period: to

    Artistes Free Jazz

    Ornette Coleman : saxo, précurseur free jazz, 60 "Free Jazz: A collective improvisation" (manifeste), 72 harmolodie (jouer la même mélodie à diff hauteurs/tonalités)
    Joe Zawinful : autrichien, va aux US, orchestre de Julian Cannonball Berkeley. 70s : Weather Report, 86 : Weather Update (caca)
    Weather Report : jazz rock, s’affranchir de toutes les contraintes stylistiques, succès avec Birdland
  • Period: to

    Soul

    Nouveau pillage des blancs qui pousse noirs à se redéfinir dans nouveau courant qui prend ses racines dans gospel profane
    Musique affiche la fin de la ségrégation
    Chanson simple avec refrains efficaces
    Thèmes joyeux : amour, changement, … grands sourires pour oublier atrocité escalvage
    Deux leaders : Boxeur Cassus Clay (leader physique) et Malcolm X (leader morale)
    Deux labels majeurs : Motown et Stax
  • Period: to

    Funk - Groove Music

    Sex Machine de James brown : considéré comme naissance du Funk
    Dérivé de la soul et Rythm and blues
    Slap de basse importante
    FULL GROOVE
  • Period: to

    Jazz Fusion - Jazz Rock

    Combinaison impro jazz et rythme énergique du rock
    Arrivée des instruments électroniques
    Retour aux sources ethniques
    Multiplicité hétérogènes de courant en jazz, différentes personnalités vont se diluer entres-elles
    Jazz fusion/rock vont se mélanger et s’influencer
  • Period: to

    Disco

    Diffusé par discothèque dans les 70’s
    Remplace grouple live jugés trop chers
    Retoruve musique + danse
    Rythme marqué et boudée par critique car trop commerciale
    Libération sexuelle : voix sensuelles
    synthés
  • Period: to

    Gansgta Rap

    Caractère virulent et provocateur
    Axé sur argent, sexe et drogue
  • Period: to

    Hip-Hop

    Origines dans injonctions rythmés par cérémonies jamaïcaines
    Plus parlé que chanté
    Né dans le ghetto à NY, le Bronx
    Courant culturel et artistique mondial
    Utilisation de platines, sampling et scratch
    Anglais : hip = competition & hop = danser
  • Period: to

    Generation Press & Play