Mali putsch mars2012 afp habibou kouyate

Crise au Mali 2012 : Chronologie des événements clés

  • Le MNLA s'attaque à la garnison de Menaka

    Le MNLA s'attaque à la garnison de Menaka
    Le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) a donné le coup d’envoi de sa lutte pour la libération de l’Azawad en s’attaquant à la garnison de Ménaka.
  • Le MNLA attaque des camps militaires à Aguel'hoc et à Tessalit

    Le MNLA attaque des camps militaires à Aguel'hoc et à Tessalit
    Le 18 janvier, des combattants du MNLA attaquent les camps militaires situés à Aguel'hoc et Tessalit17.
    Dans la nuit du 19 au 20 janvier 2012, selon des sources concordantes citées par l'Agence France presse, l'armée malienne reprend le contrôle des trois villes attaquées par le MNLA
  • Nouveaux combats : les rebelles reprennent la ville d'Aguel'hoc

    Nouveaux combats : les rebelles reprennent la ville d'Aguel'hoc
    Les combats reprennent avec les attaques par le MNLA et le groupe salafiste Jamâa Anssar dine d’Iyad Ag Ghaly de plusieurs villes du nord-est du Mali: Aguel'hoc, Andéramboukane et Léré. Les rebelles reprennent la ville d'Aguel'hoc19. Pour la première fois, des membres d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et des rebelles du MNLA auraient attaqué conjointement20. Cependant, le 27 janvier, le MNLA dément toute collaboration avec le groupe terroriste lors de l'attaque d'Aguel'hoc.
  • Le MNLA attaque les villes d'Andéramboukane, et de Léré.

    Le MNLA attaque les villes d'Andéramboukane, et de Léré.
    Les rebelles touaregs attaquent les campements militaires d'Andéramboukane, à la frontière avec le Niger, puis de Léré, proche de la frontière mauritanienne
  • Des combats on lieu à Niafounké

    Des combats on lieu à Niafounké
    Attaque de Niafounké regroupant sa garnison et celle de Goundam venu en renfort dans la nuit de la prise de Léré
  • Le président Amadou Toumani Touré intervient à la télévision

    Le président Amadou Toumani Touré intervient à la télévision
    Le président Amadou Toumani Touré intervient à la télévision et lance un appel au calme et à l'unité nationale. Il exhorte les Maliens à ne pas faire l'amalgame entre les populations et les combattants du MNLA
  • Des négociations débutent à Alger

    Des négociations débutent à Alger
    Des négociations débutent à Alger entre le gouvernement malien, représenté par Soumeylou Boubèye Maïga, ministre des Affaires étrangères et des délégués de Alliance démocratique du 23 mai pour le changement, dont des membres combattent aux côtés du MNLA. L'Alliance du 23 mai rassemble d'ex-rebelles touaregs qui, après avoir repris les armes en mars 2006, avaient signé avec le gouvernement malien, sous l'égide de l'Algérie, des accords de paix dits "accords d'Alger"
  • D tirs à l'arme lourde dans la ville de Kidal

    D tirs à l'arme lourde dans la ville de Kidal
    Dans la nuit du 3 au 4 février, des tirs à l'arme lourde ont été entendus dans la ville de Kidal, dont les rebelles tentent de prendre le contrôle
  • Les rebelles font évacuer les populations de Tessalit

    Les rebelles font évacuer les populations de Tessalit
    es rebelles font évacuer les populations de la ville de Tessalit (environ 4000 personnes) vers des campements en brousse, à Abamco, Savohak, Efali (Terist) et Assowa afin d'éviter qu'elles ne soient victimes des conflits. La situation sanitaire est préoccupante et fait l'objet d'une mission de la Croix-Rouge le 7 février
  • Le MNLA prend le contrôle de Tinzawatène

    Le MNLA prend le contrôle de Tinzawatène
    Le MNLA prend le contrôle de Tinzawatène plusieurs soldats maliens ont fui vers l’Algérie une source gouvernementale parle de repli stratégique.
  • Le Sadi réclamé la démission du président ATT

    Le Sadi réclamé la démission du président ATT
    Le parti d'opposition Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (Sadi) a, au cours d'une conférence de presse, réclamé la démission du président de la république Amadou Toumani Touré qu'il considère comme responsable avec son gouvernement, le Mouvement national de Libération de l’Azawad (MNLA), certains anciens militaires de Libye, AQMI et les narcotrafiquants, de la situation au nord du Mali.
  • L'armée malienne reprend le contrôle de Léré

    L'armée malienne reprend le contrôle de Léré
    L'armée malienne reprend le contrôle de Léré, sans qu'il y ait de combat et selon RFI, sous les applaudissement de la population. Elle remet en état l'un des réseaux de téléphonie détruit par les rebelles37.
  • Les rebelles du MNLA reprennent la ville de Léré

    Les rebelles du MNLA reprennent la ville de Léré
    les rebelles du MNLA reprennent la ville de Léré, l'armée malienne s'étant repliée en direction de Nampala
  • L’aviation malienne bombarde un campement Kel-Essouk

    L’aviation malienne bombarde un campement Kel-Essouk
    L’aviation malienne bombarde un campement Kel-Essouk à 15 kilomètres de la ville de Kidal le Bilan est très lourd 11 blessés et 2 morts.
  • Le président ATT procède à un remaniement ministériel

    Le président ATT procède à un remaniement ministériel
    Le président procède à un remaniement ministériel du Gouvernement de Cissé Mariam Kaïdama Sidibé: le général Sadio Gassama, précédemment ministre de la Sécurité intérieure et de la protection civile, est nommé ministre de la Défense et des Anciens combattants, laissant sa place à Natié Pleah, précédemment ministre de la Défense et des anciens combattants
  • Affrontements autour de Tessalit

    Affrontements autour de Tessalit
    Les affrontements reprennent entre l'armée malienne et les rebelles du MNLA
  • Le MNLA enlève trois militaires maliens

    Le MNLA enlève trois militaires maliens
    Le MNLA enlève trois militaires maliens dans la localité de Ténenkou.
  • Un avion militaire américain a largué des vivres aux militaires

    Un avion militaire américain a largué des vivres aux militaires
    Selon l'Agence France-Presse, un avion militaire américain a largué des vivres aux militaires maliens qui tiennent le camp de Tessalit.
  • Le MNLA prend le contrôle de Tessalit

    Le MNLA prend le contrôle de Tessalit
    Le MNLA prend le contrôle du camp militaire de Tessalit. Le Mali parle une fois de plus de repli stratégique. Baye Ag Diknan, officier du MNLA, affirme à RFI avoir « pris le camp suite à des assauts successifs », où le MNLA avait engagé près de 600 combattants.
  • Le MNLA attaque la localité de Diré

    Le MNLA attaque la localité de Diré
    Le MNLA attaque la localité de Diré puis la localité de Goundam où ils emportent deux véhicules et enlèvent deux policiers et un gendarme.
  • ATT déclare que « le Mali subit les effets collatéraux de la guerre en Libye »

    ATT déclare que « le Mali subit les effets collatéraux de la guerre en Libye »
    Amadou Toumani Touré, président de la république, déclare dans une interview au quotidien français Le Figaro que « le Mali subit les effets collatéraux de la guerre en Libye (...). À la chute du régime de Kadhafi, les ressortissants originaires du Mali qui avaient combattu pour l'ancien régime sont rentrés avec armes et bagages au pays de leurs ancêtres. Ces combattants aguerris sont près d'un millier. Ils sont équipés de véhicules blindés légers, d'artillerie, de canons antiaériens, de fusées S
  • Ançar Dine déclare dcontrôler l’Adrar des Iforas

    Ançar Dine déclare dcontrôler l’Adrar des Iforas
    Le mouvement Ançar Dine déclare dans un communiqué contrôler l’Adrar des Iforas, au nord-est du Mali et occuper Tinzawaten, Tessalit et Aguel’hoc. Il annonce vouloir remettre 110 prisonniers civils et militaires au Haut conseil islamique du Mali
  • Coup d’Etat contre le Président Amadou Toumani Touré

    Coup d’Etat contre le Président Amadou Toumani Touré
    Communiqué du Comité National pour le Redressement, la Démocratie et la Restauration de l’étatCoup d’Etat contre le Président Amadou Toumani Touré. Les militaires l’accusent de ne pas les armés pour faire face au MNLA. Les putschistes créent Comité National de Redressement de la Démocratie et de Restauration de l'Etat (CNRDR) avec à sa tête le capitaine Amadou Aya Sanogo. « Quand un Etat a déjà 50 ans, et que malheureusement les forces armées et de sécurité ne sont pas dans les conditions minimales, n’ont pas la formation requise, n’ont pas le matériel adéquat pour faire face à l’intégri
  • Le MNLA reprend la ville d’Anefis

    Le MNLA reprend la ville d’Anefis
    Pour les rebelles du MNLA, le coup d’état ne change rien : ils prennent le camp d’Anefis Le MNLA a libéré la ville d’Anefis à environ 100 Km au Sud de Kidal.
  • Destruction d'un convoi de milices de l’armée malienne

    Destruction d'un convoi de milices de l’armée malienne
    Destruction d'un convoi de milices de l’armée malienne dont le bilan fut de 16 Soldats maliens tués, dont le chef de la milice Ganda Iso, Amadou Diallo, 02 Véhicules pleins de munitions récupérées et 01 Prisonnier malien.
  • La Cedeao décide de dégager les putschistes

    La Cedeao décide de dégager les putschistes
    Coup d’Etat au Mali : La Cedeao décide de dégager les putschistesLe rétablissement immédiat de l’ordre constitutionnel au Mali. C’est une exigence du sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), qui s’est tenu, hier, au Palais des congrès de l’hôtel Ivoire, de 11 h à 19h.
  • La cedeao donne un ultimatum au putschistes

    La cedeao donne un ultimatum au putschistes
    L'Afrique de l'Ouest menace le Mali d'un embargo dans les 72 heuresL'organisation régionale ouest-africaine a menacé jeudi le Mali d'un «embargo diplomatique et financier» si la junte au pouvoir depuis le 22 mars ne rétablit pas l'ordre constitutionnel dans les 72 heures, à l'issue d'une réunion de chefs d'Etat à Abidjan.
  • Les rebelles touareg dans Gao

    Les rebelles touareg dans Gao
    Des rebelles touareg sont entrés samedi dans la ville de Gao, dernière place-forte du nord du Mali des troupes ...
    Lire l'article Mali: les rebelles touareg dans Gao, la junte plus que jamais menacée
  • La junte promet de rétablir l'ordre constitutionnel

    La junte promet de rétablir l'ordre constitutionnel
    Le Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNRDRE), junte malienne, a annoncé dimanche le rétablissement de l'ordre constitutionnel et des institutions républicaines "
    Lire l'article Mali : la junte promet de rétablir l'ordre constitutionnel et les institutions républicaines
  • Tombouctou s'est livrée aux rebelles touaregs

    Tombouctou s'est livrée aux rebelles touaregs
    La ville de Tombouctou serait désormais aux mains des rebelles du MNLA, c'est ce que confirment de nombreux témoins (populations, administrations et ONG) joints au téléphone il y a quelques minutes.
    Lire l'article Mali: Tombouctou s'est livrée aux rebelles touaregs
  • Les Salafistes d' Ançar Dine chassent le MNLA de Tombouctou

    Les Salafistes d' Ançar Dine chassent le MNLA de Tombouctou
    Lire l'article
    Les combattants d' Ançar Dine d' Iyad Ag Ghali, auraient pris le contrôle de Tombouctou tombée dimanche dernier entre les mains des rebelles touaregs du MNLA. Cette information a été confirmée par plusieurs sources (administration, notabilités, populations) jointes au téléphone.
  • La CEDEAO va appliquer l'embargo et se dit prete a une intervention militaire

    La CEDEAO va appliquer l'embargo et se dit prete a une intervention militaire
    Lire l'article
    Les chefs d'Etat d'Afrique de l'Ouest, réunis lundi à Dakar, ont menacé d'intervenir militairement au Mali en pleine tourmente et annoncé un "embargo total" et immédiat, à l'expiration de leur ultimatum à la junte.
  • La junte demande une intervention dans le Nord

    La junte demande une intervention dans le Nord
    Lire l'article
    Le capitaine Amadou Sanogo, chef de la junte malienne, a appelé les Occidentaux à intervenir militairement dans le nord du Mali, contre les groupes islamistes armés, dans un entretien publié aujourd'hui dans les quotidiens français Libération et le Monde.
  • Les rebelles touareg du MNLA proclament l'indépendance du nord du pays

    Les rebelles touareg du MNLA proclament l'indépendance du nord du pays
    Lire l'article
    Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), importante composante de la rébellion touareg malienne, a proclamé vendredi l'indépendance de l'Azawad dans une déclaration sur son site internet www.mnlamov.net et via un de ses porte-parole sur la chaîne France 24.
  • Accord-Cadre signé avec la CEDEAO, le Capitaine Sanogo rend le pouvoir

    Accord-Cadre signé avec la CEDEAO, le Capitaine Sanogo rend le pouvoir
    Lire l'article
    La junte militaire qui a pris le pouvoir le 22 mars au Mali a signé vendredi avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) un "accord-cadre" pour le retour de l’ordre constitutionnel complet, avec un intérim assuré par le chef du parlement.
  • La Cédéao annule les sanctions et menace d'intervenir par la force dans le Nord

    La Cédéao annule les sanctions et menace d'intervenir par la force dans le Nord
    Lire l'article
    La junte militaire au Mali s'est engagée vendredi soir à remettre le pouvoir aux civils dans le cadre d'un accord avec la Cédao, qui a menacé de recourir à la force pour préserver "l'intégrité territoriale" du pays après la déclaration d'indépendance du territoire de l'"Azawad", au Nord, par un mouvement de la rebellion touareg.
  • Dioncounda Traoré devient président intérimaire du Mali

    Dioncounda Traoré devient président intérimaire du Mali
    Lire l'article "Mali : Le serment de Dioncounda"
    Dans le Centre de conférences international de Bamako, Dioncounda Traoré a été installé comme président intérimaire du Mali, pour une période de transition qui reste à définir. Devant un public de choix. Les Maliens ont suivi l’événement en direct à la télé avec une certaine émotion.
  • Cheick Modibo Diarra nommé Premier ministre de transition

    Cheick Modibo Diarra nommé Premier ministre de transition
    Lire l'article "Cheick Modibo Diarra nommé Premier ministre de transition"
    L'astrophysicien malien Cheick Modibo Diarra, 60 ans, a été nommé, mardi, Premier ministre de transition du Mali, selon un décret du président par intérim Dioncounda Traoré lu sur les médias publics.
  • La CEDEAO décide de l'envoi « immédiat » de troupes

    La CEDEAO décide de l'envoi « immédiat » de troupes
    Lire l'article "La CEDEAO décide de l'envoi « immédiat » de troupes en Guinée-Bissau et au Mali"
    Les chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), réunis jeudi à Abidjan, ont décidé d'envoyer "avec effet immédiat" des troupes pour rétablir l'ordre constitutionnel en Guinée
  • Tentative de « contre-coup d’Etat » à Bamako

    Tentative de « contre-coup d’Etat » à Bamako
    Lire l'article "Mali: au moins 14 morts dans des combats à Bamako lors d’un « contre-coup d’Etat »"
    Les combats lundi à Bamako ont fait au moins 14 morts et 40 blessés lors d’une offensive des forces loyales au président malien Amadou Toumani Touré (ATT), renversé le 22 mars, contre les ex-putschistes qui ont affirmé mardi avoir
  • Le Président Traoré est agressé et part en France

     Le Président Traoré est agressé et part en France
    Dioncounda Traoré est agressé dans son bureau par des manifestants, malgré la présence sur place de la Garde nationale. Il est hospitalisé et part se faire soigner en France.
  • Fusion du MNLA et d'Ançar Dine

    Fusion du MNLA et d'Ançar Dine
    Ançar Dine et la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), qui avait lancé l’offensive mi-janvier avant de perdre rapidement du terrain, ont annoncé leur fusion et proclamé un Etat islamique dans la région nord.
  • Le chef d'Aqmi appelle à imposer la charia dans le nord

    Le chef d'Aqmi appelle à imposer la charia dans le nord
    Le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussaab Abdelouadoud, donne une série de conseils à ses combattants qui contrôlent le nord du Mali pour y réussir la création d’un Etat islamique, les appelant à imposer "graduellement" la charia.
    Lire l'article
  • Le MUJAO s'impose face au MNLA à Gao

    Le MUJAO s'impose face au MNLA à Gao
    Lire l'article : Mali : le MNLA et le Mujao se regardent en chiens de faïence à Gao
    "Les voleurs du MNLA ont pillé des lieux avant de se réfugier dans la cour de la voierie dans le but de camoufler leurs butins. Alertés entre temps par des habitants de la ville, les éléments du Mujao sont venus faire office de gendarmes. Ça a failli mal tourner"
  • Les rebelles touaregs du MNLA quittent Tombouctou

    Les rebelles touaregs du MNLA quittent Tombouctou
    [Lire l'article :Nord du Mali : La solution par l’autodestruction](www.nextafrique.com/dossiers-dactualite/crise-au-mali/1883-nord-du-mali-la-solution-par-l-autodestruction)
    Les rebelles touaregs du MNLA quittent Tombouctou. Les islamistes du Mujao prennent le contrôle total de Gao après de violents combats avec des rebelles touaregs.
  • Ansar Dine détruits des mausolées à Tombouctou

    Ansar Dine détruits des mausolées à Tombouctou
    Lire l'article : Tombouctou : la destruction des mausolées est un « crime de guerre »
    ATombouctou, les islamistes d'Ansar Dine détruisent de nombreux mausolées et monuments classés au patrimoine mondial de l’Unesco .
  • Sommet extraordinaire CEDEAO sur le Mali

    Sommet extraordinaire CEDEAO sur le Mali
    Lire l'article :Sommet extraordinaire CEDEAO sur le Mali : On négocie et on menace
    Réunion à Ouagadougou du Groupe de contact sur le Mali qui demande la formation d'un gouvernement d'union nationale d’ici fin juillet
  • CMD sur le gril et retour du président Traoré à Bamako

    CMD sur le gril et retour du président Traoré à Bamako
    Lire l'article : Cheick Modibo Diarra sur le gril
    Retour du président intérimaire Dioncounda Traoré à Bamako alors que le premier ministre de Transition Cheick Modibo Diarra est sur le gril
  • La CEDEAO se dit prete à déployer des hommes au Mali

    La CEDEAO se dit prete à déployer des hommes au Mali
    Lire l'article :CEDEAO : la force ouest-africaine est « prête » à se déployer au Mali
    La Force en attente de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est "prête" à se déployer au Mali, a déclaré jeudi à Abidjan le chef de l'armée ivoirienne, le général Soumaïla Bakayoko
  • Le parti SADI porte plainte contre la CEDEAO

    Le parti SADI porte plainte contre la CEDEAO
    Lire l'article : Le parti SADI porte plainte contre la CEDEAO pour « immixtion illegale » dans la crise
    La cellule juridique du parti SADI (Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance) est formelle : les accords qui servent de base à la transition malienne sont entachés d’illégalité tant sur le plan du droit malien que des textes de la CEDEAO.
  • Les dirigeants maliens par intérim demandent une résolution ONU

    Les dirigeants maliens par intérim demandent une résolution ONU
    Les dirigeants maliens par intérim demandent au Conseil de sécurité de l'Onu demandant le vote d'une résolution sous le chapitre VII de la charte de l'Onu donnant le mandat à une force internationale d'"aider l'armée malienne à reconquérir les zones occupées du nord du Mali". Lire l'article : Les forces de la CEDEAO iront-elles un jour au Mali ?
  • AQMI menace de mort les otages français

    AQMI menace de mort les otages français
    Al Qaïda au Maghreb islamique menace de morts les six otages français détenus au Mali et accuse la France de préparer une invasion du nord du Mali avec des pays africains.
  • Enfin un accord entre Bamako et la CEDEAO sur le déploiement d’une force africaine

    Enfin un accord entre Bamako et la CEDEAO sur le déploiement d’une force africaine
    Mali : Enfin un accord entre Bamako et la CEDEAO sur le déploiement d’une force africaine</a>Le Mali et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont trouvé un « accord » sur les conditions de déploiement d’une force africaine au Mali, avec un QG à Bamako, ont déclaré les ministres malien et ivoirien de la Défense à l’AFP et RFI dans la capitale malienne dimanche. Lire l'article : <a href='http://www.nextafrique.com/dossiers-dactualite/crise-au-mali/2146-mali-enfin-un-a
  • Résolution 2071 du Conseil de sécurité de l'ONU

    Résolution 2071 du Conseil de sécurité de l'ONU
    La résolution 2071 du Conseil de sécurité appelle les groupes armés au Nord-Mali à se dissocier des mouvements terroristes, sous peine de sanctions, et appelle les organisations régionales africaines et les Nations unies à présenter sous 45 jours un plan d'intervention visant à reconquérir le Nord-Mali. Le texte invite aussi le gouvernement malien et les rebelles touaregs, évincés dans le nord malien par les islamistes, à entamer un processus de négociation.
  • 3.300 militaires pour aider l'armée à chasser les groupes islamistes du Nord.

    3.300 militaires pour aider l'armée à chasser les groupes islamistes du Nord.
    Sommet sur le Mali à Abuja. Des dirigeants de la Cédéao et d'autres pays africains décident d'envoyer 3.300 militaires pour aider l'armée à chasser les groupes islamistes du Nord.
  • Ansar Dine renonce à vouloir imposer la loi islamique

    Ansar Dine renonce à vouloir imposer la loi islamique
    Le MNLA renonce à la sécession, un accord politique en vue? Pas si simple que ça... </a>Ansar Dine renonce à vouloir imposer la loi islamique dans tout le pays, sauf dans son fief de Kidal. Le groupe armé se dit prêt à aider à "débarrasser" le Nord du "terrorisme" et des "mouvements étrangers". Lire l'article : <a href='http://www.nextafrique.com/dossiers-dactualite/crise-au-mali/2171-mali-le-mnla-renonce-a-la-secession-un-accord-politique-en-vue-pas-si-simple-que-ca' >
  • Accord de principe à l'envoi de 250 formateurs au Mali

    Accord de principe à l'envoi de 250 formateurs au Mali
    Les ministres des Affaires étrangères de Union européenne donnent leur accord de principe à l'envoi de 250 formateurs au Mali à partir de janvier 2013, pour entraîner les forces maliennes. Le Mujao chasse les rebelles touaregs de la localité de Menaka après de sanglants combats.
  • Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra est arrêté

    Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra est arrêté
    Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra est arrêté par une vingtaine de militaires sur ordre du capitaine Sanogo. Quelques heures plus tard, il annonce à la télévision la démission de son gouvernement. Diango Cissoko, médiateur de la République, est nommé dès le 11 décembre pour le remplacer. Lire l'article : <a href='http://www.nextafrique.com/dossiers-dactualite/crise-au-mali/2011-mali-pourquoi-cheick-modibo-diarra-refuse-de-demissionner' >Pourquoi Cheick Modibo Diarra refuse de démissionner
  • Le Conseil de sécurité adopte à l'unanimité la résolution 2085

    Le Conseil de sécurité adopte à l'unanimité la résolution 2085
    Le Conseil de sécurité adopte à l'unanimité la résolution 2085 qui autorise le déploiement d'une force africaine d'assistance aux forces maliennes (MISMA) pour une période initiale d'un an.
  • Les insurgés islamistes chassent l'armée malienne de Konna

    Les insurgés islamistes chassent l'armée malienne de Konna
    Les insurgés islamistes chassent l'armée de la localité stratégique de Konna, dans le nord du Mali, à 600 km environ au nord-est de la capitale, Bamako, au terme des affrontements les plus acharnés depuis le début de l'offensive des combattants touareg et djihadistes.
    Réunis en urgence à la demande de la France, les membres du Conseil de sécurité des Nations unies expriment leur "profonde inquiétude relative aux mouvements militaires et aux attaques de terroristes islamistes signalés dans le no