Cité scolaire Georges Clemenceau - Sartène

Timeline created by bherrgott
In History
  • Naissance de Nicolas Pietri

    Naissance de Nicolas Pietri
    N. Pietri nait à Sartène, dans le vieux quartier de la Manighedda. Il est le fils d'un cordonnier. Ci-contre un portrait de Pietri par le peintre Maximilien Luce (lithographie sur Velin, vers 1895).
  • Arrêté de création de l'EPS de Sartène

    L'EPS de sartène est créée par arrêté ministériel. Il faudra cependant attendre 1922 pour qu'ait lieu la première rentrée.
  • Première rencontre entre Nicolas Pietri et Georges Clemenceau

    Première rencontre entre Nicolas Pietri et Georges Clemenceau
    Lors de cette rencontre, G. Clemenceau, alors président du conseil, demande à N. Pietri de prendre la direction de son journal "L'homme libre". Ce dernier accepta et le dirigea jusqu'en 1920.
    Ci-contre, une photographie de Clemenceau dans les rues de Ste Hermine en 1921. Derrière lui, à droite, on reconnaît N. Pietri. [Photographie de Presse] Agence Meurisse. Source : gallica.bnf.fr/ BNF
  • Voyage de Pietri et Clemenceau aux Indes

    Voyage de Pietri et Clemenceau aux Indes
    G. Clemenceau et son ami N. Pietri effectue un voyage de six mois aux Indes. Le départ a lieu depuis Marseille, par le paquebot "La Cordillère". La première escale est prévue à Port-Saïd.
    Ci-contre une photographie de Clemenceau à la gare de Lyon, de retour des Indes. [Photographie de Presse] Agence Meurisse. Source : gallica.bnf.fr/BNF
  • Visite de G. Clemenceau en Corse

    Visite de G. Clemenceau en Corse
    G. Clemenceau passe douze jours en Corse. Il se rend en visite officielle à Sartène et prononce un discours conservé à la mairie, dans le livre d'or. Ci-contre, une photographie de Clemenceau prononçant un discours en 1921 (Photographie de Presse] Agence Meurisse. Source : gallica.bnf.fr/BNF
  • Première rentrée à L'EPS

    Première rentrée à L'EPS
    Albert Solacroup est le premier directeur de l'Ecole primaire supérieure de garçons. Il le sera jusqu'en 1928. L'école est installée dans l'ancienne caserne Monteynard. Devenue plus tard hôpital, elle abrite désormais un centre d'art polyphonique (photographié ci-contre).
  • Pose de la première pierre de l'EPS

    La cérémonie à lieu à 15 heures en présence de nombreuses personnalités dont N. Pietri. Deux mois plus tard, la demande de création d'un cours professionnel est acceptée par arrêté ministrériel en date du 30 juilllet 1925.
  • Attribution du nom de Clemenceau

    Attribution du nom de Clemenceau
    Une lettre de Clemenceau adressée à Nicolas Pietri l'informe de la décision du conseil municipal de Sartène de donner son nom à l'EPS.
    Ci-contre, le retour du Père Clémenceau rue Franklin, en compagnie de N. Pietri (1922). [Photographie de Presse] Agence Meurisse. Source : gallica.bnf.fr/BNF
  • Ajournement de la dénomination de l'EPS

    Ajournement de la dénomination de l'EPS
    Le sous-prefet informe le maire Hyacinthe Quilichini qu'il n'est pas possible de donner le nom d'une personnalité vivante à l'école primaire supérieure. Ci-contre la reproduction du document conservé aux archives municipales de Sartène.
  • Inauguration de la nouvelle EPS

    Inauguration de la nouvelle EPS
    C'est très vraisemblablement à la rentrée 1928 que l'EPS ouvre ses portes pour la première fois aux jeunes garçons de Sartène et des environs. Le bail de location de la caserne Monteynard sera d'ailleurs résilié en janvier 1929. Jacques Valentini est nommé directeur en remplacement d'Albert Solacroup. Il le restera jusqu'en 1937.
  • Mort de G. Clemenceau

    Mort de G. Clemenceau
    Louis Altieri, biographe de N. Pietri, relate dans son petit livre "Nicolas Pietri, l'ami de Clemenceau" comment celui-ci accompagnera Clemenceau dans ses tout derniers instants. Ci-contre, une photographie de Clemenceau chez lui, en 1928. [Photographie de Presse] Agence Meurisse. Source : gallica.bnf.fr / BNF
  • Nomination de M. Batisse

    Lucien Batisse est nommé directeur de l'EPS. Il y assurera ses fonctions jusqu'en septembre 1940.
  • Réquisition de l'EPS par l'armée

    Réquisition de l'EPS par l'armée
    La vue aérienne ci-contre, prise vraisemblablement après la guerre, témoigne encore de cette transformation en hôpital militaire. Il s'agit d'une photographie prise par la maison CIM (Combier imprimeur à Mâcon), éditeur-imprimeur de cartes postales. © Fonds Combier Musée Nicéphore Niépce, Chalon-sur-Saône.
  • Nomination de M. Camarasa

    François Camarasa est nommé directeur de l'EPS. Il le restera jusqu'en 1945.
  • Occupation italienne

    En novembre 1942, les élèves doivent à nouveau quitter les locaux et les classes sont transférées dans l'école primaire de la rue Gabriel Peri.
  • Nomination de M. Bouvier

    Maurice-Henri Bouvier est principal du collège moderne et technique jusqu'en 1948.
  • Nomination de M. Debons

    Nomination de M. Debons
    Gaston Debons occupe les fonctions de principal du collège Clemenceau jusqu'en 1950. Le document reproduit ci-contre renseigne sur les sections et les effectifs à la rentrée 1948.
  • Début de la mixité

    En 1950, le collège moderne et technique G. Clemenceau devient une collège classique et moderne mixte. Raymond Rigal est nommé principal du collège Clemenceau et assure ses fonctions jusqu'en 1953.
  • Projet de travaux de rénovation

    Projet de travaux de rénovation
    Durant la guerre, l'établissement a subi de nombreuses dégradations qui nécessitent d'importants travaux de remise en état. Le maire s'adresse au vice-recteur pour lui faire part de son intention d'engager quelques travaux.
    Ces travaux prévoient:
    La mise hors d'eau de l'établissement
    La remise en état des portes et planchers
    La peinture des boiseries
    La modification sur le fronton de la dénomination de l'école qui devrait s'appeler "Collège Clemenceau" et non "Ecole primaire supérieure".
  • Nicolas Pietri maire de Sartène

    Nicolas Pietri maire de Sartène
    Le maire Ferraci meurt durant l'année 1952. Nicolas Pietri est sollicité pour se présenter aux élections municipales et sera élu avec 330 voix de majorité.
    Ci-contre Nicolas Pietri à Sartène en compagnie de Jacques Santarelli, Jean Cantara, Paul-Marie Grimaldi, Simon Nebbia et Antoine Nebbia (de gauche à droite). Années 40 ?
  • Modification du fronton

    Modification du fronton
    Selon Louis Altieri, c'est durant le mandat électoral de Nicolas Pietri à Sartène que l'inscription "Collège Clemenceau" a finalement été apposée sur le fronton de l'établissement.
    Voici les lignes qu'Altieri consacre à cet événement : "Nicolas Pietri, à quatre-vingt-dix ans, fidèle à son enfance, met au fronton de son village, sur les bâtiments neufs qui le dominent, le nom de son ami : "Collège Clemenceau".
  • Nomination d'Etienne Boulé

    Etienne Boulé est principal de 1953 à 1955
  • Nomination de Maurice Perrot

    Maurice Perrot assure les fonctions de direction jusqu'en 1957.
  • Nomination de Jean Fraisse

    Jean Fraisse occupe les fonctions de principal de la rentrée 57 à la rentrée suivante.
  • Nomination de M. Boutin

    M. Boutin, nommé à la rentrée 1964, assure ses fonctions jusqu'en juillet 1967.
  • Nomination de M. Marcellesi

    Musicien à ses heures, M. Marcellesi restera 7 ans à la tête de l'établissement
  • Nomination de Jean-Paul Laleure

    Ancien professeur d'Histoire et de Géographie, M. Laleure assure ses fonctions durant un an.
  • Nomination de M. Ruggeri

    M. Ruggeri exercera les fonctions de proviseur jusqu'à la rentrée de septembre 1991.
  • Period: to

    120 ans d'histoire du collège de Sartène