Historique des Soins préhospitaliers d'urgences avancés au Québec.

Timeline created by Benoit Touchette
In History
  • World War II Feild Medic

    World War II Feild Medic
    Une fois que le soldat est blessé, le médecin faisait un bref examen, évaluait la plaie, appliquait un garrot si nécessaire, injectait parfois de la morphine, nettoyer la plaie le mieux possible et saupoudrer de la poudre de sulfamides sur la plaie suivie d'un bandage.
  • M*A*S*H Mobile Army Surgical Hospital

    M*A*S*H Mobile Army Surgical Hospital
    Il a été conçu pour avoir le personnel expérimenté (voir même des non-médecins) plus proche des lignes avant, de sorte que les blessés puissent être traités plus tôt et avec plus de succès.
  • Transport ambulancier par compagnies funéraires

    Transport ambulancier par compagnies funéraires
  • Début de la RCR Moderne par Peter Safar (1924-2003) - considéré comme père de la réanimation

    Début de la RCR Moderne par Peter Safar (1924-2003) - considéré comme père de la réanimation
    Il a combiné A (Airway) et le B (Respiration) du CPR avec le C (compressions thoraciques), et a écrit le livre ABC de Réanimation en 1957, qui a établi la base pour la formation de masse de la RCR. Ce système A-B-C pour la formation du public de RCR a été adopté plus tard par l'American Heart Association, qui a promulgué des normes pour la RCR en 1973.
    https://www.youtube.com/watch?v=FG2qy4CQy0Q
  • Premier défibrillateur portable

    Premier défibrillateur portable
    En 1959, les défibrillateurs externes ont été prouvés efficace pour le traitement de Fib V, mais étaient assez lourds (100lbs) et généralement placés sur des chariots instables qui se renverser; d'où le terme "crash cart".
  • Services ambulanciers par les policiers

    Services ambulanciers par les policiers
  • Nancy L. Caroline M.D. developed standards for emergency medical technician (EMT) education and training

    Nancy L. Caroline M.D. developed standards for emergency medical technician (EMT) education and training
    Dr. Safar en collaboration avec Nancy Caroline M.D ont développé des normes éducation et de formation d'urgence pour technicien médical d’urgence, ainsi que les normes de conception des ambulances de soins intensive mobile et de leurs équipements. Tout ceci début avec le Service d’Ambulance Freedom House qui employait les jeunes Afro-Américains qui ont été jugés «inemployables». Ils ont été les premiers pionniers des soins avancés en Amérique du nord. https://www.youtube.com/watch?v=hHUA0E3KYgA
  • Timeline 1967 à 2016 de Andreaalter sur la formation des soins préhospitaliers d’urgence au Québec.

    Timeline 1967 à 2016 de Andreaalter sur la formation des soins préhospitaliers d’urgence au Québec.
  • Première unité mobile "Resuscicar" de soins intensifs du Canadaexploité à partir de "Ambulance Service d'Aaron" à Calgary

    Première unité mobile "Resuscicar" de soins intensifs du Canadaexploité à partir de "Ambulance Service d'Aaron" à Calgary
    COHEN, Dr. Peter
    1928 - 2014
    Né à Amsterdam, émigré de Hollande au Canada en 1958 pour commencer sa résidence à Winnipeg. Créé le premier programme de formation médicale d'urgence du Canada à Calgary, Alberta en 1969-1972.
  • Première unité mobile de soins intensifs du Québec.

    Première unité mobile de soins intensifs du Québec.
    Déménagé à Montréal en 1972 pour commencer l'enseignement de la formation médicale d'urgence à l'Université McGill par le Collège Dawson. Il a fondé la première Association de techniciens médicaux d'urgence du Québec (EMTAQ).
  • Formation plus avancés pour les paramédics ont débutées dans divers établissements et hôpitaux

    Formation plus avancés pour les paramédics ont débutées dans divers établissements et hôpitaux
    Dans les années 70, différentes formations plus avancés pour les Paramédics ont débutées dans divers établissements et hôpitaux. Hôpital Royal-Victoria, hôpital St-Luc, Collège Dawson etc.
  • Premiers pionniers des soins préhospitaliers d’urgence avancés au Québec « tel que Gary R. McHugh et plusieurs autres ».

    Premiers pionniers des soins préhospitaliers d’urgence avancés au Québec « tel que Gary R. McHugh et plusieurs autres ».
    Le chemin des soins avancés a été un chemin de Compostelle. Depuis les débuts dans les années 70 plusieurs personnes ont défriché le chemin pas à pas. Les programme de formation du Collège Dawson et l'Hôpital Royal Victoria (1974). Ce fut le premier programme à être certifié par le registre national américain des EMT.
    Ces pionniers souvent oubliés ont permis aux soins avancés de reprendre leur envole en 2001. https://youtu.be/bajxk-J6jgw
    Michel A. Di Iorio Pionnier EMT graduated Dawson 1983.
  • Richard "Rick" Daly le patriarche des paramédics soins avancés depuis 1976 à aujourd'hui. Rick décida de devenir soins avancés en découvrant le métier au travers les séries TV M.A.S.H & Emergency! (squad 51).

    Richard "Rick" Daly le patriarche des paramédics soins avancés depuis 1976 à aujourd'hui. Rick décida de devenir soins avancés en découvrant le métier au travers les séries TV M.A.S.H & Emergency! (squad 51).
    Emergency! 51
    Il entendu parler d’un cours de soins avancés à McGill par Dr Cohen. Une formation (2400h) 15 modules sanctionnés national regestry. Environ 70 pionniers ont été formés. Il collabora à la formation à Dawson. Il fonda sa compagnie Médic-1 en 1979. Les soins avancés ont cessé d'être offerts par les paramédics pour se faire par les MD lors de la création d'Urgences-santé en 1989. 2001 à 51 ans est sélectionné parmi les 18 PSA et toujours passionné.
  • Soins avancés effectués par les médecins sur la route à Montréal

    Soins avancés effectués par les médecins sur la route à Montréal
    Dans la région de Montréal, dans les années 1980 et 1990, différentes mutations du système préhospitalier ont mené à la création d’Urgences-santé, qui offrait des soins avancés par l’entremise de médecins jusqu’en 2002.
    Des compagnie tel que Télé-Médic, Italo-Médic offres le services de médecins à bord.
  • Implantation du Combitube et Moniteur défibrillateur semi-automatique (MDSA)

    Implantation du Combitube et Moniteur défibrillateur semi-automatique (MDSA)
    Depuis le tout début du projet pilote de 1992, nombreux sont les intervenants qui ont participé à l’évolution de ce projet. Des remerciements bien spéciaux sont adressés au Dr Marcel Boucher qui a su coordonner ce premier projet avec doigté et expertise.
    Merci aussi aux Drs Daniel Lefrançois, Alain Vadeboncoeur, Gilles Bastien.
  • Le projet OPALS (Ontario Prehospital Advanced Life Support)

    Le projet OPALS (Ontario Prehospital Advanced Life Support)
    (http://www.ohri.ca/emerg/research_archive/opals/#Protocol)
    la plus importante étude jamais entreprise sur les soins avancés préhospitaliers, tant par le nombre de patients inclus que par la nature de son plan de recherche de type comparatif non randomisé (avant-après). Les informations sur plus de 30 000 patients ont été colligées sur une période de 10 ans (1994-2004).
  • Début administration épinéphrine pour l'anaphylaxie

    Début administration épinéphrine pour l'anaphylaxie
    Introduction de l’épinéphrine, le premier médicament disponible pour les techniciens ambulanciers en préhospitalier.
  • Rapport Dicaire

    Rapport Dicaire
    (http://www.agence911.org/wp-content/uploads/2014/12/rapport-dicaire.pdf)
    Le rapport préconisait une expérimentation de
    la pratique des soins avancés dans le cadre
    de projets pilotes.
  • Dr. Marcel Boucher Directeur médical ainsi M. André Giroux PDG de l'époque d'Urgences-santé lanca la première cohorte de soins avancés à Urgences-santé

    Dr. Marcel Boucher Directeur médical ainsi M. André Giroux PDG de l'époque d'Urgences-santé lanca la première cohorte de soins avancés à Urgences-santé
    Dès son arrivée à la Corporation d'Urgences-santé, au mois de mai 2000, Dr. Boucher a fait partager sa vision des
    services préhospitaliers et a entamé divers projets visant l’amélioration des services ainsi que
    la qualité clinique des interventions préhospitalière. Il est en outre le père fondateur avec le support et l'appuis de M. Giroux de la première cohorte de paramédic soins avancés.
  • Lancement du projet d’administration des 5 médicaments en préhospitalier

    Lancement du projet d’administration des 5 médicaments en préhospitalier
    Le programme d’administration des 5 médicaments en préhospitalier est l’aboutissement de plusieurs années de travail des régions de Québec tel que Chaudières-Appalaches, Montérégie et Urgences-santé a été impliquer pour le développement du projet de recherche. En 2001 les paramédics soins avancés ont été mis à contribution établissant la pertinence, la sécurité et la qualité des interventions pratiquées par les techniciens ambulanciers paramédics au cours de la période d'évaluation.
  • Début de la formation de la première cohorte de 18 Techniciens ambulanciers soins avancés

    Début de la formation de la première cohorte de 18 Techniciens ambulanciers soins avancés
    La cohorte de 18 candidats était formée de 10 Techniciens ambulanciers, de 2 instructeurs et de 6 superviseurs.
    André Paul-Hus jr
    Benoit Touchette
    Charles-Alexandre Campbell
    Claude Lamarche
    Frances Soulières
    Francis Polan
    François Vincent
    Gary McHugh
    Jean-François Viau
    Jeff Brown
    Martine Cyr
    Nathalie Robin
    Pascale Caquez
    René Amyott
    Richard Daly
    Terrence Killoran
    Todd Sorel
    Yvon Bonesso
  • Réussite de la formation de soins avancés reconnu par Urgences-santé et le collège des médecins

    Réussite de la formation de soins avancés reconnu par Urgences-santé et le collège des médecins
    Réussite de la formation du projet de soins avancés de l'ensemble des candidats. Cette réussite est le prérequis pour faire partie de la clause grand-père en lien avec la future réglementation du 26 février 2003.
  • loi #90 Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé

    loi #90 Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé
    (https://www.opq.gouv.qc.ca/fileadmin/documents/Systeme_professionnel/02_loi90-adopte.pdf)
    Depuis cette date, les non-professionnels sont aussi autorisés à exercer des activités précises dans certaines circonstances ou dans certains milieux comme entre autres les soins préhospitaliers d’urgences et ce sera l’ouverture permettant d’élargir le champ pratique des paramédics et autorisant par le fait même le développement des soins avancés par la nouvelle règlementation qui s’en suivra.
  • Décret du 26 février 2003 permettant aux soins avancés d'appliquer les 4 protocoles

    Décret du 26 février 2003 permettant aux soins avancés d'appliquer les 4 protocoles
    (http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=1&file=40137.pdf)
    En présence d’un médecin, le soins avancés peut:
    Procéder à l’intubation endotrachéale chez l'adulte en ACR ou non alerte;
    Administrer les médicaments I/V chez l'adulte en arythmie sévère;
    Administrer du glucose I/V qui présente une atteinte de l’état de conscience due à une hypoglycémie ;
    Procéder à une laryngoscopie directe de la personne > 1 an obstruées par un corps étranger.
  • Graduation du collège Durham en tant que soins avancés selon le profil national canadien

    Graduation du collège Durham en tant que soins avancés selon le profil national canadien
    Suite à une démarche de reconnaissances des acquis, les 18 candidats ont dû mettre à niveau leur formation, faire des stages hospitaliers cliniques et faire les examens nationaux. Ils ont été gradués le 17 juin 2005 au collège Durham.
  • Début de l'AETMIS sur le rôle des soins avancés au Québec

    Début de l'AETMIS sur le rôle des soins avancés au Québec
    Le ministre de la Santé et des Services sociaux a commandé à
    l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (AETMIS) un avis sur le rôle des soins avancés dans l’organisation des soins préhospitaliers d’urgence au Québec.
  • Sortie du Rapport AETMIS

    Sortie du Rapport AETMIS
    (https://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/AETMIS/Rapports/SoinsDomicile/ETMIS2005_Vol1_No1.pdf)
    En remettant ce rapport, l’AETMIS souhaite contribuer à éclairer le débat actuel sur le déploiement des soins avancés préhospitaliers au Québec.
  • Début des travaux du groupe de travail interdisciplinaire sur les soins préhospitaliers requis

    Début des travaux du groupe de travail interdisciplinaire sur les soins préhospitaliers requis
    L’objectif visé du GTISPR est l’établissement du champ de pratique requis des soins paramédicaux primaires et avancés en préalable aux recommandations à faire pour cadrer les futurs projets pilotes et le projet de règlement du Collège des médecins.
  • Décret réglementant les soins préhospitaliers d'urgences avancés permettant l'augmentations des protocoles aux nombres de 17.

    Décret réglementant les soins préhospitaliers d'urgences avancés permettant l'augmentations des protocoles aux nombres de 17.
    (http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=13&file=0642-F.PDF)
    Le technicien ambulancier en soins avancés peut :
    1° administrer les médicaments I/V
    à la personne adulte présentant une arythmie sévère ;
    2° administrer du glucose I/V qui présente
    une atteinte de l’état de conscience due à une hypoglycémie;
    3° procéder à une laryngoscopie directe de la personne
  • Nomination Dr Dave Ross comme directeur médical régional d'Urgences-santé

    Nomination Dr Dave Ross comme directeur médical régional d'Urgences-santé
    L'arrivé de Dr Ross comme directeur médical d'Urgences-santé ainsi que de M.Sébastien Légaré comme spécialiste de développement de programme de soins avancés à Urgences-santé a permis de donner l'élan nécessaire pour faire des soins avancés une réalité. Grâce à leur énergie, leur détermination et leur travail constant ils ont apportée une contribution essentielle à l’avancement des soins avancés.
  • Rapport du sous-comité sur les stratégies opérationnelles de déploiement des soins préhospitaliers avancés.

    Rapport du sous-comité sur les stratégies opérationnelles de déploiement des soins préhospitaliers avancés.
    Le GTISPR a mandaté, à l’automne 2007, un sous-comité pour l’étude des stratégies opérationnelles possibles dans le déploiement des équipes de soins avancés au Québec. Les mandats était de proposer les critères de déploiement des équipes de soins avancés et de proposer les critères de maintien de qualité en lien avec les demandes des institutions académiques (Université) et professionnelles (Collège des médecins du Québec et autres corporations professionnelles).
  • Début de l'implication du DMP dans la formation, mise a jour et certification des soins avancés

    Début de l'implication du DMP dans la formation, mise a jour et certification des soins avancés
    Les soins avancés ont reçu une mise à niveau de leur formation des soins avancés en fonction de la nouvelle réglementation en vigueur. Ils ont été formés et certifiés par le département de médecine préhospitalière de l'hôpital Sacré-Coeur (DMP) .
  • Adoption du décret permettant d'élargir les soins avancés à 27 protocoles

    Adoption du décret permettant d'élargir les soins avancés à 27 protocoles
    (http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=13&file=1205-F.PDF)
    Un technicien ambulancier en soins avancés peut,
    Évaluer la condition d’une personne;
    Administrer les médicaments par voie I/V;
    Procéder à une laryngoscopie directe de la personne obstruée.
    Installer un I/O et administrer des médicaments;
    Effectuer une thoracocentèse à l’aiguille,
    Appliquer une stimulation cardiaque externe,
    Appliquer une cardioversion,
    Effectuer une cricothyroïdotomie.
  • Protocoles d'intervention clinique à l'usage des techniciens ambulanciers-paramédics en soins avancés

    Protocoles d'intervention clinique à l'usage des techniciens ambulanciers-paramédics en soins avancés
    (https://www.urgences-sante.qc.ca/wp-content/uploads/2014/03/PICTAP_soins-avances_v1_1_140710.pdf)
    Les protocoles sont le fruit de plusieurs années de travail. Il a débuté avec le projet de soins avancés en 2001 à Urgences-Santé. Il a été suivi des travaux du GTISPR et du règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées dans le cadre des services préhospitaliers d'urgences.
  • Rapport du Comité national sur les services préhospitaliers d’urgence.

    Rapport du Comité national sur les services préhospitaliers d’urgence.
    (http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2014/14-929-01W.pdf)
    Le mandat du Comité national sur les services préhospitaliers d’urgence est d’analyser le fonctionnement global des services préhospitaliers québécois et émet des recommandations concernant les soins avancés.
  • Début de L'application du champ pratiques complet des soins avancés au Québec

    Début de L'application du champ pratiques complet des soins avancés au Québec
  • LE PROGRAMME DE SOINS PRÉHOSPITALIERS D’URGENCE AVANCÉS – ENFIN UNE RÉALITÉ AU QUÉBEC !

    LE PROGRAMME DE SOINS PRÉHOSPITALIERS D’URGENCE AVANCÉS – ENFIN UNE RÉALITÉ AU QUÉBEC !
    (http://www.agencesssbsl.gouv.qc.ca/Telechargements/Services_prehospitaliers_durgence/Premier_repondant/Bulletins/BC_Programme_de_soins_avances_27-04-2016.pdf)
    Modèle d’organisation et déploiement.
    Les soins avancé travailleront en équipe de deux, et répondront à des appels ciblés. L’équipe de TAP-SA se déplacera vers les lieux dans un véhicule de réponse rapide, et non en véhicule ambulancier. Il est prévu en 2021 que le déploiement débutera dans la région de la Capitale nationale.
  • Cohorte restante des 11 paramédics soins avancés sur les 18 soins avancés de 2001

    Cohorte restante des 11 paramédics soins avancés sur les 18 soins avancés de 2001
    André Paul-Hus jr
    Benoit Touchette
    Charles-Alexandre Campbell
    Claude Lamarche
    Frances Soulières
    Francois Vincent
    Martine Cyr
    Nathalie Robin
    Richard Daly
    Terrence Killoran
    Yvon Bonesso
  • Début Majeur en soinspréhospitaliers d'urgences avanés, Université de Montréal

    Début Majeur en soinspréhospitaliers d'urgences avanés, Université de Montréal
    (https://admission.umontreal.ca/soins-prehospitaliers/)
    Le programme de Majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés vise à offrir une formation de pointe de soixante crédits, offerte sur quatre trimestres à temps complet. Le programme vise l’enseignement de concepts et de méthodes de travail qui sont propres aux techniciens ambulanciers de soins avancés. Link text
  • Réussite de la première cohorte du programme universitaire de la majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés

    Réussite de la première cohorte du programme universitaire de la majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés
  • Embauche par Urgences-santé de la première cohorte du programme universitaire de soins préhospitaliers d’urgence avancés de l’Université de Montréal.

    Embauche par Urgences-santé de la première cohorte du programme universitaire de soins préhospitaliers d’urgence avancés de l’Université de Montréal.
    Félicitations à notre première cohorte universitaire de paramédics soins avancés (sur la photo en présence de notre garde d’honneur) qui a reçu officiellement ses épaulettes cette semaine! Nous sommes très fiers de vous les présenter après deux années d'études intensives à la Majeure en soins préhospitaliers d'urgence avancés à l'Université de Montréal. https://www.facebook.com/168326050475379/posts/250428415598475?s=100002604779010&sfns=mo
  • Graduation du programme de reconnaissance des acquis de la majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés de la faculté de médecine de l’Université de Montréal.

    Graduation du programme de reconnaissance des acquis de la majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés de la faculté de médecine de l’Université de Montréal.
    1er programme de reconnaissance des acquis de la majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés de la faculté de médecine de l’Université de Montréal. Bordeleau Claude
    Bruneau Éric
    Campbell Charles Alexandre
    Couture Guillaume
    Lamarche Claude
    Légaré Sébastien
    Morin Nicolas
    Paco-Rocchia Cédric
    Robin Nathalie
    Sapone Alexandre
    Taschereau Nicolas
    Touchette Benoit
  • 1er processus de mobilité de la main-d’oeuvre en soins préhospitaliers d’urgence avancés.

    Le ministère de la santé et des services sociaux organise le premier processus de la mobilité de la main-d’oeuvre en soins préhospitaliers d’urgence avancés afin de permettre à des Paramédics soins avancés des autres provinces canadienne de pratiquer au Québec.
  • Graduation de la 2e cohorte de la majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés de la faculté de médecine de l’Université de Montréal.

    Graduation de la 2e cohorte de la majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés de la faculté de médecine de l’Université de Montréal.
    Patrick Beaudoin
    Marie-Josée Plante
    Pierrick McKinnon
    Benoît Vaillancourt
    Philip Brouillet
    Felix Charron-Ligez
    Sophie Émond
    Christophe Ayotte-Hawthorn
    Sylvain Dufour -
    Aussi les 1er Baccalauréats ès sciences sont décernés par la faculté de médecine de l’Université de Montréal par cumul d’une majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés à Simon Bilodeau et Benoit Touchette. https://www.facebook.com/1313802778680950/posts/2399972720063945?s=100002604779010&sfns=mo
  • Period: to

    World War II Field Medic

    Une fois que le soldat blessé, le médecin faisait un bref examen, évaluait la plaie, appliquait un garrot si nécessaire, injectait parfois de la morphine, nettoyer la plaie le mieux possible et saupoudrer de la poudre de sulfamides sur la plaie suivie d'un bandage.
  • Period: to

    Début en Amérique d'une structures mobile militaire des soins avancés extrahospitalier.

  • Period: to

    Mobile army surgical hospital M*A*S*H

    Il a été conçu pour avoir le personnel expérimenté (voir même des non-médecins) plus proche des lignes avant, de sorte que les blessés puissent être traités plus tôt et avec plus de succès.
  • Period: to

    Transports préhospitalier fait par entreprises funéraires

  • Period: to

    Soins préhospitaliers fait par service de police à Montréal

    390 policiers opéreront 39 ambulances qui répondent à 1000 appels par mois. Ils ont une formation de 45h.
  • Period: to

    SPUA Au Québec D'hier à aujourd'hui

    SPUA D'hier à aujourd'hui
  • Period: to

    Soins avancés fait par des paramédics

    Avec l'arrivé du Dr Cohen qui a parti la première formation au Québec de paramédics soins avancés. Plus de 291 paramédics de 1973 à 1978 sont formés. Ces paramédics travaillait pour Resucicar du Dr. Cohen et Medic-1 de Richard Daly. Dans le début des années 78 Télé-Médic fut fondé avec un services de soins avancés et de consultation à domicile offert par des médecins. En 1981, Naissance d'Urgences-santé. Ceci a mené à la fin des paramédics soins avancés qui ont été remplacé par les médecins.
  • Period: to

    Soins avancés effectués par les médecins sur la route à Montréal

    Dans la région de Montréal, différentes mutations du système préhospitalier ont mené à la création d’Urgences-santé, qui offrait des soins avancés par l’entremise de médecins jusqu’en 2002. Il fut décidé que les médecins aurait un rôle de support médical à distances, de contrôle de la qualité, de formation ou pour les constats de décès. Ce qui laissa la place aux paramédics soins avancés d'être les intervenants de premières linge pour donner des soins plus avancés à la population.
  • Period: to

    Projet soins avancés Ugences-Santé

    Lancement du projet d'une première cohorte de formation de 20 candidats en soins avancés ayant pour objectif d'évaluer les effets d'une intervention en soins avancés réalisée par les techniciens ambulanciers dans un contexte québécois
  • Period: to

    Retour des soins avancés autonomes sur le terrain.

    Les Paramédics soins avancés peuvent pratiquer de façon autonome à nouveau sur la route sans présence du médecin avec eux à Urgences-santé
  • Period: to

    Mise à niveau de la formation des soins avancés et certification.

    Les soins avancés ont reçu une mise à niveau de leur formation des soins avancés en fonction de la nouvelle réglementation en vigueur. Ils ont été formés et certifiés par le département de médecine préhospitalière de l'hôpital Sacré-Coeur (DMP).
  • Period: to

    Application autonome du champ de pratique complet de soins avancés.

    Début de l’application des 27 protocoles de soins avancés.
  • Period: to

    Début de déploiement opérationnel des soins préhospitaliers d’urgence avancés.

    Début de déploiement opérationnel des soins préhospitaliers d’urgence avancés sur le territoire d’ Urgences-santé. Marque le début d’analyse opérationnelle visant à trouver le mode opérationnel offrant la meilleure utilisation des compétences de soins préhospitaliers d’urgence avancés à la population.