469x264

Evolution de la vision du Canada

  • Period: to

    Evolution de la Vision de Canada

  • L'union de Haut-Canada et Bas Canada pt 1.

    L'union de Haut-Canada et Bas Canada pt 1.
    La province du Canada était divise en deux avec : Le Haut-Canada (sud de l’Ontario actuel) était majoritairement Anglophone, et le Bas-Canada (sud de Québec actuel) était majoritairement francophone. Ils ont était renommé Canada Ouest (Haut-Canada) et Canada Est (Bas-Canada). Le législative avait un égal nombre de membre des deux Canada mais la population du Canada Est était plus nombreuse que celle de Canada Ouest.
  • L'union de Haut-Canada et Bas pt. 2

    L'union de Haut-Canada et Bas pt. 2
    Les britanniques on essayer d’assimiler les français par forcée tous les membres de législative de parler seulement en anglais. Louis Hippolyte La Fontaine, le chef du Canada-Est à s’associant avec Robert Baldwin, du Canada-Ouest pour crée un gouvernement responsable. Un gouvernement qui est influencer par la peuple et est pas diriger par les gouverneurs nommes par Londres. De plus La fontaine voulait que la culture francophone survive.
  • L'union de Haut-Canada et Bas pt. 3

    L'union de Haut-Canada et Bas pt. 3
    Les deux ont mettre leur différences cultures au cote et on décider de coopérer. Baldwin a écrit une lettre a La Fontaine qui avait dit : « Il n’y a et ne peut y avoir de question de races. »
  • La francais devenu une langue officielle au Canada

    La francais devenu une langue officielle au Canada
    La Fontaine et Baldwin on atteint leur but. Le français a redevenu une langue officielle du Canada et le gouvernement responsable a accordé avec plusieurs autres colonies nord-américaines comme le Nouveau-Brunswick. Parce que Baldwin et La Fontaine on crée cette conception biculturelle du la Canada, cela allaient servir une modèle aux générations suivante.
  • La Confederation

    La Confederation
    Le nouveau pays du Canada était créé. Ce pays comprenait de L’Ontario, Québec, La Nouvelle-Ecosse et le Nouveau Brunswick. L’acte de L’Amérique du Nord britannique, a assuré qu’il y avait deux types de gouvernement responsables dans le Canada. Un gouvernement fédéral qui s’occuper avec les affaires national et les quatre gouvernements provinciaux, gérer leurs affaires régionales. Cela a assurait a les québécois que la langue française et la culture distincte de ses habitants veule promouvoir.
  • La Rébellion de la rivière Rouge pt. 1

    La Rébellion de la rivière Rouge pt. 1
    La Rébellion de la rivière Rouge ou la résistance de la Rivière-Rouge était la séquence d'événements liés à la mise en place d'un gouvernement par le chef métis Louis Riel et ses partisans à la colonie de la rivière Rouge, dans ce qui est aujourd'hui la province canadienne du Manitoba. La rébellion était la première crise du nouveau gouvernement face à la suite de la Confédération canadienne.
  • La Rébellion de la rivière Rouge pt. 2

    La Rébellion de la rivière Rouge pt. 2
    Le gouvernement canadien avait acheté la Terre de Rupert de la Compagnie de la Baie d'Hudson et a nommé un gouverneur anglophone, William McDougall. Il a été contesté par les Français de langue, les habitants la plupart des Métis de la colonie. Avant la terre a été officiellement transféré au Canada, McDougall a envoyé des arpenteurs pour tracer le terrain. Les Métis ont arrêté McDougall d'entrer dans le territoire.
  • La Rébellion de la rivière Rouge pt. 3

    La Rébellion de la rivière Rouge pt. 3
    McDougall a déclaré que la Compagnie de la Baie d'Hudson n'était plus dans le contrôle du territoire et que le Canada avait demandé pour le transfert de souveraineté à être reportée. Les Métis ont créé un gouvernement provisoire, à laquelle ils ont invité un nombre égal de représentants anglophones. Le législateur a adopté l'Acte du Manitoba, ce qui permet la colonie de la rivière Rouge pour entrer dans la Confédération.
  • La Rébellion de la rivière Rouge pt. 4

    La Rébellion de la rivière Rouge pt. 4
    La loi a également intégré certaines des demandes de Riel, tels que la fourniture des écoles françaises séparées pour les enfants métis et de la protection de la pratique du catholicisme. Après avoir atteint un accord, le Canada a envoyé une expédition militaire au Manitoba pour appliquer l'autorité fédérale. Maintenant connu sous le nom de l'expédition Wolseley, elle se composait de la milice canadienne et soldats britanniques réguliers dirigé par le colonel Garnet Wolseley.
  • La Rébellion de la rivière Rouge pt. 5

    La Rébellion de la rivière Rouge pt. 5
    De nombreux Orientaux ont exigé que l'expédition de Wolseley être utilisée pour arrêter Riel. Riel s'enfuit aux États-Unis, avant l'expédition a arrivé à Fort Garry, au Manitoba, et l'arrivée des troupes a marqué la fin de la rébellion.
  • Loi sur les Indiens pt. 1

    Loi sur les Indiens pt. 1
    La Loi sur les Indiens a été promulguée par le Parlement du Canada en vertu des dispositions de l'article 91 de la Loi constitutionnelle, qui fournit l'autorité du Canada du gouvernement fédéral exclusif de légiférer en ce qui concerne «les Indiens et les terres réservées aux Indiens». La Loi sur les Indiens est une loi fédérale canadienne qui réglemente les questions relatives au statut d'Indien, les bandes, et les réserves indiennes.
  • Loi sur les indiens pt. 2

    Loi sur les indiens pt. 2
    Tout au long de l'histoire, il été très envahissante et paternaliste, car elle autorise le gouvernement fédéral canadien à réglementer et à administrer les affaires et au jour le jour la vie des Indiens inscrits et les collectivités des réserves. Cette autorité a varié de contrôle politique fondamental, par exemple imposer des structures régissant les communautés autochtones dans la forme de conseils de bande, de contrôler sur les droits des Indiens de pratiquer leur culture et leurs traditions.
  • Loi sur les indiens pt. 3

    Loi sur les indiens pt. 3
    La Loi sur les Indiens a également permis au gouvernement de déterminer la superficie des terres de ces groupes dans la forme de réserves, et même de définir qui se qualifie comme les Indiens.
  • L'immigration des Chinois pt. 1

    L'immigration des Chinois pt. 1
    Travailleurs des chemins de fer chinois a fait la main-d'œuvre pour la construction de deux sections du chemin de fer Canadien Pacifique, en Colombie-Britannique. Lorsque la Colombie-Britannique a accepté de se joindre à la Confédération en 1871, l'une des conditions était que le gouvernement du Dominion construire un chemin de fer reliant la Colombie-Britannique avec l'Est du Canada dans 10 ans.
  • L'immigration des Chinois pt. 2

    L'immigration des Chinois pt. 2
    Politiciens Britannique et leur électorat agité d'un programme d'immigration en provenance des iles britanniques à fournir cette main-d'œuvre de chemin de fer. Le Premier ministre, Sir John A. Macdonald, trahir les volontés de sa circonscription, en insistant de réduire les couts du projet avec les en employant chinois, et a résumé la situation de cette façon au Parlement en 1882: «C'est tout simplement une question de choix:
  • L'immigration des Chinois pt. 3

    L'immigration des Chinois pt. 3
    Soit vous devez avoir ce travail fini ou que vous ne pouvez pas avoir le chemin de fer". En 1880, Andrew Onderdonk, un Américain qui a été l'un des entrepreneurs a inscrite à l'origine des ouvriers chinois de la Californie. Onderdonk également recruté plus de 7000 travailleurs de chemin de fer chinois de la Californie. Ces deux groupes de travailleurs ont été la force principale pour la construction.
  • L'immigration des Chinois pt. 4

    L'immigration des Chinois pt. 4
    Comme ce fut le cas avec les non-travailleurs chinois, certains d'entre eux est tombé malade en cours de construction ou sont morts tandis que les semis d'explosifs ou dans des accidents de construction, mais beaucoup ont déserté les chantiers ferroviaires.
  • L'exploitation des Chinois pt. 1

    L'exploitation des Chinois pt. 1
    À la fin de 1881, le premier groupe de travailleurs chinois, qui a été précédemment le numéro à 5000, avait moins de 1500 restes car un grand nombre avait déserté les champs aurifères loin de la ligne ferroviaire. Onderdonk à seulement donner l’emplois au chinois qui accepter seulement 1 $ par jour, alors que les travailleurs blancs, noirs et indigènes ont été payés trois fois ce montant.
  • L'exploitation des Chinois pt. 2

    L'exploitation des Chinois pt. 2
    Travailleurs des chemins de fer chinois ont été embauchés pour 200 miles de voie ferrée du Canadien Pacifique considérées comme parmi les segments les plus difficiles de la voie ferrée projetée, notamment de la région qui passe par le canyon du Fraser. Comme avec les travailleurs des chemins de fer sur d'autres parties de la ligne dans les Prairies et le nord de l'Ontario, la plupart des travailleurs chinois vivaient dans des tentes.
  • Gouvernement arrive a une accord sur L'acte des Indiens pt. 1

    Gouvernement arrive a une accord sur L'acte des Indiens pt. 1
    La Loi sur l'avancement des Indiens a essayé de donner des pouvoirs plus étendus sur le gouvernement local. Pourtant, il a emporté les mêmes pouvoirs en nommant l'agent des Indiens local en tant que président du Conseil. Au cours des cent prochaines années, le Loi sur les Indiens a été modifiée à plusieurs reprises mais a chaque fois visait à un moyen plus efficace de l'assimilation des Premières nations dans la société blanche.
  • Gouvernement arrive a une accord sur L'acte des Indiens pt. 2

    Gouvernement arrive a une accord sur L'acte des Indiens pt. 2
    La Loi a été modifiée pour interdire la "Danse du Soleil" un rituel important chez les Lakotas et les plaines d'autres cultures autochtones. Sur la côte ouest de la "Latch Pot", une cérémonie élaborée de festins et de cadeaux a également été interdite. Avec un œil à l'assimilation forcée, la loi autorisait le retrait forcé des enfants à des questions des pensionnats et dépouillé tout Indien qui a obtenu un diplôme universitaire.
  • Rebellion du Nord-Ouest pt. 1

    Rebellion du Nord-Ouest pt. 1
    La Rébellion du Nord-Ouest était un soulèvement bref et infructueux par les Métis de la Saskatchewan en vertu de district de Louis Riel contre le Canada. Au cours d'une période de grands changements sociaux dans l'Ouest canadien, les Métis croit que le Canada n'avait pas réussi à traiter de la protection de leurs droits, leurs terres et leur survie en tant que peuple distinct.
  • Rebellion du Nord-Ouest pt. 2

    Rebellion du Nord-Ouest  pt. 2
    Malgré quelques victoires notables début, la rébellion a effectivement mis fin pour les Métis de leur défaite lors du siège de Batoche, en Saskatchewan, la diffusion éventuelle de leurs forces alliées autochtones ailleurs, et le procès et la pendaison de Louis Riel. Les tensions entre les Canadiens français et anglais au Canada ont augmenté pour un bout de temps.
  • Rebellion du Nord-Ouest pt. 3

    Rebellion du Nord-Ouest  pt. 3
    En raison du rôle que la « Canadian Pacific Railway » a joué dans le transport de troupes, le soutien politique accru et le législateur a autorisé des fonds pour compléter le premier chemin de fer transcontinental.
  • Immigration des Ukrainiens pt. 1

    Immigration des Ukrainiens pt. 1
    La première vague d'immigration ukrainienne au Canada a plusieurs familles à régler. Pylypow aidé à fonder le Edna-Star de règlement est d'Edmonton, le règlement et le plus grand premier bloc ukrainien. Cependant, il est le Dr Josef Oleskow qui est considéré comme responsable de la grande population canadienne-ukrainienne grâce à sa promotion du Canada comme une destination pour les immigrants de l'Ukraine occidentale.
  • Immigration des Ukrainiens pt. 2

    Immigration des Ukrainiens pt. 2
    Environ 170 000 Ukrainiens de l'Empire austro-hongrois sont arrivés au Canada. Cette immigration ukrainienne au Canada était en grande partie agraire, et d'abord Canadiens d'origine ukrainienne concentrée dans les colonies de blocs distincts dans les parcs des provinces des Prairies dans l'Alberta, la Saskatchewan et du Manitoba.
  • Immigration des Ukrainiens pt. 3

    Immigration des Ukrainiens pt. 3
    Aussi bien le caractère féodal de la propriété foncière dans l'Empire autrichien signifiait que dans le "Vieux Pays" les gens ont dû payer au locateur pour leur bois de chauffage et du bois pour la construction. En arrivant au Canada, les colons exigent souvent terres boisées des fonctionnaires afin qu'ils seraient en mesure de subvenir à leurs besoins propres, même si cela signifiait la prise des terres qui étaient moins productives pour les cultures.
  • Immigrations des Ukrainiens pt. 4

    Immigrations des Ukrainiens pt. 4
    Ils ont également attaché une importance profonde pour s'installer près de leur famille, les gens des villages voisins ou d'autres groupes culturellement similaires, favorisant la croissance des colonies de blocs.
  • Laureir devient premier ministre pt. 1

    Laureir devient premier ministre pt. 1
    L’élection pour Wilfred Laurier d’être président. Laurier penser que sens colonisation dans la ouest personne ne défendrait cette partie du pays. Son gouvernement libéral alors à décider d’atteindre c’est terre là. Clifford Sifton avait la responsabilité du peuplement de l’Ouest. Sifton a créé des bureaux d’immigrations pour l’Angleterre et L’États unis. La population n’a augmentait pas vraiment vite, alors ils ont créé un bureau d’immigrations dans des pays européens non-anglophone.
  • Laureir devient premier ministre pt. 2

    Laureir devient premier ministre  pt. 2
    Des Allemands, des Ukrainiens, des Finnois, des Norvégiens et plusieurs d’autre ont commencé à former dans l’Ouest.
  • Ukrainian Immigration pt. 5

    Ukrainian Immigration pt. 5
    Le climat politique de la Première Guerre mondiale a permis au gouvernement du Canada pour classer les immigrants ayant austro-hongrois la citoyenneté comme «étrangers de nationalité ennemie". Cette classification, autorisée par les mesures de guerre 1914 Loi, autorisé le gouvernement à contraindre légalement des milliers d'Ukrainiens au Canada à s'enregistrer auprès des autorités. Environ 5.000 personnes ont été internés dans des camps gouvernementaux.
  • La loi sur les langues officielle

    La loi sur les langues officielle
    Le gouvernement quand Pierre Elliot Trudeau été premier ministre, a développé la loi sur les langues officielle qui protège les droits linguistique des Francophone en Canada.
  • Modification des politques d'immigration

    Modification des politques d'immigration
    Le gouvernement fédéral a modifié ses politiques d'immigration et commence à accueillir des gens provenant de différences parties du monde. Le Canada est devenu le premier pays à adopter le multiculturalisme comme politique gouvernement officielle. Cette politique, affirmée dans la Charte Canadienne des droits et libertés et renforcée dans la Loi sur le multiculturalisme canadien.
  • Le rapatriement de la constitution

    Le rapatriement de la constitution
    Le rapatriement de la constitution était quand le gouvernement britannique a transfère la contrôle à celui du gouvernement canadien. La constitution de 1982 à donner plusieurs nouveaux droit et pouvoirs aux citoyens des provinces comme le contrôle exclusif de l’exploitation de leurs ressources. Ce qui était une des principales demandes de L’Alberta.