Chronologie des dispositifs pour les l'insertion des jeunes

Timeline created by amandinelbf
  • Education populaire

    En France, on considère comme fondateur de l'éduc pop: la Révolution française avec le rapport Condorcet, création par Jean Macé de la Ligue de l'enseignement en 1866. Arrivée du Front populaire, est marquée par les grèves de 1936. C'est à la fois un mouvement social et la première grève générale. Elle aboutit sur les Accords de Matignon. Le cinéma de 36 évoquent ces premières vacances et la culture ouvrière. Les mouvements d'éduc pop sont relancés par la gauche, avec l'action de Léo Lagrange.
  • Accord de Grenelle

    Les accords de Grenelle ont été négociés les 25 et 26 mai, en pleine crise de mai 1968, par les représentants du gouvernement Pompidou, des syndicats et des organisations patronales. Les accords de Grenelle, jamais signés, aboutissent essentiellement à une augmentation de 35 % du SMIG (salaire minimum interprofessionnel garanti) et de 10 % en moyenne des salaires réels. Rejetés, ils ne résolvent pas immédiatement la crise sociale et la grève continue .........
  • Livre Blanc Formation permanente de Jacques Delors apparition des GRETA

    En 1962, Jacques Delors entre au Commissariat général du Plan en tant que chef du service des affaires sociales et culturelles, poste qu'il garde jusqu'en 1969 pour devenir chargé de mission auprès de Jacques Chaban-Delmas jusqu'en 1972. À ce titre, il influence grandement le projet de « nouvelle société » que souhaitait promouvoir celui-ci. Participant à la mise en œuvre de ce programme, il est notamment l’inventeur des contrats de progrès et l’inspirateur de la loi sur la formation permanente
  • Loi Informatique et Liberté

    réorganise les fichiers des Renseignements généraux en autorisant « la collecte, la conservation et le traitement dans les fichiers des services RG d'informations nominatives relatives aux personnes majeures qui font apparaître » les « signes physiques particuliers, objectifs et inaltérables » ainsi que les « activités politiques, philosophiques, religieuses ou syndicales » (art. 2). Le décret prévoit un examen de la légitimité des informations détenues tous les 5 ans, sous l'égide de la CNIL.
  • Choc Pétrolier

    On distingue en 2010, trois crises différentes apparues en 1973, 1979 et 2008. Le deuxième choc pétrolier s'est produit en 1979. On parle de « second choc pétrolier » pour qualifier le second cycle de hausses des prix.
  • Bertrand Shwartz, inspirateur des Missions Locales

    Bertrand Schwartz, a été l’inspirateur des missions locales (voir : mission locale d'insertion), lancées en 1982.
    Depuis son rapport sur l'insertion professionnelle et sociale des jeunes, qui lui avait été confié en 1981 par le premier ministre socialiste Pierre Mauroy, Bertrand Schwartz s'est imposé comme l'un des spécialistes français des questions de formation professionnelle continue.
    Bertrand Schwartz a agi tout au long de sa vie pour développer l'innovation pédagogique au travers, entre
  • Création des Missions Locales

    Les missions locales pour l'insertion pro et sociale des jeunes sont, en France, des organismes chargés d’aider les jeunes à résoudre l’ensemble des problèmes que pose leur insertion pro et sociale. Elles ont été créées en mars 1982 à la suite du rapport de Bertrand Schwartz. Conformément à l'article 13 de la loi de programmation pour la cohésion sociale, elles s'adressent aux jeunes de 16 à 25 ans qui rencontrent des difficultés, notamment en matière d'accès à l'emploi ou à la formation.
  • Plan pour l’insertion professionnelle et sociale des jeunes

    En Conseil des ministres, adoption des grandes orientations du plan pour l’insertion professionnelle et sociale des jeunes de 16 à 25 ans : prolonger l’action éducative de l’école et de l’université (accueil d’un plus grand nombre ; formation en alternance) ; faciliter l’insertion professionnelle des jeunes sans emploi (maintien du contrat-formation ; création d’une formule allégée de contrat emploi-adaptation) ; améliorer l’orientation des jeunes et encourager leurs initiatives.
  • Décret sur les Travaux d'Utilité Collective

    En vue de lutter contre le chômage des jeunes, plusieurs actions ont été engagées en vue de mobiliser les jeunes chômeurs à des tâches d’utilité collective. Laurent Fabius lance donc les travaux d’utilité collective. Les collectivités territoriales, les établissements publics et les associations proposent des travaux d’utilité collective aux jeunes chômeurs.
  • Premier Bilan Mission Local

    Emploi des jeunes : bilan des actions menées, sous l’égide de la Délégation interministérielle à l’insertion professionnelle et sociale des jeunes en difficulté, par les missions locales instituées en 1982. 200 000 jeunes de 16 à 25 ans ont bénéficié de l’action d’accueil et de suivi du réseau constitué d’une centaine de missions locales. La Commission européenne lance un programme d’action pour lutter contre la pauvreté dans la CEE, doté de 25 millions d’écus
  • Adrien Zeller, Ille et Vilaine, Rennes

    Signature entre Adrien Zeller, secrétaire d’Etat chargé de la sécurité sociale, et plusieurs villes d’Ille-et-Vilaine (notamment Rennes) d’une convention de "complément de ressources" pour les personnes défavorisées, particulièrement les chômeurs en fin de droits. M. Zeller indique que le gouvernement examine la mise en place d’un système "simple" et "généralisable" permettant d’assurer aux personnes sans ressources un "revenu minimal régulier lié à un effort personnel d’insertion et de travail.
  • Projet de loi pour la mise en place du RMI

    Présentation d’un projet de loi relatif au revenu minimum d’insertion (RMI) consacrant le droit de toute personne à bénéficier d’un minimum de ressources (2000 francs par mois pour une personne seule, 3000 francs pour un couple, majoration de 600 francs par enfant) et d’une protection en cas de maladie, et prévoyant la mise en oeuvre, pour les bénéficiaires, d’actions d’insertion sociale et professionnelle.
  • Loi sur l'orientation - Loi Jospin

    Elle se compose d'un article premier qui n'est rattaché à aucun titre et de six titres : La vie scolaire et universitaire, Les personnels, Les établissements d'enseignement, Les organismes consultatifs, L'évaluation du système éducatif, Dispositions diverses
  • Développement d’activités pour l’emploi des jeunes

    Lionel Jospin crée les emplois-jeunes : ils avaient pour rôle de favoriser le développement d’activités nouvelles dans le secteur public et associatif, activités ayant un caractère d’utilité sociale, culturelle, éducative. Ces emplois étaient proposés par les mairies, associations, rectorats… à des jeunes de moins de 26 ans.
  • lutte contre les exclusions, PLIE et TRACE

    Le Plan local pour l’insertion et l’emploi :
    Il s’agit d’un dispositif associatif, financé par une ou plusieurs communes, et par le Fonds social européen. Il a pour but d’aider les personnes en grande difficulté sociale et professionnelle à s’insérer dans le monde du travail. Ils coordonne et mobilise localement différents acteurs : ANPE, Missions Locales, PAIO, DDJSCS, mairie, associations sanitaire et sociale. Création du programme d’accompagnement TRACE (trajet d’accès à l’emploi)
  • B2i lycée et Greta

    Validation du brevet informatique et internet (B2i) de niveau 2 dans les lycées d'enseignement général et technologique
  • Contrat d’insertion dans la vie sociale (Civis)

    Depuis 2002, le Contrat d’insertion dans la vie sociale (Civis) remplace le contrat jeune. Il concerne les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus qui ont un niveau de qualification inférieur ou équivalent au bac général, technologique ou professionnel. L’objectif du contrat est d’accompagner les jeunes dans leur projet d’insertion dans un emploi durable ou dans leur projet de création ou de reprise d’une activité non salariée.
  • Plan de cohésion sociale et insertion des jeunes, RSA, et rapport Dalloz

    Dans le cadre du plan de cohésion sociale, sont instituées des Maisons de l’emploi. Les maisons de l’emploi de première génération regroupaient notamment une mission locale pour l’emploi des jeunes, un plan local d’insertion par l’activité économique (PLIE). Elles ont pour objectif de regrouper dans un même lieu l’ensemble des services concourant à la gestion de la politique de l’emploi.
  • Le Contrat première embauche (CPE) de Dominique de Villepin

    Le projet est retiré après des manifestations massives.
  • Une nouvelle politique de la Jeunesse FORCES, et Fonds d'investissement social

    Mars 2009 : Lancement de la Commission sur la politique de la jeunesse. Martin Hirsch lance le programme dit « FORCES » : F, pour formation. O, pour orientation. R, pour ressources et résidence. C, pour citoyenneté et culture. E, pour emploi. S, pour santé. Le 3 mars 2009, Nicolas Sarkozy présente la réforme de la formation professionnelle. Mise en place d’un « fonds d’investissement social » pour coordonner les efforts en matière d’emploi et de formation professionnelle
  • Agir pour la jeunesse - Martin Hirsh

    Le plan traite de l’orientation, de la formation et des aides sociales pour des 16-25 ans. Un 10éme mois de bourse sera accordé aux étudiants. Statut des apprentis sera revalorisé en le rapprochant de celui des étudiants et l’apprentissage. Il est prévu création d’un service d'orientation doté d’une plateforme tél et d’un site. Jeunes déscolarisés, les décrocheurs, un droit à la formation pour les 16-18 institué et le dispositif des contrats d’insertion dans la vie sociale (Civis) sera renforcé.
  • Entrée en vigueur du RSA jeunes

  • Création de l’Agence du service civique