Manu Chao

Timeline created by esteban973
In Music
  • King of Bongo

    King of Bongo
    Lorem ipsum dolor sit amet, King of Bongo adipiscing elit. Proin fermentum erat vitae turpis sodales posuere. In ipsum nisi, suscipit non mollis at, semper sed mauris. Donec accumsan diam vel arcu sollicitudin ut aliquet erat aliquet. Nulla vitae dolor nunc. Maecenas justo turpis, suscipit vitae gravida nec, euismod nec leo.
  • Hell of Patchinko

    Hell of Patchinko
    In the hell of PatchinkoLorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin fermentum erat vitae turpis sodales posuere. In ipsum nisi, suscipit non mollis at, semper sed mauris. Donec accumsan diam vel arcu sollicitudin ut aliquet erat aliquet. Nulla vitae dolor nunc. Maecenas justo turpis, suscipit vitae gravida nec, euismod nec leo.
  • Clandestino

    Clandestino
    Dans un style carnet de route, l'album Clandestino mélange tour à tour, reggae, rock, musique latine traditionnelle, rumbas, rythmes brésiliens, le tout entrecoupé de petits textes radiophoniques dont un extrait du discours du sous-commandant Marcos.
    L'album connaîtra un fort succès en France, en Espagne, en Italie et en Amérique du Sud. Les titres les plus célèbres sont Je ne t'aime plus, Bongo Bong, Clandestino, Desaparecido, etc.
  • Proxima Estacion : Esperanza

    Proxima Estacion : Esperanza
    La suite de Clandestino sort sous le titre de Próxima Estación: Esperanza. Il reprend le style musical de Clandestino. Manu Chao n'hésite pas à qualifier lui-même ce disque de « petite sœur de Clandestino ». Le disque mélangeant à nouveau le reggae, la musique latineet même un soupçon de jazz. Ici les partitions.
  • Radio Bemba

    Radio Bemba
    Concert Live avec le Radio Bemba Sound System
  • Period: to

    Hot pants

    Fortement influencé par la scène punk britannique (The Clash, etc.), mais également par Chuck Berry, Bob Marley ou encore Camarón de la Isla, Manu Chao forme en 1984 un groupe de rockabilly anglo-hispanique, les Hot Pants (nom tiré d’une chanson de James Brown), avec Santi à la batterie, qui sort une démo contenant Mala Vida et d'autres titres en 1984, ainsi que l'album Loco Mosquito chez le label All or nothing en 1986.
  • Period: to

    Los Carayos

    En 1986, Manu, son frère Antoine (qui joue à cette époque avec les Chihuahua), et quelques uns de ses amis (dont François Hadji-Lazaro, leader des Garçons Bouchers et de Pigalle, et Alain des Wampas) forment ensuite Los Carayos, groupe de rock alternatif. Ils prennent un temps le pseudonyme d'Oscar Tramor, titre d'une de ses chansons (inspirée de Busca Otro Amor d'Irma Serrano) racontant l'histoire d'un toréador alcoolique et malchanceux, sur l'album Persistent et signent des Carayos.
    Manu parti
  • Period: to

    Manonegra

    En 1987, les frères Chao et leur cousin, Santiago Casariego, forment la Mano Negra (du nom d’une organisation de guérilleros sud-américains trouvé dans une BD, qui elle-même tire son nom de l'organisation terroriste andalouse du xixe siècle La Mano Negra).
  • Period: to

    Carrière solo