Drapeau de la puissance du canada 1868

Module 1: Formation de la fédération canadienne (1840-1896)

By wilep
  • Rapport Durham

    Rapport Durham
    Suite à la visite de Lord Durham, celui-ci fait deux suggestions majeures au gouvernement britannique: Unifier le haut-Canada et le Bas-Canada afin d'assimiler les Canadiens français et leur accorder un gouvernement responsable.
  • Acte d'Union

    Acte d'Union
    Une fois l'Acte d'Union proclamé, on procède à l'union législative du Haut-Canada et du Bas-Canada pour former la Province of Canada. Le système politique est également fusionné en une seule assemblée législative comportant 42 députés de chacune des deux régions bien que les habitants du Bas-Canada (90% Canadiens français) soient plus nombreux. Le gouvernement responsable n'est pas accordé.
  • Fondation de l'Institut canadien de Montréal

    Fondation de l'Institut canadien de Montréal
    Un groupe de jeunes professionnels et des intellectuels de Montréal vont créer cette institut. Il s'agit d'un endroit de prédilection pour les adeptes d'anticléricalisme. Ils refusent l'influence de l'Église dans d'autres sphères que la vie religieuse. Ils vont même fonder le journal L'Avenir en 1847.
  • Period: to

    Immigration massive

    Durant cette période, des dizaines de milliers d'émigrants quittent l'Irlande à cause de la famine (mauvaises récoltes). Une épidémie de typhus va affecter les voyageurs en bateau et fera en sorte que 5000 immigrants vont mourir seulement en 1847.
  • Abolition du protectionnisme

    Abolition du protectionnisme
    À partir de 1846 et jusqu'en 1849, le Royaume-Uni décide de mettre fin à ses mesures protectionnistes (tarifs préférentiels) envers ses colonies. On assiste maintenant à une politique de libre-échange. La Province of Canada devra maintenant se tourner vers les États-Unis et son marché intérieur (autres colonies britanniques).
  • Obtention du gouvernement responsable

    Obtention du gouvernement responsable
    Suite à l'alliance des réformistes du Bas-Canada et du Haut-Canada (1841), Robert Baldwin et Louis-Hippolyte LaFontaine, et de leurs revendications concernant l'instauration d'un gouvernement responsable, celui-ci est enfin accordé par Londres en 1848. Cela signifie que le chef du parti majoritaire (premier ministre) de la chambre d'assemblée nommera lui-même les membres du conseil exécutif à partir des députés de son parti.
  • Period: to

    Première phase d'industrialisation

    C'est la mécanisation du travail avec les usines et les ouvriers qui vont remplacer les ateliers et les artisans. On procède également à la division du travail (chaque ouvrier effectue la même tâche simple et répétitive) pour produire plus de biens et plus rapidement. Les entreprises sont possédées par la bourgeoisie d'affaires et les employés proviennent de la classe ouvrière. Avec les profits, les entrepreneurs injectent de l'argent dans d'autres machines et d'autres usines.
  • Period: to

    Émigration vers les États-Unis

    Comme toutes les bonnes terres sont déjà plus ou moins cultivées, les gens quittent la campagne (exode rural) pour s'établir dans les villes où il y a beaucoup de travail dans les usines. Beaucoup iront à Montréal, mais une grande partie ira au États-Unis (Vermont, Maine, etc.). On parle d'environ 400 000 Canadiens français qui vont émigrer vers le sud.
  • Création des réserves indiennes

    Création des réserves indiennes
    Suite au rapport de la commission d'enquête sur l'administration des Affaires indiennes de 1844 (commission Bagot), le gouvernement procède à la création des réserves en 1851. En réservant des territoires aux Premières Nations, le gouvernement veut s'approprier plus de territoires pour l'industrie forestière et la colonisation. Il veut également sédentariser les Autochtones.
  • Fondation de l'Université Laval

    Fondation de l'Université Laval
    L'Université Laval devient la première université francophone en Amérique du Nord.
  • Abolition du système seigneurial

    Abolition du système seigneurial
    Les privilèges et devoirs des seigneurs et des censitaires sont supprimés. Les censitaires peuvent racheter leurs terres autrefois prêtées par le seigneur en échange d'une partie des récoltes.
  • Period: to

    Traité de réciprocité

    En 1854, le traité de réciprocité est signé entre les États-Unis et la Province of Canada. Ils peuvent échanger des matières premières et des produits agricoles sans payer de droits de douane. Durant ces années, l'industrie forestière sera en pleine expansion (bois de sciage et pâtes et papiers). Ce traité prendra fin en 1866.
  • Period: to

    Instabilité ministérielle

    Entre 1854 et 1864, les conservateurs (Parti bleu et Parti conservateur) sont majoritaires dans le Bas-Canada et les libéraux (Parti Clear Grit et Parti rouge). De ce fait, il n'y a que des gouvernements minoritaires qui se succèdent durant cette période (10). Un gouvernement majoritaire doit détenir la majorité députés dans le Haut-Canada et le Bas-Canada.
  • Period: to

    Guerre de Sécession

    En 1860, Abraham Lincoln devient président des États-Unis et se prononce en faveur de l'abolition de l'esclavage. 11 États du Sud, favorables à l'esclavage, décident de faire sécession avec les États du Nord. Par la suite, une guerre civile de 4 ans suivra. Le Royaume-Uni soutient les États du Sud de manière indirecte en tolérant la présence de combattants sudistes dans la Province of Canada.
  • La Grande Coalition

    La Grande Coalition
    Avec l'union de trois partis politiques (Parti Bleu, Parti Conservateur et Parti Clear Grit), George Brown, George-Étienne Cartier et John A. Macdonald vont mettre fin à l'instabilité ministérielle. La grande coalition lancera l'idée d'une confédération de toutes les colonies britanniques pour protéger le territoire face aux États-Unis et assurer une prospérité économique (développement du marché intérieur et d'un réseau ferroviaire).
  • Conférence de Québec

    Conférence de Québec
    Au cours de cette conférence, les colonies britanniques d'Amérique du Nord s'entendent sur l'idée d'une union fédérale. Ils adoptent 72 résolutions:
    1- Partage des pouvoirs (fédéral et provincial)
    2- Rep by pop pour chacune des provinces
    3- La construction d'un chemin de fer reliant toutes les provinces
  • L'Acte de l'Amérique du Nord britannique

    L'Acte de l'Amérique du Nord britannique
    Avec cette nouvelle constitution, le Canada devient un dominion et son régime politique est une monarchie constitutionnelle. Il est formé de quatre provinces: Québec, Ontario, Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse. Les pouvoirs sont répartis entre le gouvernement fédéral (monnaie, taxes, pouvoir de désaveu, pouvoirs résiduaires, etc.) et provincial (santé, éducation, droit civil, etc.).
  • La province du Manitoba est créée

    La province du Manitoba est créée
    Après le soulèvement des Métis de la rivière Rouge (Winnipeg) en 1869 dirigé par Louis Riel, le gouvernement canadien conclut un accord avec eux. Il promet aux Métis des titres pour leurs terres et le respect de leur langue et de leur religion.
  • La Colombie-Britannique devient une province

    La Colombie-Britannique devient une province
    Le gouvernement fédéral promet de construire une ligne de chemin de fer pour la relier aux autres provinces et de prendre en charge ses dettes.
  • Loi sur les syndicats

    Loi sur les syndicats
    À cause des mauvaises conditions de travail et des différents mouvements ouvriers, une loi fédérale est votée en 1872 pour légaliser les syndicats et le droit de faire la grève. Cependant, le droit de grève ne sera respecter que dans les années 1890.
  • L'Île-du-Prince-Édouard devient une province

    L'Île-du-Prince-Édouard devient une province
    Endettée elle aussi, elle accepte de se joindre à la fédération.
  • La loi sur les Indiens

    La loi sur les Indiens
    Cette loi regroupe plusieurs lois existantes en une seule. Elle fait des Autochtones des personnes mineures sous la tutelle du gouvernement. On va envoyer les enfants dan des pensionnats en dehors des réserves pour les «civiliser». On vise encore et toujours l'assimilation des peuples autochtones.
  • Ouverture de l'Intercolonial

    Ouverture de l'Intercolonial
    Réseau ferroviaire reliant les Maritimes (Îles-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse) au réseau ferroviaire du Grand Tronc (Québec et Ontario). Il fait 1100 km de long.
  • La Politique nationale

    La Politique nationale
    Entre 1873 et 1878, le Canada connaît une grave crise économique. Le prix des matières premières comme le blé et le bois est en baisse. C'est dans ce contexte que John A. Macdonald met en place une politique économique comportant trois volets: augmenter les droits de douane, construire un chemin de fer transcontinental et coloniser les terres de l'Ouest avec l'immigration de masse.
  • Le second soulèvement Métis

    Le second soulèvement Métis
    Formés à Batoche (Saskatchewan) en réponse aux droits abolis des catholiques francophones, les Métis vont se soulever à nouveau contre le gouvernement canadien, mais ce dernier mettra fin au soulèvement grâce à ses troupes armées. Louis Riel sera pendu.
  • Première conférence interprovinciale

    Première conférence interprovinciale
    Honoré Mercier organise la première conférence interprovinciale dans le but de défendre l'autonomie provinciale. Les différentes provinces réclament un respect de leurs compétences et une plus grande part des revenus fiscaux.
  • Création du ministère de l'Agriculture et de la Colonisation

    Création du ministère de l'Agriculture et de la Colonisation
    En 1888, le premier ministre du Québec, Honoré Mercier, va fonder ce ministère dans le but de coloniser les territoires du nord de la province (Saguenay, les Laurentides, l'Outaouais, le Lac-Saint-Jean, etc.). Malgré cela, les États-Unis vont attirer encore beaucoup d'émigrants. Le curé Antoine Labelle sera sous-ministre de la Colonisation.
  • Montreal Local Council of Women

    Montreal Local Council of Women
    Association de femmes bourgeoises anglophones qui tente de lutter contre les inégalités sociales.
  • Élection de Wilfrid Laurier

    Élection de Wilfrid Laurier
    Wilfrid Laurier devient le premier Canadien français à occuper le poste de premier ministre du Canada. C'est le début d'une période de prospérité économique.