Mayotte française

Timeline created by monade
  • Mayotte est cédée à la France

    Mayotte est cédée à la France
    Le 25 avril 1841, le sultan Andriantsouli, d’origine malgache, cède l’île de Mayotte à la France, représentée par le Commandant PASSOT pour faire échapper l’île aux attaques venues de l’extérieur, notamment des Comores. Un traité est signé et Mayotte devient dès lors colonie française.
  • Abolition de l'esclavage

    Abolition de l'esclavage
    Le 1é décembre 1846, l'esclavage est abolit par ordonnance royale. La promulgation de cette dernière sur l'île se fait le 1er juillet 1847. Malgré son abolition, l'esclavage reste légal dans les trois autres îles des Comores, n'étant pas encore des possessions françaises.
    Il sera abolit en 1891 à Anjouan, 1902 à Mohéli et 1904 à Grande Comore.
  • Suppression du gouvernement

    Le gouvernement est supprimé par une réforme. L'archipel est placé sous l'autorité de gouverneur de La Réunion.
  • Annexion d'Anjouan

  • Un statut antérieur retrouvé

    Mayotte retrouve son statut supérieur et son gouverneur. ces tergiversations avaient pour origine deux causes : les restrictions budgétaires du département ministériel en charge de l'outre-mer et les difficultés d'assigner à Mayotte une compétence territoriale précise, en raison de sa situation géographique et politique.
  • Nouveau décret signé

    Nouveau décret signé
    Les quatre îles sont rattachées à Madagascar par un décret, puis en 1912 Anjouan, Mohéli et Grande Comores sont érigées en colonies françaises (soit 70 ans après Mayotte).
  • Séparation administrative définitive

    Madagascar est séparée administrativement des Comores. L'archipel obtient le statut de Territoire d'Outre-mer (Dzaoudzi est alors le chef-lieu). Malgré la reconnaissance de la personnalité du territoire des Comores, les liens avec Madagascar ne sont pas totalement rompus.
  • Transfert du chef lieu

    Assemblée territoriale des Comores se prononce pour le maintien du statut de territoire d'Outre-mer. Cette même année le transfert du chef lieu est voté, passant de Dzaoudzi (Mayotte) à Moroni (Grande Comore). Ce changement sera effectif en 1962.
  • Chaque île devient une circonscription

    Une nouvelle loi donne des institutions propres à chaque îles. Une île constitue alors une circonscription "dotée de la personnalité morale qui dispose de son propre patrimoine et de ses propres ressources".
  • Début de négociation pour l'indépendance des îles

    La chambre des députés des Comores donne mandat au président du Conseil de gouvernement de "négocier l'accession des Comores à l'indépendance dans l'amitié et la coopération avec la France".
  • Référendum pour l'indépendance

    Une référendum sur l'indépendance des îles des Comores est organisé, conformément au principe du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Résultat : Mayotte souhaite rester au sein de la République Française à 63,8%.