Les pédagogues (ECSF 317)

Timeline created by hammyhamm
In History
  • John Amos Comenius (1592-1670)

    John Amos Comenius (1592-1670)
    Comenius valorisait l’environnement de l’enseignement dans sa théorie. Il pensait que l’éducation devrait être multisensorielle. De plus, il croyait que l’environnement d’apprentissage devrait être confortable et content.
    Ses idéologies touchent le courant cognitiviste.
  • Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)

    Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)
    Rousseau valorisait l’apprentissage par expérience au lieu d’apprentissage par lecture.
    Rousseau croyait qu’il devrait avoir un accent sur le développement des enfants. Il a même créé son propre stade de développement (4 stades, l'accent sur le développement social).
    De plus, il pensait que l’apprentissage devrait être fait par les élèves eux-mêmes et que la pédagogie devrait être orientée vers les élèves.
    Ses idéologies font partie des courants cognitivistes et socioconstructivistes.
  • Johann Pestalozzi (1746-1827)

    Johann Pestalozzi (1746-1827)
    Pestalozzi valorisait l’éducation en forme entière (physique, mentale et cognitive).
    Trois des méthodes les plus importantes à la théorie de Pestalozzi sont :
    1) Les apprenants développent leur apprentissage par expériences.
    2) L’éducation devrait être naturelle et centrée sur l’élève.
    3) Les enfants devraient être éduqués en entier. La théorie de Pestalozzi touche le courant socioconstructiviste.
  • Le courant béhavioriste

    Thorndike fait une étude sur les animaux et leur comportement. Vers la fin des années 1890, il crée une théorie. « À la base de sa théorie, on trouve le lien ou l’association entre un stimulus (S) et une réponses (R) » (Vienneau, 2017, p.81).
  • Le courant béhavioriste

    Pavlov fait une étude sur les chiens qui saliver. Il observe qu'il y a un processus, le processus de conditionnement classique. (Vienneau, 2017, p.83)
  • Le courant béhavioriste

    Le courant béhavioriste né officiellement. (Vienneau, 2017, p.127)
  • Margaret McMillan (1860-1931)

    Margaret McMillan (1860-1931)
    McMillan valorisait le bien-être des élèves. Elle croyait que les élèves devraient avoir de la bonne nutrition, de la bonne hygiène et des facilités propres.
    De plus, sa théorie valorisait fortement les expériences hors de la salle de classe. Elle trouvait que l'apprentissage de la vie quotidienne était plus important que l'apprentissage pédagogique (ex: les mathématiques, les cours d'histoire, etc.). Sa théorie fait partie des courants humanistes et socioconstuctivistes.
  • Le courant béhavioriste

    Watson fait une étude qui s'appelle "le petit Albert". Il observe et trouve la généralisation du stimulus conditionné (Vienneau, 2017, p.84).
  • Le courant béhavioriste

    Watson a des nouvelles idées:
    « - La psychologie doit devenir une science objective et faire appel à des méthodes empiriques.
    - La vie mentale existe, mais elle ne doit pas être l’objet d’étude d’une psychologie scientifique.
    - L’objet d’étude de la psychologie est le comportement observable et mesurable. » (Vienneau, 2017, p.86). (date non exact)
  • Le courant cognitiviste

    Date entre 1930-1940 Le développement du cognitivisme développemental.
  • Les courants constructiviste et socioconstructiviste

    Vygotski développe sa théorie. Selon lui, l'apprentissage devrait être fait avec l'aide d'un médiateur.
  • Les courants constructiviste et socioconstructiviste

    Piaget crée sa théorie. Sa théorie favorise les stades de développement. Il y en a 3.
    1) Le stade préopératoire
    2) Le stade des opérations concrètes
    3) Le stade des opérations formelles
    (Vienneau, 2017, p.180)
  • Le courant béhavioriste

    Skinner fait des contributions au courant béhavioriste. Cette contribution est en trois volets : « premièrement, le modèle théorique du conditionnement opérant; deuxièmement, la perception de l’apprenant, de l’apprentissage et de l’enseignement sous l’éclairage béhavioriste; troisièmement, les applications du béhaviorisme à l’apprentissage scolaire » (Vienneau, 2017, p.86). date non exacte
  • Le courant béhavioriste

    Skinner crée le conditionnement opérant. date non exacte
  • Le courant cognitiviste

    La création du modèle opérationnel du cognitivisme.
    S------SC-----R (Vienneau, 2017, p.127) date non exacte
  • Le courant humaniste

    Maslow crée sa théorie. La théorie « accorde une place centrale à la satisfaction de besoins inscrits dans l’espèce humaine » (Vienneau, 2017, p.227).
  • Le courant cognitiviste

    Date entre 1950-1960 Le développement de la psychologie cognitive.
  • Le courant cognitiviste

    Chomsky publie un article qui constitue « la première théorie cognitiviste du développement du langage » (Vienneau, 2017, p.127).
  • Alexander Sutherland Neill (1883-1973)

    Alexander Sutherland Neill (1883-1973)
    Neill valorisait les élèves et leur indépendance. Il croyait que les enfants devraient être responsables de leur propre apprentissage.
    Deux principes de sa théorie sont:
    1) La pédagogie active.
    2) La formation des élèves avec l'aide du courant libertaire. Sa théorie touche les courants humanistes et constructivistes.
  • Le courant humaniste

    Neill crée l'école nouvelle et la pédagogie active. (Vienneau, 2017, p.234)
  • Le courant critique et citoyen

    Freire crée le Programme nationak d'alphabétisation en 1963 au Brésil. (Vienneau, 2017, p.281)
  • Le courant cognitiviste

    Le modèle d'Atkinson et Shiffrin sur le mémoire.
  • Le courant béhavioriste

    Bandura crée l'apprentissage vicariant. date non exacte
  • Le courant cognitiviste

    Le modèle du traitement de l'information de Gagné. (Vienneau, 2017, p.131)
  • Le courant critique et citoyen

    Lipman fait une étude sur la logique auprès d'enfants 11 à 13. (Vienneau, 2017, p.277)
  • Le courant critique et citoyen

    Freinet crée ses propres principes de base de la pédagogie.
    Les principes touchent le respect de l'enfant, la valorisation du travail de l'enfant, l'appel à la coopération, favorise l'éducation à la citoyenneté, etc. (Vienneau, 2017, p. 288-289).
  • Le courant critique et citoyen

    Lipman crée un programme de philosophie pour enfant.
  • Le courant critique et citoyen

    Freire fait des contributions mondiales. « Tout au long des années 1970, Freire voyage autour du monde et contribue à établir des programmes d’éducation pour adultes en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et aux Caraïbes » (Vienneau, 2017, p.281).
  • Les courants constructiviste et socioconstructiviste

    Bruner propose le concept d'autoapprentissage. Date non exacte
  • Le courant humaniste

    Rogers crée «Les trois conditions essentielles pour un enseignement humaniste ».
    1) L'authenticité
    2) L'acceptation inconditionnelle
    3) L'empathie (Vienneau, 2017, p.232).