Revendication et luttes nationales histoire 2021

Revendications et luttes nationales

  • L'Acte constitutionnel

    L'Acte constitutionnel
    L'acte constitutionel sert principalement à répondre aux demandes des loyalistes des marchands.Il cause la création du Haut et du Bas-Canada. Le premier possède les lois civiles anglaise et est majoritairement anglophone et le second conserve les lois civiles française et est majoritairement francophone. La chambre d'assemblée est également mise en place, permettant aux citoyens de plus de 21 ans, ayant un bon revenu et étant propriétaire peu voté pour un représentant dans la chambre d'assemblée
  • Les débuts du parlementarisme

    Les débuts du parlementarisme
    En mai 1792, les députés sont élus par la population, ils viennent principalement de la bourgeoisie professionnelle (francophones)et de la bourgeoisie d'affaires (anglophones). A cause de la dualité linguistique, les députés ont former 2 partis : le Parti des Bureaucrates et le Parti Canadien plusieurs sujets sont sensibles à l'assemblée comme la langue dans laquelle devra s'exprimer l'orateur ( d'un anglais correct ou parfait) ou la loi de l'institution royale pour l'avancement des sciences.
  • Nouveaux moyens pour exprimer des opinions

    Nouveaux moyens pour exprimer des opinions
    En janvier 1805, le premier journal d'opinion à été créer, The Quebec Mercury, un journal anglophone prônant l'abolition du système seigneurial et l’assimilation des canadiens par exemple, défendant ainsi le Parti des Bureaucrates. En novembre 1806, Le Canadien est créer par Pierre-Stanislas Bédard, un député du parti canadien et défend, entre autres, la liberté d'expression/ la langue française, et la défense du système seigneurial.
  • Le blocus continental

    Le blocus continental
    En 1806, Napoléon Bonaparte met en place un blocus continental, pour affaiblir le Royaume-Uni, son principal ennemi. Étant donner que le Royaume-Uni dépendait des autres pays pour certaines matières première comme le bois et le blé, du se tourner vers ses colonies d'Amérique. Les colonies n'étant pas équiper, ni en main d'oeuvre ni en infrastructures, ils mirent en place des taxes préférentielles envers le bois arrivant au Royaume-Uni permettant aux colonies de se développer.
  • Le nationalisme

    Le nationalisme
    Un nouveau style de pensée nait: le nationalisme. Le nationalisme est le sentiments d'appartenance à une nation( menant parfois à vouloir un gouvernement autonome). Le sentiment est présent mais différents pour les 2 groupes ethniques dans la Province de Québec (la culture française pour les Canadiens , la politique et la royauté pour les britanniques). Étant donner la tension politique régnant dans les colonies(à cause de la préférence du Royaume-Uni pour les britanniques(surtout en politique).
  • Le commerce des fourrures en chute libre

    À partir de 1810, le commerce des fourrures est de moins en moins important pour deux raisons : la disponibilité des ressources (il fallait aller de plus en plus loin pour trouver les ressources, ce qui coûtait plus cher et qui amenait la baisse de profits) et la baisse de la popularité ( en France , la mode était passée), ces conditions on t menées à l'union de deux compagnies concurrentes, la Baie-d'Hudson et la compagnie du Nord-Ouest sont devenue la Baie-d'Hudson.
  • Le blocus maritime

    Le blocus maritime
    Le Royaume-Uni choisis de riposter et de contrôler le commerce maritime. Pour ce faire, les autorités ont commencé à fouiller, créant une tension. Les États-Uni ont finalement déclaré la guerre. Les habitants du Canada ainsi que les premières nations participe du côté Britannique. Malgré plusieurs tentatives d'invasion du Haut-Canada de la part des États-Unis ainsi que plusieurs batailles dans le Bas-Canada notamment celle de Châteauguay, un traité de paix est signé en 1814.
  • L'industrie forestière

    L'industrie forestière
    Pour combler le vide que la baisse de l'industrie des fourrures à créer, et surtout grâce au manque d'approvisionnement de matière au Royaume-Uni (voir blocus continental) le commerce forestier à exploser en quelques années (devenant le plus important au Canada), car le Royaume-Uni était le principale acheteur et a mis en place une taxe sur le bois entrant d'autre pays qui allait permettre de payer pour les installations d'infrastuctures au Canada.
  • Nouvelles infrastructures

    Nouvelles infrastructures
    Grâce au commerce forestier qui allait bien, le besoin de nouveaux chemins se faisait de plus en plus sentir. La demande à été exaucée et des chemins de poste ou locaux, des ponts , des chemins et même des routes, Le canal de Lachine, encore présent aujourd'hui a Montréal à été construit dans ce même temps
  • Corn Laws

    Corn Laws
    Grâce au Corn Laws (une loi servant à protéger et favoriser la vente de culture canadienne au Royaume-Uni en mettant de taxes élevées sur les produits importer d'autre pays que le Canada) le Haut-Canada fait beaucoup de profit à cause de son climat doux, optimal pour l'agriculture malheureusement, le Bas-Canada n'est pas aussi chanceux, ces sols étant appauvris avec les années et son climat non propice.Cette situation pouvant être qualifiée d'injuste à créer des tensions entre les deux colonies.
  • La grande migration jusqu'à 1830

    La grande migration jusqu'à 1830
    Les colonies américaines étant encore peu peuplé, malgré le haut taux de natalité chez les canadiens, des milliers d'irlandais, d'Écossais et d'Anglais à cause des famines, du manque de travail et des conditions économique sont extrêmement difficiles. Ces anglophones arrivent par bateau du Royaume-Uni, faisant parfois le voyage dans des conditions atroces.Ces immigrants trouvent particulièrement du travail comme débardeurs ou dans le domaine du commerce.
  • Des tensions entre les groupes linguistiques

    Des tensions entre les groupes linguistiques
    Étant donner le grand nombre d'immigrant en partance du Royaume-Uni et qui arrivait au Canada dans les années 1815, le travail était de plus en plus rares pour ces groupes ainsi que les canadiens, créant des tensions. Heureusement, des ressemblances comme la religion ressemble certains groupe linguistiques différents (les canadiens et les écossais)
  • De nouveaux groupes influents

    De nouveaux groupes influents
    L'apparition de groupes comme la clique du Château (un groupe de riches canadiens et britannique proche du gouverneur, généralement haut-placés, situé dans le Bas-Canada) ou le Family Compact (dirigeants majoritairement conservateurs, situé dans le Haut-Canada) créer de la jalousie car c'est une minorité extrêmement privilégiée comparée au restant de la population. Des réformistes( quelqu'un qui cherche à faire des changements) milite contre ces groupes favoriser.
  • Les premières banques

    Les premières banques
    Grâce à l'essor important du commerce des fourrures, on avait beaucoup d'argent au Canada, mais comme aucune usine ou banque était présente sur le territoire, le gouvernement devait faire importé l'argent , ce qui prenait plusieurs mois. Pour contrer ce problème, des marchand créer la première banque, suivie par deux autres peu après, permettant d'avoir beaucoup plus d'argent en circulation.
  • Des problèmes politiques

    Des problèmes politiques
    Malgré la préparation et la présentation de plusieurs projets de lois différents par la chambre d'assemblée, 169 projets ont été rejetés par le conseil législatif, liés au tension face à la liste civile et des subsides non sont pas versés par les députés. De plus, dans le but d'assimiler les francophones, un projet de loi est soumis à Londres , pour unifier le Haut et le Bas-Canada, dans le dos su parti Canadien, qui s'est mis à faire multiples pétitions, denonçant cette injustice.
  • La crise agricole

    La crise agricole
    Étant donner que la population augmentait au Bas-Canada, le nombre de bouches à nourrir augmentait mais le nombre de nouvelles terres pour l'agriculture augmentait également, créant un énorme problème pour l'apprivisionnement en produits agricoles et une surpopulation des seigneuries.
  • Changements et révolutions

    Changements et révolutions
    Le libéralisme politique (régime politique basé sur les droits fondamentaux des citoyens) devient un courant d'idée de plus en plus à la mode des soulèvement en Espagne, France, Russie, Portugal, Belgique, Grèce et Italie pour mette une pression sur les différents gouvernements. Ces idées sont majoritairement transmise grâce aux journaux. Des idées de décolonisation, notamment en Amérique Latine commence également et le Canada se pose des questions à savoir si il n'y a pas lieu à l'amélioration.
  • Vouloir des changements

    Vouloir des changements
    Plusieurs canadiens, notamment les patriotes veulent un pays plus équitable faisant des revendication basée sur la situation de l'Irlande,semblable à celle du bas-Canada, dénonçant l'importance plus grande des députés dans certaines colonies
  • Immigrations importantes

    Immigrations importantes
    À cause de l'intense manque de travail, plusieurs canadiens immigrent aux États-Unis pour travailler dans les chantiers (canaux et trains). Le Canada ouvre des terres à cultiver pour garder sa population. Toutefois, les immigrants continuent à affluer dans les ports, tranportant entre autres, le choléra, une maladie.
  • Épidemie de choléra

    Épidemie de choléra
    Le choléra est une maladie extrêmement dangereuse et mortelle, ne voulant pas propager une telle maladie dans le pays, une île est utilisée pour les quarantaines de bateaux arrivant de différents pays. La mort de 8 000 personnes créer des tensions entre les différents groupes linguistiques, particulièrement entre les gens du Bas-Canada et les immigrants.
  • L'élection partielle

    L'élection partielle
    Parce que les tensions entre les Britanniques et les Canadiens sont de plus en plus fortes, une élection partielle est annoncée, dans laquelle les autorités ont tiré sur des partisants patriotes, créant une raison parfaite pour le Parti patriote de gagner des votes en se servant des récents évènements (difficultés économiques, épidémie)
  • Les 92 résolutions

    Les 92 résolutions
    Louis-Joseph Papineau et Augustin-Norbert Morin , des députés du Parti patriote pour réfromer le système politique qu'ils jugent inadéquat malgré l'hésitation première, la chambre d'assemblée soumettent finalement le document au Royaume-Uni.
  • Des organisations qui voient le jour...

    Des organisations qui voient le jour...
    Servant à promouvoir des idées politiques, qu'elles quelles soient, ces groupe, ce sont majoritairement des Anglais, des Écossais et des Irlandais mais aussi des canadiens, même si ces organisations (comme la société Saint-Jean Baptiste) cohabitent , il y a parfois des tensions entre les sociétés défendant des idéaux diamétralement opposé.
  • La réponse de Rusell

    La réponse de Rusell
    Après 3 années d'attente, Russell renvoit une lettre mais elle est très décevante aux yeux de patriotes. Des 92 résolutions , seulement 10 sont acceptées, et le gouverneur donne le droit au conseil exécutif de prendre les subsides pour payer la liste civile, sans que la chambre d'assemblée ne le sache.
  • Les assemblées populaires

    Les assemblées populaires
    Fachés du refus de Rusell face à leurs demandes, les patriotes organisent des réunions politiques pour dénoncer ces injustices et leurs adversaires montrent leur désagrément en créant d'autres assemblées populaires, les patriotes sont partagés entre prendre les armes ou trouver des solutions pacifiques.
  • Des associations paramilitaires

    Des associations paramilitaires
    Certains loyalistes et patriotes étant radicaux (pensant que prendre les armes est le meilleur moyen) menant à la création d'association comme le Doric Club (ce groupe cherche à faire valoir des droits britanniques dans une société qu'ils considèrent gérée par des francophones candiens) et les fils de la Liberté , un groupe canadien qui souhaite l'indépendance du Canada face à la couronne.
  • La position de L'Église

    La position de L'Église
    L'Église soutient la couronne britannique, car c'est de eux que provient son financement. Elle le dit officiellement à l'été 1837.
  • Des affrontements

    Des affrontements
    Des affrontements importants dans le Bas-Canda mene à l'exil de plusieurs chefs patriotes. Ces batailles marquent le début des rébellions patriotes. Dans le Haut-Canada des réformistes déplorent le favoritsime pour le family compact, un groupe de la bourgeoisie très restreint, William Lyon Mackensie se bat pour dénoncer cette inéquité mais il échoue.
  • Mise à bas de la chambre d'assemblée

    Mise à bas de la chambre d'assemblée
    À cause de batailles récentes, le Parlement temporairement la constitution et la remplace par un conseil spécialisé. Malgré la continution des batailles, les rebelles et les patritotes perdents.
  • La fin des rébellions

    La fin des rébellions
    En 1838, les rebelles sont officiellement repoussés et 855 patriotes sont arrêter et Lord Durham est mandatés pour rapporter la meilleure manière de gérer le conflit.
  • Le rapport de Durham

    Le rapport de Durham
    Après avoir discuter avec les habitants, surtout des anglophones riches, il vient à la conclusion que l'assimililation des canadiens est voulu et veux mettre le haut et le Bas-Canada ensemble pour se faire. Il pense que le conflit est ethniques et que les canadiens nuisent au développement de la colonie.