Chapitre 4 (1791-1840)

  • L'Acte constitutionnel

    L'Acte constitutionnel
    Troisième constitution adoptée par le gouverneur britannique dans les colonies d'Amérique du Nord. Elle a pour but de satisfaire les colons d'origines britannique et canadienne. La province de Québec est séparée en deux: le Bas et le Haut-Canada. Création de la chambre d'Assemblée.
  • Period: to

    Les revendications et les luttes nationales

    Libéralisme : Mouvement de pensée prônant la liberté et l’égalité des personnes, revendique au niveau
    politique le partage du pouvoir des rois avec des représentants élus. Républicanisme : Idéologie selon laquelle le pouvoir de gouverner appartient au peuple.
  • Les élections de 1792

    Les élections de 1792
    La première législature du Bas-Canada siégea du 17 décembre 1792 jusqu'au 31 mai 1796. Toutes les séances eurent lieu à Québec.
  • Première session parlementaire du Bas-Canada

    Première session parlementaire du Bas-Canada
    Les députés élus à la première législature du Bas-Canada s'assemblent pour la première fois le 17 décembre 1792 dans l'ancien palais épiscopal de Québec. Plus tard, le Château Haldimand est utilisé.
  • Lutte parlementaire sur la langue

    Lutte parlementaire sur la langue
    Les députés britanniques veulent que les textes légaux soient rédigé en anglais. De leur côté, les députés canadiens veulent s'exprimé en français, puisqu'ils sont plus nombreux que les députés britanniques.
  • Formation des partis politiques: Canadien en Tory

    Formation des partis politiques: Canadien en Tory
    L'Opposition croissante entre les députés canadiens et les député britanniques entraine la formation de deux partis politiques: le Party canadien et le Tory Party.
  • Lutte parlementaire sur le financement des prisons

    Lutte parlementaire sur le financement des prisons
    Les députés ne s'entendent pas sur le financement de al construction des prisons. Les députés britanniques veulent taxer les propriétaires fonciers. Les députés canadiens s'opposent à cette mesure, car elle toucherait surtout les Canadiens. Ils proposent plutôt de taxer les produits importés. cette idée ne fait pas l'affaire de Britanniques, qui protègent les intérêts économiques des marchands. Majoritaires, les députés canadiens l'emportent, ce qui provoque la colère des Britanniques.
  • Fermeture du journal Le Canadien

    Fermeture du journal Le Canadien
    Le gouverneur général James Craig juge que les responsables du journal Le Canadien vont trop loin dans leur propos.
  • Guerre de 1812

    Guerre de 1812
    La Guerre anglo-américaine de 1812 a opposé les États-Unis à l'Empire britannique, incluant le Bas-Canada et le Haut-Canada, entre juin 1812 et février 1815.
  • Ouverture des régions de colonisations du saguenay et du Lac-Saint-Jean

    Ouverture des régions de colonisations du saguenay et du Lac-Saint-Jean
    Entre 1828 et 1836, des demandes sont acheminées par des habitants de Charlevoix au gouvernement du Bas-Canada à fin de permettre la colonisation au nord de leur région, dans ce qui est aujourd'hui le Saguenay–Lac-Saint-Jean.
  • Abolition de l’esclavage dans les deux Canadas

    Abolition de l’esclavage dans les deux Canadas
    La Slavery Abolition Act entre en vigueur le 1er août 1834, abolissant l'esclavage dans tout l'Empire britannique, notamment en Amérique du Nord britannique. Ce texte rend officiellement l'esclavage illégal dans toutes les provinces, et libère les derniers esclaves au Canada.
  • Publication du premier roman canadien-français par Philippe-Ignace-François Aubert de Gaspé

    Publication du premier roman canadien-français par Philippe-Ignace-François Aubert de Gaspé
    Philippe-Ignace-François Aubert de Gaspé, journaliste (Québec, 8 avril 1814 -- Halifax, 7 mars 1841). Il est l'auteur du premier roman canadien-français.
  • Début de l’immigration en provenance du Royaume-Uni

    Début de l’immigration en provenance du Royaume-Uni
    Entre 1840 et 1940, quelque 50 millions d'Européens émigrent. ... Avec deux millions de départs entre 1830 et 1914, l'émigration d'Écosse est d'un taux 1,5 fois supérieur à l'Angleterre-Galles, et même 2 fois pendant la période édouardienne (1901-1910). En outre, 600 000 Écossais vont vivre en Angleterre.