Les relations Est-Ouest de 1917 à 1941 (très précise + PoV essentiellement URSS)

  • Period: to

    1ère Guerre mondiale

  • Formation du soviet de Petrograd

    Compte 3000 délégués à la mi-mars. Inspiration de la Commune de Paris => se positionne comme contre-pouvoir.
  • Period: to

    Gouvernement provisoire russe

  • Révolution russe

    Simple "putsch", seulement une trentaine de coups de canons depuis la forteresse Pierre-et-Paul.
  • 2 décrets approuvés par le Congrès panrusse des soviets

  • Indépendance d'une partie de peuples slaves

    Protégés par Allemagne ou Angleterre (Géorgie). (Finlande, baltes, Ukraine, Biélorussie)
  • Traité de Brest-Litovsk

    Tout de même tentative de faire se révolter les troupes allemandes. Menace de Lénine de démissionner pour faire accepter le traité, très désavantageux : pertes de
    - un territoire grand comme 1 fois et 1/2 la France
    - 1/3 ressources céréalières
    - 3/4 mines de fer et de charbon
    Apparition de la Finlande, des pays Baltes, de la Pologne, de l'Ukraine, de la Biélorussie et de la Géorgie. MAIS territoires en partie reconquis.
    Permet aux forces allemandes de se reporter sur le front ouest.
  • Additif secret au traité de Brest-Litovsk

    Stipule que la Reichswer portera assistance aux Rouges contre les Alliés ou les anticommunistes.
  • Paris rapatrie le corps expéditionnaire débarqué à Odessa en déc 1918

    Trop d'agitation au sein de celui-ci.
  • Insurrection spartakiste

    Réprimée dans le sang. Rosa Luxembourg ; Karl Liebknecht. Gustav Noske recourant à officiers d'extrême-droite pour les écraser (d'où refus ultérieur de toute alliance avec les socialistes-démocrates).
  • Pourparlers à Prinkipo

    Échec de la rencontre entre russes blancs et bolcheviks
  • Refus des USA de ratifier le traité de Versailles

    Retour à l'isolationnisme
  • Congrès des peuples d'orient

    A lieu à Bakou, annonce soutien des bolcheviks aux mouvements de décolonisation.
  • Révolte des marins de Kronstadt

    Ecrasés dans le sang, mais NEP lancée à la suite
  • Accord économique avec l'Angleterre

    Début de la normalisation des rapports entre URSS et l'Occident
  • Mise en place de la NEP

    Durcissement du contrôle idéologique, mais mesures prises pour faciliter la vie économique, en restaurant droit à la propriété privée, en rétablissant héritage + annulant certaines confiscations. Va durer
    pendant 7 ans. Retour plus tard à la collectivisation, mais reste un peu de propriété privée même après 1928. Ouverture vers certain libéralisme.
  • Russie devient URSS (Etat fédéral)

  • Conférence internationale de Gênes

    En présence de 34 Etats, dont la Russie. Se fait en vue du relèvement du continent européen (collaboration entre les deux systèmes de propriétés est, déclare Tchitcherine, un impératif fondamental de la reconstruction "économique du monde).
    Ramener stabilité économique.
    Echec pour la Russie qui bute sur la question des emprunts, qu'elle accepte de rembourser mais seulement contre une forte indemnité de guerre.
  • Traité de Rapallo (Allemagne / URSS)

    Reconnaissance mutuelle, pas de réparations de guerre, coopération économique.
    Assistance technique à l'URSS + livraison d'avions : Allemagne peut développer son armement sur le sol russe (VS interdiction du traité de Versailles). Coopération militaire secrète se poursuit jusqu'en 1933.
  • Nouvelle tentative de révolution communiste en Allemange

    Recul de la gauche sociale démocrate : révolte seulement à Hambourg, échec sanglant.
  • Mort de Lénine

    Succession : ne veut ni Trostki, ni Staline
  • Period: to

    Staline secrétaire général

    Confirmé dans ses fonctions par le XIIIème congrès.
  • Traités de Locarno

    Entrée de l'Allemagne dans la SDN + évacuation prochaine de la Rhénanie
  • 6ème Congrès du Komintern

  • Pacte Briand-Kellog

    Met la guerre hors la la loi, signé par l'URSS pour rompre son isolement.
  • Krach de Wall Street

    Crise mondiale, forte déstabilisation de la république de Weimar.
  • Crise de 1929

    En profiter pour collaborer avec pays occidentaux pour développer l'économie soviétique et en faire un pays industriel (devient un débouché potentiel pour les occidentaux).
  • Litvinov à la tête du commissariat aux Affaires étrangères

    Va dans le sens du rapprochement avec les démocraties occidentales.
  • Début de la guerre sino-japonaise

  • Pactes de non-agressions

    Avec Estonie, Lettonie, Finlande (pays très anticommunistes) + France
  • Nouveau cours de la diplomatie soviétique défini par Litvinov

    Contexte difficile, pb dans collectivisation, famine en Ukraine. Grands traits :
    - Neutralité de l'URSS dans tout conflit
    - Apaisement vis à vis de l'All (sacrifice des communistes allemands) et du Japon au nom du réalisme d'Etat
    - Participation à la politique de sécurité collective : adhésion à la SDN
    - Ouverture sans illusion vers les démocraties occidentales.
  • Hitler au pouvoir

    Pas de prise de cs immédiate du danger qu'il représente : d'abord tentative de concilier.
  • Incendie du Reichstag

    Communistes incriminés. Arrête Dimitrov, émissaire du Komintern à Berlin, un Bulgare (seuls à aimer les Russes, soutien face à l’empire ottoman). Arrêté et traduit en jugement. Propagande en faveur de Dimitrov, soutien de Gide ou de Malraux. Est acquitté.
  • Roosevelt président des USA

    Facilite normalisation des relations avec URSS (politique étrangère faisant partie des pouvoirs implicites du président) pour 3 raisons :
    - Réalisme politique (URSS résistant bien)
    - Raisons économiques, espère développer relations commerciales, URSS ayant réputation d’être épargnée par la crise générale
    - Raisons diplomatiques, attend de l’URSS un soutien face au Japon. (1931, Japon envahissant Chine du Nord)
  • L'URSS est officiellement reconnue par les US

    Conditions réclamées par US, satisfaites en apparence :
    - Respect des droits civils pour les américains voyageant en URSS
    - Liberté religieuse pour les américains vivant en URSS
    - Arrêt du soutien au PC américain [ultra minoritaire, mais existe] et à sa propagande contre le gouvernement fédéral.
    - Remboursement des dettes contractées par le gouvernement du tsar puis par gouvernement provisoire = 628 millions de dollars.
  • Formation de fronts populaires contre le fascime

    A la demande du Komintern, prenant cs du danger que représente Hitler et ses projets de conquêtes vers l'Est.
  • Entrée de la Russie à la SDN

    Appui de Louis Barthou, ministre des Affaires étrangères.
    URSS devient membre permanent du conseil. N'a pas à payer les dettes tsaristes.
  • Period: to

    Grands procès

    Nombreuses victimes dans l'armée, qui en ressort affaiblie. Questionne l'aptitude du régime soviétique à faire face à une guerre.
  • Assassinat de Kirov, chef du parti à Leningrad

    Prétexte pour déclencher grandes purges.
  • 7ème congrès du Komintern

    Délégués américains du PCA sont invités = échec total des conditions posées par les US pour reconnaître l'URSS.
  • Pacte d'assistance mutuelle URSS / France

    Laval à Moscou, ministre des affaires étrangères. Staline approuve politique de défense nationale de la France (appelle communistes à voter les crédits de guerre) VS 1930, disait qu'était pays agressif et militariste.
    Garantie d'assistance pour l'URSS contre agression allemande (pas réciproque car besoin accord des pays que devrait travers l'armée rouge) Mais seulement si SDN reconnait réalité de l’agression.
    Prétexte pour Hitler pour réoccuper la Rhénanie.
    Lève obstacle majeur à création du FP
  • Period: to

    Guerre d'Espagne

    Non intervention officielle de la France, la GB et l'URSS. Envoi de brigades internationales (jusqu'en 1938) par l'URSS, mais surtout éliminer trotskistes du POUM.
  • Annexion de l'Ethiopie par l'Italie fasciste

    Discrédite la SDN, incapable de l'empêcher. Italie la quitte d'ailleurs et se rapproche de l'All nazie.
  • Début de la guerre d'Espagne, coup d'Etat de Franco

    (république depuis 1931, alternance de gouvernement de gauche et de droite). Mars 1936, victoire du Frente Popular. Gauche très anticléricale.
    Franco à partir du Maroc espagnol, prend le contrôle du Sud de l’Espagne. Staline d’abord très prudent à l’égard de cette guerre, compliquée. Communistes, socialistes et anarchistes + le POUM avec des trotskistes. D'abord non intervention = plan de Blum (car droite en France est contre l'intervention)
  • Soutien officiel de l'URSS à la république espagnole

    Intervention des allemands (envoi d'armes à Franco). Problème pour Staline :
    - Si URSS n’intervient pas, va laisser se développer influence du POUM et des trotskistes
    - Si intervient = fin du rapprochement avec puissances occidentales. Intervention graduelle :
    - Soutien des brigades internationales
    - Envoi de matériel militaire
    - Arrestation chefs du POUM à Barcelone en 1937. Éradication des trotskistes = répétition de la mise au pas des démocraties d’Europe de l’est.
  • Pacte anti-Komintern

    Signé par l’Allemagne et le Japon puis Italie et Espagne. Inquiétude de Staline concernant absence de réaction des démocraties. Sceptique vis-à-vis de politique de Litvinov.
  • Accord économiques entre l'URSS et l'Allemagne

  • Anschluss : annexion de l'Autriche-Hongrie par l'Allemange

    Pas de réaction des occidentaux = méfiance de Staline
  • Accord de Munich entre Hitler, Mussolini, Daladier et Chamberlain

    Cession de la région des Sudètes au Reich, URSS à l'écart des négociations.
    Plus de confiance en la capacité de réaction des démocraties occidentales + perçue comme invitation à porter ses efforts sur le front est.
    Pour aider Tchécoslovaquie, Armée rouge aurait dû traverser deux états Roumanie (poids de l’extrême droite) et Pologne (régime militaire et nationaliste).
  • Accord de non-agression France / Allemagne

    Bonnet / Ribbentrop = politique d'apaisement, sorte de carte blanche pour attaquer à l'est. Inquiétude de l'URSS déjà engagée dans guerre non déclarée avec le Japon en Sibérie orientale.
  • Négociations secrètes URSS / Allemagne (voulant envahir Pologne)

    Rêve Hitler = création d’un ordre mondial
  • 18ème congrès du parti communiste soviétique

    Staline et Molotov définissant politique extérieure soviétique. Rapport introductif, Staline exprimant crainte d’un complot occidental visant à canaliser sur l’URSS le danger nazi.
    Molotov définit les tâches du parti dans la politique extérieure :
    - Rechercher des moyens pacifique pour conjurer la guerre. Empêcher création d’un front antisoviétique unifié.
    - Préparer le pays à la guerre, développer les capacité de combat de l’armée rouge et de la flotte.
  • Prise de Prague et de la voie de Moravie (Bohème) par Hitler + menacent la Pologne

    Prétendait jusque là se limiter à la réunification des États germanophones (utilise droit des peuples à disposer d’eux-mêmes). Impérialisme manifeste.
    Echec politique d'apaisement. Angleterre offre garanties unilatérales à la Pologne.
  • Litvinov propose à France et GB de s’associer contre le danger nazi

    MAIS le même jour, ambassadeur soviétique à Berlin rencontre Secrétaire d’État allemand aux affaires étrangères, von Weizsäcker. Améliorer relations du gouvernement soviétique avec l’Allemagne, sans tenir compte des divergences idéologiques. Pas un vain mot.
  • Négociations URSS - Angleterre - Pologne (+ France), délégations à Moscou)

    Négociations avec occidentaux butent sur 2 points (+ déséquilibre car Frc & GB sont peu gradés) :
    - URSS voulant contrôler les pays baltes.
    - URSS voudrait aussi obtenir droit de passage en Roumanie et en Pologne en cas de guerre contre l’Allemagne.
    Refus de la Pologne que l'Armée rouge passe sur son territoire, même contre l’Allemagne. (cf perdre liberté VS perdre âme" Rydz-Smigly)
  • Ribbentrop à Moscou, pacte de non-agression + protocole secret

    Protocole = délimite sphères d'influences en Europe orientale : URSS récupère essentiel des États baltes, Finlande, une partie de la Roumanie (la Bessarabie). Allemagne se contente de la Lituanie. Maintien d’un État polonais pas mentionné, au contraire, annexion prévue d’une partie de la Pologne par l’URSS prévue. Permettrait à URSS de récupérer territoires perdus après 1GM. Évite aussi combat sur deux fronts (guerre avec le Japon au même moment).
    + accord commercial le 19
  • Invasion conjointe de la Pologne, nouveau traité fin septembre

    Protocole secret modifié : une partie de la Pologne pour l'URSS, Lituanie attribuée à URSS et autres États baltes annexés après la défaite de la France. .
  • Guerre contre le Finlande pour agrandir territoire russe

    Dure trois mois : donne piètre idée de l’Armée rouge à l'étranger.
    Embargo moral prononcé par les US;
  • Accord commercial germano-soviétique

    Allemagne fournit équipement techniques et militaires ; URSS : céréales, pétroles, minerais. MAIS dans le même temps Allemagne renforce son aide à états anticommunistes comme la Hongrie, la Roumanie, la Finlande
  • Traités de Moscou, fin guerre avec Finlande

    Finlande (malgré résistance héroïque) cède la Carélie à l’URSS, région au nord de Leningrad
  • Défaite de la france

    Staline ennuyé : espérait qu'impérialistes se détruisent mutuellement, tandis que cette défaite permet à Hitler de concentrer toutes ses forces sur un prochain front à l'est.
    Mi-juin, URSS absorbe les 3 États baltes (+ Bessarabie et Bucovine du Nord)
  • Création république soviétique de Moldavie

    Territoire n'ayant jamais été russe ; création langue artificielle, roumain en caractères cyriliques = "moldave". 23 millions de personnes incorporées contre leur gré.
  • Assassinat de Trotski

    A Mexico, sur ordre de Staline
  • Rencontre Hitler Ribbentrop / Molotov

    Proposition d'adhésion de l'URSS au pacte tripartite (Axe) + possibilité pour l'URSS d'avancer vers océan Indien. (permettrait passage de navires dans les eaux turques). Brouiller URSS & GB. Staline : monter les enchères = conditions inacceptables :
    - revendications sur Caucase
    - zone d’influence Finlande + Bulgarie
    - base dans la zone des détroits = Bosphore et Dardanelles, en principe neutre pour avoir accès aux mers chaudes
    - récupérer Sakhaline, île dont moitié sud prise par Japon en 1905
  • Accord économiques Reich / URSS

    Faire avancer négociation sur le pacte tripartite ou gagner du temps en apaisant l'ennemi ? => ne tient que 6 mois.
    D'un point de vue économique, se fait dans le prolongement des accords de 39 et de 40.
    Protocoles secrets supplémentaires réglant un différend concernant des territoires en Lituanie précédemment répartis entre les deux pays.
  • Invasion de la Yougoslavie par l'Allemagne nazie (+ Grèce)

    (un premier gouv pro-nazi ayant été renversé)
    ayant signé pacte d’amitié avec l’URSS au moment du panslavisme => en est punie.
  • Pacte de non-agression avec le Japon

    Seule initiative importante de Staline refusant de voir réalité de la préparation allemande à une offensive.
    Pacte en vigueur jusqu’en 45 = moyen de pression sur les Occidentaux). Armée rouge attaquant le Japon le 8 AOÛT 1945, en Chine du nord (3 mois après fin combats à l’ouest).
  • Invasion allemande, opération Barbarossa

    Depuis JUILLET 1940, demande à l’État-major de préparer offensive éclair (Blitzkrieg contre l’URSS), prévue pour le PRINTEMPS 1941. Opération Barbarossa, prévue au 15 MAI 41. A cause des opérations en Grèce, date repoussée au 22 JUIN 41.
    Double surprise:
    - pensait que guerre commencerait en 42
    - ne pensait pas qu'Hitler attaquerait vers Moscou
    Staline silencieux pendant 2 semaines, puis grand discours à la radio, lance « la grande guerre patriotique ». 3 JUILLET : sursaut soviétique.
  • Attaque de Pearl Harbour

    Vrai début de la 2ème guerre mondiale. Jusqu’alors, existaient 2 guerres :
    - Guerre sino-japonaise (commencée en 1937). Cf viol de Nankin, 200 000 femmes chinoises
    - Guerre européenne, commencée en 39
  • Allemagne déclare la guerre aux USA

    Hitler redoutait modus vivendi entre Japon et US dont redoute l’attaque conjointe