La présidentielle sous la V Republique

Timeline created by Romain_B
  • Première Victoire de De Gaulle

    Charles de Gaulle (Union pour la nouvelle République) 78,51%

    Georges Marrane (Parti communiste) 13,03 %

    Albert Châtelet (Union des forces démocratiques) 8,46 %
  • Référundum de 1962

    On passe à un suffrage universel direct suite au référundum
  • Premier tour

    De Gaulle - 44,65 %
    Mitterrand - 31,72 %
    Lacanuet - 15,57 %
  • Second tour

    Second tour
    De Gaulle réélu à 55,20 %
    Mitterrand - 44,80 %
  • Election anticipée de 1969 (premier tout)

    Cette élection anticipée a eu lieu suite à la démission du président Charles de Gaulle provoquée par le rejet d'un référendum portant sur le transfert de certains pouvoirs aux régions et la transformation du Sénat. Pompidou - 44,47 %
    Poher (Centre) - 23,31 %
    Duclos (PS) - 21,27 %
  • Second tour - 1969

    Second tour - 1969
    Pompidou - 58,21 %
    Poher - 41,79 %
  • Mort de Charles de Gaulle

  • Mort de Pompidou

    D'après le médecin Jean Bernard, Georges Pompidou était atteint de la maladie de Waldenström depuis 1968 et le savait très probablement au moment de sa victoire à l'élection présidentielle. Selon lui, s'il avait renoncé à son mandat, la progression de cette maladie du sang n'aurait pas été aussi rapide.
  • Election de 1974 (premier tour)

    Cette élection anticipée a eu lieu suite à la mort du président Georges Pompidou en cours de mandat. Mitterrand - 43,25 %
    Giscard D'Estaing - 32,60
    Chaban Delmas - 15,11 %
    Royer - 3,17 %
  • Premier débat du second tour

    Premier débat du second tour
    Pour la première fois, les candidats du second tour de l'élection présidentielle française de 1974, Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand, acceptent de se confronter verbalement dans un débat télévisé. Ils sont en confrontation directe, les journalistes animant le débat n'étant autorisés qu'à faire respecter les temps de parole. Ce sera le fameux « Vous n'avez pas le monopole du cœur », de Valéry Giscard d'Estaing.
  • Second tour

    Second tour
    Valéry Giscard d'Estaing l'emporte face à François Mitterrand avec une très courte avance. Giscard d'Estaing - 50,81 %
    Mitterrand - 49,19 %
  • Election de 1981 (premier tour)

    Le président sortant arrive en tête au premier tour, et François Mitterrand se présente à nouveau malgré l'opposition d'une partie du PS qui le trouve trop âgé et lui préfère Michel Rocard. Giscard d'Estaing - 28,32 %
    Mitterrand - 25,85 %
    Chirac - 18 %
    Marchais - 15,35 %
  • Première victoire socialiste

    Première victoire socialiste
    Giscard d'Estaing - 48,24 %
    Mitterrand - 51,76
  • Le duel Mitterrand - Chirac

    Cette élection a lieu au terme du premier mandat du président François Mitterrand. Alors très populaire, le candidat socialiste obtient un score important dès le premier tour. Mitterrand - 34,11 %
    Chirac - 19,96 %
    Barre - 16,54 %
    Le Pen - 14,38 %
    Lajoinie (PC) - 6,76
  • Second tour

    L'abstention ne cesse d'augmenter d'un scrutin à l'autre. François Mitterrand est finalement réélu face à Jacques Chirac avec une importante marge d'avance. Mitterrand - 54,02 %
    Chirac - 45,98 %
  • L'après Mitterrand

    Cette élection a lieu au terme du second septennat du président François Mitterrand. La droite, et tout particulièrement le RPR, est alors partagée entre deux candidats : Jacques Chirac et Édouard Balladur. Chirac - 20,84 %
    Jospin - 23,30 %
    Balladur - 18,58 %
    Le Pen - 15 %
    Hue (PC) - 8,64 %
  • Chirac vainqueur

    Chirac vainqueur
    Édouard Balladur est éliminé et Jacques Chirac est élu face à Lionel Jospin, ramenant au pouvoir la droite gaulliste. Jospin - 47,36 %
    Chirac - 52,64 %
  • Mort de François Mitterrand

    Durant les derniers mois de sa présidence, François Mitterrand, diminué par la maladie, est contraint de rester la plupart du temps allongé.
  • Un vote républicain

    Un vote républicain
    Le Pen - 17,79
    Chirac - 82,21 Au terme de manifestations de grande ampleur appelant à voter en faveur de Jacques Chirac, ce dernier écrase le candidat d'extrême droite au second tour avec plus de 82% des suffrages. Le premier ministre Lionel Jospin annonce, dès le soir du premier tour, sa décision de se retirer de la vie politique française après la fin de l'élection présidentielle.
  • Le choc du 21 avril

    Le choc du 21 avril
    Cette élection est marquée par un nombre record de 16 candidats au premier tour, ainsi que par un taux d'abstentionnisme élevé (frôlant les 30%, non loin du record du second tour de 1969). Le Parti socialiste est alors victime des divisions à gauche, et Lionel Jospin est devancé par le candidat du Front national Jean-Marie Le Pen. Le Pen - 16,86 %
    Chirac - 19,88 %
    Jospin - 16,18 %
    Bayrou - 6,84
    Laguiller (LO) - 5,72 %
    Chevènement - 5,33 %
    Mamère - 5,25 %
    Besancenot (LCR) - 4,25 %
  • La machine UMP en marche

    Nicolas Sarkozy - 31,18 %
    Ségolène Royal - 25,87 %
    François Bayrou - 18,57 %
    Jean-Marie Le Pen - 10,44 %
    Olivier Basancenot - 4,08 %
    Philippe De Villier - 2,23 %
  • Second tour

    Second tour
    Nicolas Sarkozy - 53,06 %
    Ségolène Royal - 46,94 %