Frise Chronologique

Timeline created by ClaraRemy
  • LES RUBANS/CARTES PERFORÉS

    LES RUBANS/CARTES PERFORÉS
    Le ruban ou carte perforée a été créée en 1725 par Basile Bouchon.
    Ils ont été les premiers supports d'entrée sortie et les premières mémoires de masse utilisées dans les débuts de l'informatique.
    Le ruban perforé est un mince ruban de papier flexible utilisé pour stocker des informations sous la forme de perforations.
  • LE PREMIER DISQUE DUR

    LE PREMIER DISQUE DUR
    l’IBM 350 est sorti en septembre 1956, le disque dur utilisait 50 plateaux/disques de 24 pouces (environ 60 cm) tournant à 1 200 tr/min, il offre une capacité de stockage de 5 Mo (2 fichiers mp3 environ) et occupe toute une pièce.
  • SYSTÈME DE COMMUNICATION PAR PAQUETS

    SYSTÈME DE COMMUNICATION PAR PAQUETS
    Dans la commutation par paquets, un bloc d'information à transmettre est découpé en paquets. Un paquet comporte donc une fraction de l'information à transmettre indépendamment par les noeuds intermédiaires et réassemblés au niveau du destinataire.
  • NAISSANCE DU CONCEPT D'HYPERTEXTE NUMÉRIQUE

    NAISSANCE DU CONCEPT D'HYPERTEXTE NUMÉRIQUE
    Le terme « hypertexte » est né en 1965 grâce à Ted Nelson, sociologue américain qui imagine une machine capable de stocker l’information pour la rendre accessible à tous.
    Un hypertexte est un document ou un ensemble de documents contenant des unités d'information liées entre elles par des hyperliens. Les source du lien peut être du texte, des images, des vidéos ou des sons.
  • PREMIERS RÉSEAUX D'ORDINATEURS

    PREMIERS RÉSEAUX D'ORDINATEURS
    En 1969, l'ancêtre d'Internet fait son apparition. Une équipe de chercheurs américains met en place Arpanet, le premier réseau reliant des ordinateurs à distance. Son objectif était de relier via ce réseau électronique les données de différents ordinateurs basés à distance, pour qu'il puissent transiter un certain nombre d'informations entre les centres de recherches du pays.
  • LE MODÈLE RATIONNEL

    LE MODÈLE RATIONNEL
    Le modèle relationnel est basé sur une organisation des données sous forme de tables.
    La manipulation des données se fait selon le concept mathématique, l'algèbre inventée en 1970 par Edgar Codd.
  • LE PREMIER SYSTÈME GPS AMÉRICAIN

    LE PREMIER SYSTÈME GPS AMÉRICAIN
    Le système GPS (Global Positioning System) a été conçu, financé et développé en 1973 par le département de la Défense des Etats-Unis pour un usage strictement militaire. Le premier satellite a été lancé en 1978.
    Le système a été déclaré opérationnel en 1995, comportant alors 24 satellites en orbite quasi-circulaires autour de la Terre formant un angle de 55° avec l'équateur et de 60° avec chacune des autres orbites à une altitude de 20200 Km, et un segment de contrôle.
  • SORTIE DU PROTOCOLE TCP

    SORTIE DU PROTOCOLE TCP
    L’histoire de ce protocole remonte à l’année 1974, date à laquelle Robert Kahn et Vinton Cerf, deux informaticiens, on sortie "Transmission Control Protocol" ou protocole TCP, qui est un accord de transmission des données entre différents abonnés à un réseau informatique.TCP permet la transmission bilatérale d’informations (qui se rapporte à deux côtés). Les unités de transmission de base, sur lesquelles repose le protocole, sont ségmentés pouvant contenir des informations de commande.
  • LA RÉPONSE SOVIÉTIQUE AU GPS: GLONASS

    LA RÉPONSE SOVIÉTIQUE AU GPS: GLONASS
    Lancé 1976, l’Union soviétique lançait le programme Glonass (Global Navigation Satellite System) censé concurrencer le GPS. Il est composé de 24 satellites situé à 19 130 Km d'altitude et est ouvert aux usages militaires et civils.
    Ce projet était mourant, faute de fonds après la chute de l’Union soviétique. Il a été réanimé par le gouvernement russe en 2003 en vue d’une commercialisation mondiale.
  • LE PREMIER TABLEUR VISICALC

    LE PREMIER TABLEUR VISICALC
    En mai 1979, VisiCorp, lança la commercialisation de VisiCalc (cette appellation condense l’expression «Visible Calculator»).
    VisiCalc a été mis au point par Dan Bricklin et Bob Frankston au cours dans les années 1978-1979.
    Créé au départ pour l’Apple II, il permet d’éditer et de calculer des données sous forme de tableaux.
  • L'ARRIVÉ D'INTERNET

    L'ARRIVÉ D'INTERNET
    Dès les années 1980, les technologies qui sont les fondements de l'Internet moderne commencèrent à se répandre, mais c’est l'apparition du World Wide Web dans les années 1990 qui permit de populariser Internet.
    Le début des années 1990 marque la création d'Internet tel que nous le connaissons aujourd'hui, un réseau reliant tous les réseaux et grâce auquel des ordinateurs différents peuvent communiquer aisément entre eux car ils parlent le même langage, la norme TCP/IP.
  • LA MÉMOIRE FLASH

    LA MÉMOIRE FLASH
    Toshiba a inventé la mémoire Flash dans les années 1984 une nouvelle technologie de mémoire capable de conserver des données enregistrées lorsque le dispositif n’est plus sous tension.
    Depuis, les mémoires Flash sont devenues la technologie préférée pour un grand nombre de dispositifs industriels et grand public.
  • LA DÉMOCRATISATION D'INTERNET

    Jusqu'à la fin des années 1980, internet est un outil très technique pour le grand public. Accéder à un ordinateur distant, y lire ou y déposer des données ne se fait pas encore en quelques clics de souris. Tout cela change avec l'arrivée du Web.
    Internet et le Web sont donc deux choses différentes.
  • L'INVENTION DU WEB

    L'INVENTION DU WEB
    Tim Berners-Lee, l'informaticien britannique, a inventé le Web au CERN en 1989. À l’origine, le projet, baptisé « World Wide Web », a été conçu et développé pour que des scientifiques travaillant dans des universités et instituts du monde entier puissent s'échanger des informations instantanément.
  • LE PREMIER NAVIGATEUR

    LE PREMIER NAVIGATEUR
    Mosaic n'est pas la première initiative du genre. Le tout premier navigateur hypertext basé sur HTTP remonte à 1990. Appelé d'abord WorldWideWeb puis Nexus, il est mis au point par Tim Berners-Lee.
    Mais la capacité de Mosaic à afficher des images alignées avec un texte et sa compatibilité avec le système d'exploration Windows l'imposent au grand publique.
  • LES PREMIÈRE CARTES GÉOGRAPHIQUES SUR LE WEB

    LES PREMIÈRE CARTES GÉOGRAPHIQUES SUR LE WEB
    Grâce a l'augmentation de la puissance des ordinateurs, la première carte numérique géographique sur le web est créée en 1993.
    Elle se somme "Xerox PARC Map Viewer". L'utilisateur lui demande un lieu de son choix et suite à un programme elle la génère sous la forme d'une image statique.
    Mais en 1996, MapQuest, zoomer dans une carte, devient possible.
  • NAISSANCE DU COMMERCE EN LIGNE

    NAISSANCE DU COMMERCE EN LIGNE
    Les premières traces de commerce en ligne sont apparu en 1971 sur l'Arpanet, où des étudiants vendaient à d'autres étudiants des produits illicites. En 1982, la France permet l'achat en ligne via le Minitel, l'ancêtre du Web entièrement textuel et accessible via des lignes téléphoniques. Mais c'est seulement à partir de 1944 que le commerce en ligne prend son envol avec la première transaction sécurisée pour l'achat d'un album du chanteur Sting.
  • UN WEB INTERACTIF ET DYNAMIQUE

    Le premier langage Web est le HTML inventé par Tim Berners-Lee. Il ne permet que de spécifier le titre d'une page, des hyperliens et la structuration d'un texte, les pages sont statiques. En 1993, le navigateur Mosaic introduit des images, des formulaires que l'on peut remplir dans des pages interactives. En suite, elles intègrent des langages PHP et Javascipt qui les rendent dynamiques. En 200, les pages sont standardisées grâce au DOM qui présente les pages avec une structure en arbre.
  • BIG DATA

    BIG DATA
    Les big data désignent l'ensemble des données numériques produites par l'utilisation des nouvelles technologies personnelles/professionnelles. Cela regroupe les données d'entreprise (courriels, documents, bases de données) aussi bien que des contenus publiés sur le web (images, vidéos, sons, textes) des échanges sur les réseaux sociaux, des données transmises par les objets connectés (étiquettes électroniques, smartphones...) des données géolocalisées.
  • LE DÉPLOIEMENT DE GALILEO

    LE DÉPLOIEMENT DE GALILEO
    Le système Galileo est le système européen de positionnement et de navigation par satellite. Le système Galileo sera composé à terme d’une constellation de 30 satellites en orbite moyenne à 23 222 km d’altitude.
    A la différence des systèmes américains, russes ou chinois, Galileo a été conçu pour être exploité par des entités civiles afin de répondre à des besoins essentiellement civils.
  • LES SYSTÈMES DE POSITIONNEMENT EN INTÉRIEUR

    Un système de positionnement en intérieur ou système de géolocalisation en intérieur permet de trouver la position d’objets ou de personnes dans un espace interne à une structure (bâtiments, maisons…).
    On obtient cela à travers le déploiement de systèmes intégrés composés basiquement d’un contrôleur, un moteur de localisation et une application d’analyse et visualisation d’information.
  • GOOGLE EARTH

    GOOGLE EARTH
    Google Earth est un logiciel développé par la société Google, permettant une visualisation de la Terre avec un assemblage de photographies aériennes ou satellitaires.
  • L'INTERNET DES OBJETS

    L'INTERNET DES OBJETS
    Aujourd'hui, ce ne sont plus seulement les humains qui sont connectés à internet mais aussi toutes sorte d'objets, des montres, des caméras... Depuis 2008, il y a plus d'objet que de personnes qui sont connectés, d'où le nom de "Internet des objet". Selon les projections, en 2020, plus de 50 milliards d'objets seront connectés à Internet.
  • OPEN DATA

    OPEN DATA
    L'open data (donnée ouverte) est une pratique de publication sous licence ouverte qui garantit un accès libre aux données numériques et autorise leur réutilisation sans conditions techniques, juridiques ou financières.
  • PLUS D'UN MILLIARD DE SITES WEB

    En septembre 2014, la barre du milliard de sites Web est dépassée pour la première fois et elle se stabilise au-dessus de ce seuil à partir de mars 20q6. En 2017, on compte près de 1,8 milliard de sites dont les trois quarts sont inactifs. Cette prolifération de sites Web a été soutenue par leur accessibilité grâce au développement d'applications mobiles dès les années 1990.