Frise historique sur la robotique

  • Le canard de Vaucanson

    Le canard de Vaucanson
    Ce canard mécanique en cuivre doré, est capable de boire, de manger, de digérer et même de déféquer. c'est mécanisme programmable qui lui permet également de cancaner et de barboter comme un véritable oiseau aquatique. Il a été fabriqué en 1738 par l'ingénieur grenoblois Jacques de Vaucanson. Une exposition lui ai consacrée au Musée Dauphinois jusqu'au 31 décembre 2011.
  • Automate dessinateur-écrivain de Maillardet Robot

    Automate dessinateur-écrivain de Maillardet Robot
    Henri Maillardet a exécuté en 1805 un automate qui écrit et dessine. La figure qui est celle d’un enfant agenouillé sur un genou et tenant un pinceau à la main. Quand il commence à travailler, on lui trempe son pinceau dans l’encre et on ajoute une feuille à déssiner sur une table de bronze.
  • Le chien électrique de Hammond

    Le chien électrique de Hammond
    En 1915, les ingénieurs Hammond et Miessner conçoivent un chien électrique équipé d'un capteur qui le fait se diriger vers les sources lumineuses. Ils destinaient cette technologie à un usage militaire, afin que les missiles équipés de ce système visent les batteries anti-aériennes ennemies qui utilisaient des projecteurs la nuit.
    Ce «chien» adapte son comportement en fonction des informations qu'il perçoit dans son environnement.
  • Tortue cybernétique

    Tortue cybernétique
    Les « tortues » de Bristol sont des dispositifs automobiles automatiques, inventé à partir de 1947 au moment où se met en place la cybernétique. Ces repéraient les sources de lumière de
    faible intensité dans les environs et tournaient autour d'elles. Elles
    pouvaient contourner les obstacles et éviter les sources de lumière plus vives qui les brulaient mais lorsque leurs batteries commençaient à faiblir, elles étaient attirées par une source lumineuse pour y puiser leur énergie.
  • Unimate

    Unimate
    Unimate est le premier1 robot industriel. Il est en fait un descendant direct des télémanipulateurs développés pour les besoins du nucléaire Il s’agit là d’un bras articulé capable de transférer un objet d’un endroit à un autre. Créé en 1954 par George Devol, l'un des pionniers de la robotique universelle et Joseph Engelberger2.
  • Shakey

    Shakey
    Shakey le robot est le premier robot générique capable de raisonner sur ses actions. Il a été créé à la fin des années 1960 en Californie par SRI nternational avec le soutien de la DARPA. En 2004, il a été nommé au Robot Hall of Fame.Shakey a été développé 1966 à 1972 environ; Aujourd'hui retiré du service, Shakey est exposé dans une vitrine au Musée de l'histoire de l'ordinateur de Mountain View en Californie. Ce projet en a inspiré beaucoup d'autres, notamment celui des Centibots.
  • Lunokhod 1

    Lunokhod 1
    Lunokhod 1 est le premier des deux rovers astromobiles envoyés sur la Lune par l'Union soviétique le 10 novembre 1970 dans le cadre du programme Lunokhod ce programme regroupe plusieurs missions spatiales soviétiques qui ont mis en œuvre entre 1969 et 1972 les premières astromobiles ) télécommandés à la surface de la Lune. Le vaisseau qui a transporté Lunokhod 1 s'appelait Luna 17. Lunokhod a été le premier robot téléguidé depuis la Terre à se poser sur un sol extra-terrestre.
  • Asimo

    Asimo
    ASIMO est un robot humanoïde développé par Honda.
    «ASIMO» est l’acronyme de «Advanced Step in Innovative Mobility»
    ASIMO est un robot de recherche, il n'est donc pas commercialisé. Néanmoins, il a déjà été prêté pour quelques événements publics. À terme, les robots ASIMO devront pouvoir venir en aide aux personnes handicapées, âgées ou malades. Il pourront aussi effectuer des tâches dangereuses pour les humains. Sa preimère version est dinalisé le 31 octobre 2000.
  • CURIOSITY

    CURIOSITY
    Astromobile qui c'est posé sur Mars en août 2012. Sa mission est de: rechercher si un environnement favorable à l'apparition de la vie a existé, analysé la composition minéralogique, étudier la géologie de la zone explorée et collecter des données sur la météorologie et les radiations qui atteignent le sol de la planète.
  • Philae 1.2

    Philae 1.2
    Philae est un atterrisseur de l'Agence spatiale européenne transporté à 510 millions de klm de la Terre jusqu'à ce qu'il se pose sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko le 12 novembre 2014, plus de dix ans après avoir quitté la Terre. Il s'agit du premier atterrissage contrôlé sur un noyau cométaire. Il envoit les premières images jamais obtenues depuis la surface d'une comète et devraient permettre de faire la première analyse de la composition du noyau de la comète.