Parallèle entre l’histoire du Québec et la mienne

  • Naissance de mon arrière-grand-mère

    Lilian Miller épouse Ellacott
  • Situation économique au Québec vers 1930

    L’économie québécoise, avant 1930, est basée sur l’industrialisation et le commerce international. Entre 1920 et 1940, la situation économique est marquée par le krach boursier de 1929 engendrant la crise de 1930. D’abord commerciale, puis financière et monétaire, elle a des conséquences désastreuses au Québec : augmentation exponentielle du chômage, arrêt du commerce international, chute de la consommation, arrêt des investissements. Ce n’est qu’en 1940 que la situation économique s’assainie.
  • Situation politique au Québec vers 1930

    Durant les années 1920, la situation politique du Québec reste sous l’emprise du Parti Libéral. Le focus politique demeure la création d’emplois dans le secteur industriel, l’ajustement du système scolaire et l’obtention de l’autonomie de la province. En opposition à la politique libérale, la politique nationaliste tente de développer l’agriculture locale et la colonisation. La crise économique de 1930 vient annihiler la politique libérale de développement au profit de la cause nationaliste.
  • Situation démographique au Québec vers 1930

    La situation démographique du Québec entre 1920 et 1940 se caractérise par l’urbanisation de la société. Ainsi, une classe ouvrière et le syndicalisme émergent avec une classe bourgeoise renforcée. En parallèle, la population rurale représente encore 40% de la population ce qui offre au Québec une stabilité dans sa transformation rapide. Par ailleurs, entre 1930 et 1940, la démographie du Québec est en baisse du fait de la diminution du taux de natalité et de celle de l’immigration.
  • Naissance de ma grand-mère

    Louise Holozet épouse Ellacott
  • Situation économique au Québec vers 1950

    La situation économique durant l’après-guerre se caractérise par une forte croissance économique avec la hausse des investissements et de la production industrielle. La consommation de masse naît suite à la privation vécue durant la crise 1930 et la 2e Guerre-Mondiale. Plus tard, la guerre de Corée stimule la production industrielle. Cependant, la croissance économique n’efface pas les inégalités. Les discriminations bien que subtiles se retrouvent à tous les niveaux de l’activité économique.
  • Situation politique au Québec vers 1950

    La situation politique du Québec entre 1945 et 1960 se caractérise par le conservatisme, dont Maurice Duplessis en est la principale figure. Durant cette période, la stabilité gouvernementale prône grâce à la croissance économique : l’Union nationale est au pouvoir de 1944 à 1960. Le gouvernement de Duplessis défend l’entreprise privée et le nationalisme. Il refuse l’État-providence, le syndicalisme et la centralisation fédérale. L’élite traditionnelle et le clergé soutiennent le duplessisme.
  • Situation démographique au Québec vers 1950

    La situation démographique québécoise est en lien avec la croissance économique. Ainsi, la population augmente de 27% avec l’immigration et le baby boom modifiant la structure démographique du Québec. L’exode rural s’amplifie. Le niveau de vie augmente avec la société de consommation. Cependant, les inégalités demeurent aux niveaux ethnique, social, des genres et des régions. Les Canadiens français, les minorités ethniques, les femmes et les régions éloignées en sont les partis perdants.
  • Naissance de ma mère

    Sylvie Tura
  • Situation économique au Québec vers 1970

    De 1967 à 1971, le Québec vit une nouvelle période de contraction économique, mais l’augmentation des salaires permet l’amélioration du niveau de vie. Après un court regain de croissance en 1971, la situation économique québécoise essuie un nouveau coup dur en 1974-1975 à la suite du choc pétrolier de 1973 et de la crise de l’énergie. Malgré que le Canada en soit moins impacté, le dollar Canadien perd de la valeur. L’inflation s’accélère et le chômage reste élevé : c’est la stagflation.
  • Situation politique au Québec vers 1970

    La situation politique québécoise vers 1970 est marquée par la Révolution tranquille. Des réformes néo-libéralistes tentent de moderniser le Québec. Le néo-nationalisme remet en question l’emprise britannique et promeut les canadiens français aux hauts rangs de la société. Malgré la succession de gouvernements entre 1970 et 1980, « l’esprit de la Révolution tranquille » est conservé. Par ailleurs, deux évènements marquent cette période : la mise en place de la loi 101 et le Référendum de 1980.
  • Situation démographique au Québec vers 1970

    La croissance démographique québécoise entre 1961 et 1971 décélère. Alors qu’une hausse de la population est remarquée durant la première moitié de la décennie, le Québec subit une chute du taux de natalité et de l’immigration à partir de 1965. L’urbanisation quant à elle poursuit sa courbe croissante notamment dans les région de Montréal et de Québec. Ces changements démographiques sont l’expression du changement du mode de vie de la population.
  • Ma naissance

  • Entrée au collège (secondaire)

    Cet évènement marque le passage d’un système éducatif public à un sytème éducatif privé. De plus, d’une certaine manière, c’était un premier déracinement. Je n’ai pas eu le choix de mon collège, c’était une tradition de famille d’être scolarisé dans ce collège privé. Je ne connaissais qu’une autre personne. Ainsi, cet événement m’a poussé à sortir de ma zone de confort pour me faire de nouveaux amis. Jusqu’à ce jour, je repense à cette rentrée lorsque je dois sortir de ma zone de confort.
  • Décès de ma mère

    Cet évènement marque un changement important de mon intérêt concernant la profession que je désirais exercer ou du moins des études que je voulais poursuivre. Auparavant, je m’intéressais beaucoup à l’éducation et à l’enseignement puisque mes deux parents étaient enseignants. Suite à ce drame, je me suis intéressée à la psychologie et j’ai décidé de continuer mes études dans cette voie dans le but de comprendre les comportements humains.
  • Immigration au Québec (Montréal)

    Mon arrivée à Montréal est un événement charnière de mon histoire puisqu’elle marque le début de mon cursus universitaire, mais surtout le début de ma vie adulte. En effet, à partir de cet évènement j’ai acquis toutes les responsabilités d’un adulte lambda, mais aussi la liberté qui y est associée.
    Cependant, il s’agit aussi d’un deuxième déracinement, car j’ai décidé d’étudier dans un pays différent et éloigné de mon lieu de naissance, de ma famille.
  • Entrée au baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire.

    Cet évènement marque le retour à mes premières amours professionnelles.
    Après avoir fini mon baccalauréat en psychologie, je n’avais toujours pas trouvé ma voie professionnelle, j’étais reconnaissante envers ma formation, mais ce n’était pas la profession que je désirais exercer.
    J’ai été acceptée dans le programme d’éducation préscolaire et enseignement primaire et en une session j’avais trouvé ma voie. Ironie du sort, il s’agit de la profession à laquelle je me prédestinais jusqu’en 2011.