Ossuaire de douaumont 02 zoom

Première guerre mondiale

  • Une Europe sous tension

    Une Europe sous tension
    Au début du XXème siècle, les tensions entre les pays européens sont fortes comme entre la France et l'Allemagne, au sujet de l'Alsace-Moselle pris par les Allemands en 1870. Ces pays envisagent la guerre. Les budgets militaires sont en hausse et deux grandes alliances militaires ont vu le jour : Triple Entente et Triple Alliance (voir la carte). Chaque pays s'engageait alors à défendre les autres s'ils étaient attaqués.
  • L'assassinat de l'archiduc François Ferdinand

    L'assassinat de l'archiduc François Ferdinand
    En juin 1914, l'héritier de l'Empire d'Autriche-Hongrie, François Ferdinand est assassiné à Sarajevo par un Serbe. L'Autriche-Hongrie déclare alors la guerre à la Serbie. Mais, la Serbie était alliée à la Russie qui intervient. C'est alors que respectant leurs engagements au sein des alliances les Allemands interviennent pour défendre les austro-hongrois puis les Français et les Anglais entrent en guerre.
  • La France entre dans la guerre.

    La France entre dans la guerre.
    La France déclare la guerre à l'Allemagne. En ce début de conflit, on pense que la guerre sera courte.
  • Bataille de la Marne

    Bataille de la Marne
    Alors que l'armée française attend à la frontière, les Allemands décident de violer la neutralité de la Belgique en passant sur son territoire pour surprendre l'armée française et foncer vers Paris. Les Français parviennent à se replier et à arrêter l'avancée allemande in extremis : c'est la bataille de la Marne. A la fin de l'année 1914, les armées n'avancent plus. Elles commencent une guerre de position et creusent les premières tranchées.
  • La guerre de position

    La guerre de position
    Comme les armées n'avancent plus, les poilus (surnom donné aux soldats français) creusent des tranchées : un système complexe de fossé de protection. Pendant trois années (1915-1917), les combats se résument à des offensives meurtrières pour quelques kilomètres au maximum comme à Verdun en 1916. Le film de fiction Un long dimanche de fiançailles vous fera en découvrir davantage.
  • Génocide Arménien

    Génocide Arménien
    Pendant ce conflit, l'Empire Ottoman, allié de l'Allemagne, s'en prend à une partie de sa population : les Arméniens. Les Ottomans les accusent de trahison. Ils sont déportés vers des camps dans le sud de l'Empire. Au final, plus d'un million d'Arméniens meurent : c'est le premier génocide du XXème siècle. Génocide : crime qui consiste en l'élimination totale ou partielle d'une population (pour des raisons d'origine, de religion...)
  • Bataille de Verdun

    Bataille de Verdun
    Lors de cette bataille, les Allemands pensaient enfoncer les lignes françaises en déversant des millions d'obus de canon en une seule journée avant d'attaquer. Mais après le bombardement, pourtant moins nombreux, les Français tiennent bon. Le mot d'ordre : "Ils ne passeront pas". Après dix mois de combats, l'offensive allemande est un échec seulement le bilan est catastrophique.
    Verdun aujourd'hui
  • Les mutineries de 1917

    En 1917, les assauts répétés et meurtriers, les conditions de vie terribles sur le front entrainent des mutineries (révoltes) dans l'armée française.
    Cette chanson, la chanson de Craonne., vous en apprend davantage sur l'état d'esprit des soldats en 1917.
  • Le retour de la guerre de mouvement

    1917 est une année décisive. En Russie, une révolution éclate. Lénine et les communistes prennent le pouvoir et retirent la Russie de la guerre en signant avec les Allemands un armistice. De l'autre côté, les Etats-Unis entre en guerre au côté des Alliés (France et Grande Bretagne). En 1918, les armées alliées avancent. Avant qu'elles n'entrent en Allemagne, les Allemands décident de demander un armistice reconnaissant leur défaite : le 11 novembre 1918.
  • Armistice

    Armistice
    L'armistice est signé dans un wagon à Rethondes. Il reconnait la défaite des Allemands.
  • Le traité de Versailles

    Le traité de Versailles
    A Versailles en 1919, Georges Clémenceau négocie pour la France un traité de paix : le traité de Versailles. Les Allemands y reconnaissent leur défaite et leur responsabilité. Ils sont dépossédés de leurs colonies et de leur armée. Ils doivent aussi payer de lourdes indemnités. Les Allemands sont humiliés. Ils appellent ce traité : le diktat (la paix dictée ou forcée).