Affaires étrangères

By Chaban
  • De Gaulle refuse d'évacuer Srasbourg

    Fin 44, lors de l’ultime offensive allemande dans les Ardennes, de Gaulle refuse d’évacuer Strasbourg comme l’ordonne Eisenhower
  • Discours de Tunis, de Gaulle

    Discours de Tunis, de Gaulle, mai 44 : la France veut être « une alliée permanente » de la « chère et puissante Russie »
  • Traité d'alliance militaire franco-soviétique

    dG se rend à Moscou avec MdAE Bidault début décembre 44 pour signer un traité d’alliance militaire dans lequel les deux parties s’engagent à lutter ensemble contre une nouvelle menace allemande
  • Conférence de Dumbarton Oaks

    Conférence de Dumbarton Oaks en automne 44 où la France n’est pas non plus conviée, mais un siège de membre permanent lui est réservé dans la future ONU, lui reconnaissant un statut de grande puissance.
  • Bretton Woods

    Juillet 1944
    Mise en place d'un système monétaire international qui fait du dollar le pivot des échanges internationaux
    (or la France manque de dollars : le “dollar gap”)
  • Reconnaissance du GPRF par Roosevelt

    Il faut attendre cette date, ce qui montre l'absence de sympathie de Roosevelt à l'égard de de Gaulle
  • Occupation de Stuttgart

    En avril 45, la 1ère armée française occupe Stuttgart contre les décisions stratégiques des alliés
  • Conférence de Yalta

    Yalta (Février 1945) : trois points à retenir :
    - Absence de la France
    - Une zone d’occupation française
    - Un siège à la commission de contrôle interallié ?
  • Démission de PMF

    Janvier 1945
    La France ne peut pas vouloir retrouver le chemin de la grandeur en pratiquant une politique de facilité (reconstruction) dans le domaine financier et économique
    (car mener une politique de puissance à contre-courant des volontés anglo-saxonnes = ne pas avoir leur soutien financier = obligation de mener une politique d’austérité incompatible avec la facilité nécessaire dans un contexte de reconstruction)
  • Period: to

    Conférence de Potsdam

    Elle n’est pas conviée à la conférence de Potsdam (juillet-août 45) mais obtient d’être admise dans la Conférence des ministres des affaires étrangères
  • Accords Blum-Byrnes

    Mars 1946
  • discours de Churchill Zurich

    Septembre, unioniste
  • L'Âge des Empires et l'avenir de la France

    Illusion française de puissance Qui contraste avec la réalité : Raymond Aron “la France n’a pas et n’aura pas pour plusieurs années les moyens matériels d’une grande puissance” (L' Âge des Empires et l’avenir de la France, 1946)
    En effet, la France dépend encore essentiellement de la bienveillance et de la générosité des alliés : “les armes de ses soldats et les matières premières de ses usines”
  • Accord commercial franco-américain

    Juin 1948
    La France doit :
    - Stabiliser sa monnaie
    - Libéraliser ses échanges extérieurs
    - Fournir des matières premières spécifiques aux E.U.
    - Donner aux investisseurs américains les mêmes droits que les ressortissants français
  • Résolution Vandenberg

    Le 11 juin 1948, la résolution « Vandenberg » est votée au Sénat : pourparlers s’engagent avec le gouvernement européen en vue d’un système unique de défense intégrant le traité de Bruxelles.
  • « Congrès de l’Europe » à La Haye,

    • Présidé par Churchill, réunissant près de 800 personnalités d’Europe occidentale (majoritairement UK et Fr), où se manifeste le clivage entre unionistes (UK) et fédéralistes (Fr, Bel, Ita, Nee)
    • Se prononce sur la nécessité d’une mise en commun d’une partie des droits souverains des Etats afin de :
    • Coordonner et développer leurs ressources
    • Intégrer l’Allemagne dans le nouveau cadre européen
    • Constituer une assemblée parlementaire
  • création du Conseil de l’Europe

    MAI
    marque le point d'aboutissement des efforts entrepris par les partisans d’une construction européenne fondée sur la coopération politique
    - Institutions communes : comité des ministres + assemblée consultative
    - 10 pays
    --> Seulement un laboratoire d'idées
  • R.Schuman présente le « pool charbon-acier »

    MAI 1950
  • Le Conseil de l’Europe vote la création d’une « armée européenne »

    AOUT 1950
  • CED Plan Pleven

    Octobre 1950
    -Armée européenne de 100 000 hommes avec corps internationaux juxtaposés
    - sous commandement supranational de l'OTAN
  • Traité de Paris CECA

    AVRIL 1951
    Traité de Paris (Fr, Ita, Lux, RFA, Bel, PB + Sarre)
    institue la CECA pour une durée de 50 ans
    fixe les attributions de ses organismes institutionnels : Haute autorité, Conseil des ministres et Assemblée.
  • Signature du Projet de CED

    MAI 1952
    Par les 6 pays de la CECA
  • rejet de la CED à l'Assemblée

    AOUT
    "crime du 30 Août"
  • Entrée de la RFA dans l'OTAN - Entrée de la RFA dans l'OTAN

    23 octobre 1954 : les « accords de Paris » consacrent :
    l-a souveraineté de la RFA, et son entrée dans l’organisation atlantique
    -l’adhésion de l’Italie et de l’Allemagne à l’Union de l’Europe occidentale,
    -A part l’interdiction de la RFA de se procurer des armes ABC, plus rien ne s’oppose à son réarmement dans le cadre du pacte atlantique.
  • Nationalisation du Canal de Suez

    26 Juillet 1956
    Nationalisation du Canal par Nasser