Mon histoire à travers celle du Québec

  • La naissance de mon arrière-grand-père

  • La politique à l'époque de mon arrière-grand-père

    Depuis un bon nombre d'années, c'est le Parti libéral du Québec qui est au pouvoir. Lomer Gouin, chef du parti de 1905 à 1920, fait preuve d'un certain conservatisme sur plusieurs plans politiques, dont ceux de l'éducation et de la santé, qui sont dirigés par l'Église. Toutefois, sous le pouvoir de Gouin, quelques tensions se font sentir entre l'État et l'Église. C'est le début de la séparation de ces deux instances. À noter que la Première Guerre mondiale commence trois ans plus tard.
  • L'économie à l'époque de mon arrière-grand-père

    Il s'agit des premières années de la seconde phase d'industrialisation, qui est marquée par l'exploitation et l'exportation de ressources. Le financement de cette nouvelle industrie provient principalement des Montréalais anglophones, mais aussi des multinationales américaines. Parallèlement, les nouvelles technologies requièrent beaucoup d'énergie. Cette demande est comblée par l'implantation du réseau Hydroélectrique permettant de répondre aux besoins grandissants.
  • La démographie à l'époque de mon arrière-grand-père

    On compte au Québec, en 1911, 2 millions d'habitants. La croissance démographique du Québec est moindre que celle dans les autres provinces, car le gouvernement québécois minimise ses efforts pour accroître la population. Il faut dire que le territoire du Québec est déjà bien peuplé. Par conséquent, 80% des Québécois sont Canadiens français et c'est à Montréal qu'ils représentent le plus haut pourcentage, soit 55%. Il va donc de soit que la langue première du Québec est alors le français.
  • La naissance de mon grand-père maternelle

  • La politique à l'époque de mon grand-père maternelle

    Le Parti libéral, avec Adélard Godbout, est aux commandes du Québec, et ce, jusqu'en 1944. Ce parti accordera le droit de vote aux femmes en plus de rendre obligatoire l'école jusqu'à 14 ans. Toutefois, à partir de 1945, le Québec est entre les mains de Maurice Duplessis et de son emprise sur l'État. Cette période est marquée par un conservatisme important où les valeurs de l'Église sont prônées. C'est la Grande Noirceur. À noter que mon grand-père est né durant la Deuxième Guerre mondiale.
  • L'économie à l'époque de mon grand-père maternelle

    La guerre vient modifier considérablement l'économie du Québec. L'industrie manufacturière légère laisse place à l'industrie lourde, qui a besoin de toute la main d'oeuvre disponible. La création de plusieurs emplois vient contrecarrer les effets de la crise. L'après-guerre amène une modification dans le monde de l'agriculture notamment. Le secteur tertiaire augmente en importance. Les industries ont accéléré leur production. Bref, les années 40, marquent le début d'une prospérité économique.
  • La démographie à l'époque de grand-père maternelle

    La croissance importante de la population du Québec, à cette époque, est due au fort taux de natalité en plus d'une diminution des décès. En effet, avec la guerre, s'amorce une nouvelle vague de procréation, qui s'accentue après celle-ci. À la suite de ce six ans, l'immigration, qui est beaucoup plus variée qu'avant, prend aussi de l'ampleur. De plus, l'après-guerre attire la population vers les grandes villes et la banlieue. Montréal voit son territoire modifié afin de répondre à la demande.
  • La politique à l'époque de ma mère

    À cette époque, Robert Bourassa est le premier ministre du Québec. Cette période est particulièrement marquée en politique par la crise d'octobre, qui est synonyme de radicalisation des nationalistes.
    En parallèle, un nouveau parti politique, soit le Parti Québécois, prend de l'ampleur. Ce parti, ayant pour chef René Lévesque, sera élu quelques années plus tard.

    Bref, cette période est imprégnée d'un fort désir d'égalité et d'indépendance de la part des Québécois.
  • L'économie à l'époque de ma mère

    En 1971-1972, très peu de compagnies dirigées par des francophones du Québec sont considérées comme dominantes. Toutefois, cette situation change, durant les années 70, avec la montée de nouveaux groupes francophones et des sociétés d'État. Plusieurs compagnies, telles que Bombardier, Banque nationale et Québecor, acquièrent une notoriété internationale. Il est donc possible de dire que le capitalisme québécois est complètement transformé à la fin des années 70.
  • La démographie à l'époque de ma mère

    À partir des années 70, il est possible d'observer un ralentissement dans l'augmentation de la population québécoise. Cela est expliqué par un ralentissement de l'immigration, par le départ d'anglophones vers les autres provinces et par une baisse du taux de natalité. Par conséquent, il est possible d'observer un vieillissement de la population. En parallèle, l'intérêt pour les régions se fait sentir, ce qui amène un nouveau style de vie.
  • La naissance de ma mère

  • La rencontre de mes parents

    La toute première rencontre de mes parents remonte à bien des années. En fait, depuis l'âge de 5 ans, mes parents sont amis. Ce n'est qu'à l'âge de 22 ans que mes parents ont décidé d'amener plus loin leur relation.
    Je considère cette rencontre comme un élément tournant de ma vie, car mes parents auraient pu rester de simples amis, comme ils l'étaient depuis des années. Sans cette date tournante, et un petit coup de pouce de l'amie de ma mère, je ne serais pas ici à créer cette ligne du temps.
  • Ma naissance

  • La réunion de mes parents

    Mes parents ont été séparés durant quelques années. Par contre, ils se sont retrouvés et forment, aujourd'hui, un duo parfaitement imparfait.
    Cet événement fait en sorte que j'apprécie davantage notre vie de famille. J'ai aussi une vision plus réaliste du couple, car je suis consciente qu'un couple demande du travail et que l'autre est précieux, ce qui rend mon couple plus fort. Plus encore, cela m'a permis de me forger une force de caractère qui, aujourd'hui, me facilite la vie.
  • La rencontre avec mon amoureux

    La rencontre avec mon amoureux m'a permis de vivre plusieurs aventures que je n'aurais pas vécues sans lui. Des voyages, une deuxième famille, des moments cocasses, de l'aide permanente, un meilleur ami, voilà tout ce que mon amoureux m'apporte.
    Au-delà de tout cela, la rencontre avec mon amoureux m'a permis de planifier un avenir avec lui. La maison, le chien, les enfants et nos buts communs sont ce qui guident quotidiennement mes décisions de vie. C'est ce qui fait qui je suis aujourd'hui.
  • Le début du Baccalauréat en enseignement primaire et éducation préscolaire

    J'ai toujours voulu devenir enseignante, mais plusieurs ont tenté de modifier mes plans d'avenir sous prétexte que je pouvais faire mieux.
    Le début de mon parcours en enseignement signifie le début d'une vie où je me choisis. À partir de ce moment, je me suis trouvé une passion, mais, plus encore, j'ai trouvé des amies pour la vie. Mes études m'ont permis d'affirmer davantage mon opinion et de faire une différence dans le monde. Aujourd'hui, je suis fière de dire que j'ai le plus beau métier.