Napoleon

La France de Napoléon

  • Naissance de Napoleone Bonaparte

    à Ajaccio (1 an après le rattachement à la France). Noblesse pauvre de l'île. Indépendantistes Paoli, puis son père se rattache à la puissance conquérante.
  • Études de Napoléone

    dans des collèges militaires sur le continent.
  • Officier d'artillerie modeste.

    Il a 16ans.
  • Révolution

    Tous les grands officiers royalistes quittent la France. Bonaparte est proche, quant à lui, des idées montagnardes.
  • Constitution civile du clergé

    Doivent jurer fidélité aux principes de la Révolution pour être rémunérés par l'État. Catholiques divisés entre jureurs et réfractaires.
  • Siège de Toulon

    Mené par les anglais. Bonaparte est promu général (il a 24ans) pour son talent et non plus par rapport à son rang. Proche de Robespierre : popularité diminue sous la Terreur.
  • Création de l'ENS rue d'Ulm.

    Création de l'ENS rue d'Ulm.
    Convention de l'an trois.
  • Period: to

    Le Directoire

    Système qui mit en place la Terreur.
    5 directeurs pour éviter toute concentration des pouvoirs.
  • Promu Général en chef des armées d'Italie.

    par le Directoire. Barras a besoin d'un chef militaire sûr (contre Royalistes).
  • "Napoléon au pont d'Arcole" - Gros

    "Napoléon au pont d'Arcole" - Gros
    Chef héroïque et courageux.
  • Bataille de Rivoli

    Victoire de Bonaparte face à l'armée autrichienne.
  • Paix de Campo-Formio

    ordonnée par Bonaparte. La France acquiert les Pays-Bas, l'Italie du nord, et la rive gauche du Rhin : gain diplomatique extraordinaire alors que toute l'Europe est contre elle. Mythe du 'peuple en arme'.
  • Expédition en Egypte

    Le Directoire craint la gloire personnelle de Bonaparte. Le jeune général militaire a empiété sur le politique. Il faut l'éloigner + question de l'Inde et de l'Empire britannique.
    Français contre anglais (Nelson).
  • Conscription

    Loi Jourdan : enrôlement de masse. L'armée permet l'ascension sociale d'hommes 'simples' : 15% des officiers sont fils de paysans : explique l'efficacité de l'armée qui reconnait chaque homme en fonction de sa qualité et non de sa naissance, permet la gloire de Napoléon.
  • Bataille d'Aboukir

    Nelson (Grande-Bretagne = thalassocratie) coule une grande partie de la flotte française.
  • France en guerre

    Principalement entre deux grandes puissances : l'Angleterre et l'Autriche.
  • "Le général Bonaparte au Conseil des Cinq Cents" - Bouchot

    "Le général Bonaparte au Conseil des Cinq Cents" - Bouchot
    Au centre des regards.
  • Abandon et retour en France de Bonaparte

    Nouvelles reçues de la France mauvaises. Bonaparte abandonne son armée (capacité de résistance diminue).
    Il est accueilli comme l'home providentiel. Le Directoire est impopulaire.
  • Fin de la Révolution et coup d'Etat.

    Soit le 18 brumaire de l'an 8.
    Abbé Sieyès (cf brochure) : cherche un sabre pour en finir avec le Directoire : Bonaparte est son troisième choix (après Hoche et Joubert), crainte de son indépendance.
    "Révolution fixée et finie" : en garantir les acquis tout en mettant fin au désordre.
  • Period: to

    Le Consulat

    A permis une stabilisation sociale et institutionnelle, socle juridique et administratif.
    3 consuls (éviter personnalisation du pouvoir) : Sieyès, Roger Ducos (pour écarter Barras, grand rival de Sieyès), Bonaparte.
  • "Une monarchie habillée en République"

    Création d'un premier Consul nommé pour dix ans : Bonaparte. Deux autres consuls aux rôles techniques (Cambaceres : juriste, Lebrun : financier).
    Pouvoir législatif affaibli : trichaméral : tribunat, corps législatif et sénat.
    SUM rétabli mais limité, Conseil d'État, liste de notabilité (combiner confiance d'en bas et investiture d'en haut).
  • Création de l'administration préfectorale

    Concentration pyramidale du pouvoir. Tous les agents de contribution, les magistrats, les conseillers sont nommés : personnalité disciplinées, respectueuses de l'État. Réseau de cours d'appel (1 pour 6 départements).
    On repense entièrement l'administration de la France.
  • Création de la Banque de France

    Détenir le monopole des missions des billets. Prêter au gouvernement rapidement.
  • Attentat à la charette piégée

    Rue St Nicaise, contre le Premier Consul, Bonaparte n'est pas touché, mais il y a 22 morts et une cinquantaine de blessés. Donne un alibi à l'État pour se raidir. Pistes conduisent aux royalistes (naissance police scientifique) mais répression sur les Jacobins par Fouché.
  • Victoire de Marengo

    contre les autrichiens que les français ont pris par surprise.
  • Le Concordat

    Rétablir une paix religieuse durable.
    Bonaparte discute avec le pape : reconnaitre la primauté du catholicisme (mais ce n'est pas la religion officielle d'État, seulement celle de la majorité des français), le clergé renonce définitivement à ses biens confisqués mais les clercs sont désormais rémunérés en qualité de fonctionnaires, les prêtres prêtent serment de fidélité à l'État, qui lui reconnait la liberté de culte.
    1801 : protection des protestants.
    1808 : protection des juifs.
  • Paix de Luneville

    imposée à l'Autriche.
    Première fois depuis 1792 que la paix est rétablie sur le continent.
  • "Bonaparte franchissant le grand Saint Bernard" - David

    "Bonaparte franchissant le grand Saint Bernard" - David
  • Budget de la France équilibré.

    Première fois depuis la fin de l'Ancien Régime qui avait mis la France dans une mauvaise situation financière.
  • Amnistie générale des émigrés

    Nobles autorisés à récupérer leurs propriétés (celles qui n'ont pas été récupérées, notamment par les Biens Nationaux). Le Consulat fait attention aux tensions politiques et aux possibles révoltes, notamment aux royalistes de Vendée.
  • Premier plébiscite annonçant l'Empire

    Transformation des dix ans du consul en consul à vie. Le peuple approuve.
  • Paix d'Amiens

    suite à l'impasse stratégique de l'Angleterre et de la France dans leur guerre. Restitution des colonies à la France dont les Antilles (au terme de la guerre de sept ans, la France avait préféré perdre le Canada). Napoléon rétabli l'esclavage. En contrepartie, la France accepte le libre-échange (Angleterre en plein Révolution Industrielle).
  • Reconstitue l'ordre de la légion d'honneur

    alors abolie par la Révolution. Strictement militaire, puis à la fin de l'Empire aussi pour certains fonctionnaires. 47000 récipiendaires dont 1400 civils.
  • Nouvelle monnaie : 'le franc germinal'

    Crée au mois de germinal. Monnaie stable (aucune inflations notables) jusqu'en 1914.
  • Démantèlement des conspirateurs royalistes.

    Fouché fait exécuter tous les chefs, dont (probablement) Cadendal.
  • Création des livrets ouvriers

    Instrument de contrôle et de surveillance : soumission très forte de la classe populaire ouvrière au patronna. Âge d'or mais domination sociale.
    Malgré cela les conditions de vie des ouvriers s'améliorent, comme celui de la paysannerie.
  • Proclamation de l'Empire

  • Duc d'Enghien enlevé

    Membre de la famille royale allemande suspecté de conspirer contre Bonaparte : exécuté.
  • Deuxième plébiscite annonçant l'Empire

    Le peuple approuve la nouvelle Constitution de l'an 12. "Le gouvernement de la République est confié à un Empereur".
  • Grands dignitaires de l'Empire

    Constituent une cour impériale. Cambaceres : archichancelier, incarne le pouvoir exécutif lors des absences de Napoléon.
  • Grands dignitaires de l'Empire

    Constituent une cour impériale. Cambaceres : archichancelier, incarne le pouvoir exécutif lors des absences de Napoléon.
  • "Bonaparte visitant les pertiférés de Jaffa" - Gros

    "Bonaparte visitant les pertiférés de Jaffa" - Gros
  • "Napoléon Empereur des français" - Ingres

    "Napoléon Empereur des français" - Ingres
  • Code civil

    Napoléon veut en finir avec les ordres et les coutumes locales, il inscrit l'égalité des français dans six codes (dont deux de procédure).
    Maitre d'oeuvre : Cambaceres.
    Rayonnement et stabilité, exportation du droit français en Europe au fil des conquêtes. Reste en vigueur pendant un siècle et demi sans changements significatifs.
  • L'Empire

    La France devient un Empire héréditaire et Bonaparte Napoléon Ier. Il est sacré à Notre Dame de Paris, ville la plus révolutionnaire. Il conjugue deux souveraineté : fait appel au peuple mais aussi au rituel du droit divin.
  • "Napoléon Ier en costume de Sacre" de François Gérard

    "Napoléon Ier en costume de Sacre" de François Gérard
    Rompre avec les codes de l'Ancien Régime. Pourpre : pigment dur à trouver (gastéropodes marins), le relie aux Grands Empires, notamment avec l'aigle. Les abeilles : voir 'anecdote' Childéric. Orbe : Concordat + volonté de domination universelle.
    Un homme issu de la Révolution mais qui renoue avec une tradition autoritaire.
  • Création de l'Université Impériale

    dont le grand maître est Fontanes. Le scolaire doit développer le goût pour la patrie et faire naître, exacerber la dévotion envers le régime.
  • Création du Catéchisme impérial

  • Cadastre

    Base de la fiscalité foncière. Existe depuis le XIème siècle en Grande Bretagne (William the Conqueror).
    Naissance des percepteurs et contrôleurs d'impôts.
  • Code commercial

  • "Le Sacre dit de Napoléon" - David

    "Le Sacre dit de Napoléon" - David
    Notre Dame de Paris fut revêtue, car considérée comme trop gothique.
  • Napoléon sur le champ de bataille d'Eylau" - Gros

    Napoléon sur le champ de bataille d'Eylau" - Gros
  • Création de la noblesse d'Empire

    Purement honorifique, pas de privilèges. Napoléon donne 3600 titres (40% civils). On recrée des élites, avec une classe dirigeante nouvelle formée d'une fusion entre anté et post révolutionnaires.
  • Création du Baccalauréat

    Le secondaire va de la sixième à l'obtention du Baccalauréat. Réseau de lycées impériaux : un par département.
  • Évincement de Fouché par Napoléon

    Peur de Fouché (face à ses attaches).
    Successeur : Savary.
    La Presse est censurée, l'État maîtrise la communication + 'cabinet noir'.
  • Napoléon excommunié par le Pape

    Pape arrêté et enfermé.
  • Code pénal

  • Réformation de l'ENS rue d'Ulm

  • Les Chevaliers de la Foi

    Creuset de l'ultracisme : "Plus royaliste que le roi" (Louis XVIII).
  • Première machine à vapeur

    à Mulhouse (Dolfus-Mieg).
  • "Napoléon dans son cabinet de travail aux Tuileries" - David

    "Napoléon dans son cabinet de travail aux Tuileries" - David
  • "Le Nain et Gulliver"

    "Le Nain et Gulliver"
    Gravure
  • Code rural

  • Création de la médaille de Sainte Hélène

    Encore 400 000 survivants. On estime qu'environ 800 000 hommes sont morts ou disparus lors des guerres napoléoniennes (90 000 morts au feu, d'autres de maladie, de faim, ou de neurasthénie, certains sont restés en Allemagne ou en Russie).