Philologie

Timeline created by facebooker_10218777031275876
In History
  • -700 BCE

    Les origines latines

    Les origines latines
    Entre le VIIIe et le VIe siècle avant notre ère
    , la civilisation celtique, originaire de ce qui est aujourd'hui l'Allemagne du Sud et la France du Nord-Est, s'était implantée en Autriche, dans l'est de la France, en Espagne et dans l'île de Grande-Bretagne.
  • 782

    Débuts des Universités

    Débuts des Universités
    Charlemagne demande aux evêques de créer un système éducatif pour son empire avec les arts libéraux. Origine des universités.
  • 842

    Serments de Strasbourg

    Serments de Strasbourg
    Les Serments de Strasbourg datant du 14 février 842, signent l'alliance militaire entre Charles le Chauve et Louis le Germanique, contre leur frère aîné,Ces serments précèdent d'un an le traité de Verdun, lequel sera d'une importance géopolitique considérable. Louis le Germanique prononce son serment en langue romane pour être compris des soldats de Charles le Chauve, et Charles le Chauve récite le sien en langue tudesque pour qu'il soit entendu des soldats de Louis.
  • 880

    Séquence de sainte Eulalie

    Séquence de sainte Eulalie
    La Séquence de sainte Eulalie, composée vers 880, est vraisemblablement le premier texte littéraire écrit dans une langue romane différenciée du latin, Il s'agit donc d'un témoignage précoce de la langue d'oïl. ette séquence raconte le martyre de sainte Eulalie de Mérida et se termine par une prière. Elle s'inspire d'une hymne du poète latin
  • 987

    «Le Roi des Francs»

    «Le Roi des Francs»
    C'est avec l'avènement de Hugues Capet
    en vint à parler comme langue maternelle la langue romane vernaculair
    ce qui sera appelé plus tard comme étant le françois ou françoys
  • 1066

    Les nouveaux maîtres et la langue

    Les nouveaux maîtres et la langue
    Guillaume Ier d'Angleterre et les membres de sa cour parlaient une variété de français appelé aujourd’hui le franco-normand (ou anglo-normand), un «françois» teinté de mots nordiques apportés par les Vikings qui avaient, un siècle auparavant, conquis le nord de la France
  • Oct 14, 1066

    La bataille de Hastings

    La bataille de Hastings
    14 octobre 1066
  • Oct 14, 1066

    Guillaume le Bâtard devint Guillaume le Conquérant

    Guillaume le Bâtard devint Guillaume le Conquérant
    Le 14 octobre, lors de la bataille de Hastings
    Le duc Guillaume II de Normandie, appelé en Angleterre «William the Bastard» (Guillaume le Bâtard), devint ainsi «William the Conqueror» (Guillaume le Conquérant). Le jour de Noël, il fut couronné roi en l'abbaye de Westminster sous le nom de Guillaume Ier d'Angleterre.
  • 1119

    Louis VI le Gros

    Louis VI le Gros
    le roi Louis VI le Gros, un descendant de Hugues Capet, se proclama, dans une lettre au pape Calixte II «roi de France» (rex Franciai), plus précisément «roi de la France», non plus des Francs, et «fils particulier de l’Église romaine».
  • 1152

    Toute la monarchie anglaise parlait «françois»

    Toute la monarchie anglaise parlait «françois»
    Le premier roi de la dynastie des Plantagenêt, Henri II, du fait de son mariage avec Aliénor d'Aquitaine
    englobait, outre l'Irlande et l'Écosse, plus de la moitié occidentale de la France.
    Henri II gouvernait un royaume allant de l'Écosse aux Pyrénées: c'était la plus grande puissance potentielle de l'Europe.
    À ce moment, toute la monarchie anglaise parlait «françois», et ce, d'autant plus que les rois anglais épousaient uniquement des princesses françaises
  • 1164

    La langue du roi de France

    La langue du roi de France
    Au cours du XIIe siècle, on commença à utiliser le «françois» à l'écrit, particulièrement dans l'administration royale, qui l'employait parallèlement au latin. Sous Philippe Auguste
    le roi de France avait considérablement agrandi le domaine royal,
    C'est sous son règne que se développa l'administration royale avec la nomination des baillis dans le nord du pays, des sénéchaux dans le Sud.
  • 1268

    L'emploi du français dans les actes officiels

    L'emploi du français dans les actes officiels
    Dès l'époque de Philippe le Bel on avait commencé à employer régulièrement le «françois» au lieu du latin dans les actes officiels, dans les parlements régionaux et à la chancellerie royale, dès 1300, dans le Nord, il s'était constitué une langue administrative et judiciaire. Les ouvrages des juristes romains et des philosophes grecs furent traduits en «françois», en même temps que naissait une littérature comique ou satirique plus adaptée à un public moins instruit.
  • 1337

    La Guerre de Cent Ans (début)

    La Guerre de Cent Ans (début)
    La Guerre de Cent Ans est un conflit entrecoupé de trêves plus ou moins longues, opposantla dynastie des Plantagenêt à celle des Valois, et, à travers elles, le royaume d'Angleterre et celui de France.
  • 1362

    L'éviction du français d'Angleterre

    L'éviction du français d'Angleterre
    En réaction contre la France, le Statute of Pleading du Parlement anglais reconnut dans un texte rédigé en français l’anglais comme langue unique des tribunaux, mais dans les faits le français restera une langue employée jusqu'en 1731, malgré la déclaration du Parlement de 1362, qui décidait de faire de l'anglais la langue juridique du pays.
  • Oct 9, 1453

    La Guerre de Cents Ans (La fin du conflit)

    La Guerre de Cents Ans (La fin du conflit)
    Le 9 octobre 1453, au château de Montferrand, près de Bordeaux, était signé le nouveau traité qui donnait pour toujours la Guyenne à la France.Aucune paix n’est conclue, mais les Anglais subissent une difficile guerre civile pendant une trentaine d’années et il n'y a plus de combats sur le continent entre les deux pays après cette date qui marque, pour beaucoup d'historiens, la fin du conflit.
  • 1490

    La progression du français en France

    La progression du français en France
    Charles VIII prescrivit une ordonnance pour imposer l'usage du «langage François» ou «maternel»:
    L'objectif était de limiter l'emploi du latin et favoriser la langue maternelle, soit le «françois» soit la langue locale
  • Oct 12, 1492

    La découverte du Nouveau Monde

    La découverte du Nouveau Monde
    Le français a emprunté de l'Espagne (et du Nouveau Monde) quelque 300 mots, et du Portugal, une cinquantaine de mots. Ces emprunts sont entrés en français à partir de la Renaissance jusqu'au XVIIe siècle; c'est dire que le Moyen Âge espagnol n'a pas exercé une influence importante sur le français, et ce, en incluant les termes d'origine arabe dont une partie est passée dans les emprunts du français à l'espagnol.
  • 1528

    Le français comme langue officielle?

    Le français comme langue officielle?
    Le roi François Ier manifesta son intention de s'installer à Paris. Dès lors, toute une population nouvelle et influente prit racine à Paris et propagea le «françois». Il s'élabora ainsi une forme de français, tantôt populaire tantôt cultivé. La variété populaire, le parisien, est celle des artisans, des ouvriers, etc. La variété cultivée, le françoys, est celle de la religion, de la bourgeoisie, de l'enseignement, de l'administration et du droit. Ces deux variétés étaient différentes
  • 1534

    Un empire colonial dans la découverte du Nouveau Monde

    Un empire colonial dans la découverte du Nouveau Monde
    François 1er nomma Jacques Cartier
    à la tête d'une première expédition en 1534. Ce dernier devait découvrir de nouveaux territoires et fonder éventuellement un empire colonial. Bien que ces découvertes soient inestimables, les voyages de Cartier au Canada
    se soldèrent, au point de vue de la colonisation, par des échecs, car au début du XVIIe siècle aucun Français ne sera encore installé sur le territoire de la Nouvelle-France
  • 1534

    Italianismes introduits en France

    Italianismes introduits en France
    Depuis le mariage de Catherine de Medici avec Henri II, celle-ci introduit la culture italianne dans le cours. Cette influence donnera au français près de 8000 italianismes. C'est le plein essor de la Renaissance
  • 1539

    L'ordonnance de Villers-Cotterêts

    L'ordonnance de Villers-Cotterêts
    François Ier, reprendra à peu près les mêmes termes, ce qui signifiait aussi que les ordonnances royales précédentes n'avaient pas été très efficaces.
  • 1543

    L'expansion du français en France

    L'expansion du français en France
    Devant l'hostilité de l'Église à publier des ouvrages en d'autres langues que le latin, François Ier créait en 1543 l'Imprimerie royale destinée à publier, en plus du latin, des ouvrages en grec, en hébreu et en françoys. Il conféra le titre d'«imprimeur royal pour honorer la langue françoyse» à Denys Janot
  • La progression du français

    La progression du français
    Le mérite d'Henri IV fut de rétablir la paix et l'unité du royaume. À l'origine, Henri Bourbon régna d’abord en Navarre sous le nom d’Henri III de Navarre
  • Creation de l'Académie française

    Creation de l'Académie française
    Cardinal Richelieu crée l'Académie française sous le règne de Louis XIII avec le but de « donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences »
  • Une langue internationale

    Une langue internationale
    En 1714, lors du traité de Rastadt, qui mettait fin à la guerre de Succession d'Espagne, le français «officiel» fut employé pour la première fois dans la rédaction d'un document juridique international, et il demeurera la langue diplomatique jusqu'à la guerre de 1914-1918
  • L'obstruction de l'école

    L'obstruction de l'école
    Dans l'esprit de l'époque, il apparaissait plus utile d'apprendre aux paysans comment obtenir un bon rendement de la terre ou comment manier le rabot et la lime que de les envoyer à l'école. Pour l'Église, le désir de conquérir des âmes à Dieu ne passait pas par le français; au contraire, le français était considéré comme une barrière à la propagation de la foi, et il fallait plutôt s'en tenir aux «patois» intelligibles au peuple
  • Révolution Française (début)

    Révolution Française (début)
    La Révolution française diffère des autres révolutions par ses exigences universalistes en ce qu'elle est destinée à bénéficier à toute l'humanité1. Dès son commencement, la portée universelle des idées de la Révolution française a été proclamée par ses partisans et l'ampleur de ses conséquences soulignée par ses détracteurs2. La Révolution est restée un objet de débats3 ainsi qu'une référence controversée tout au long des deux siècles qui l'ont suivie, en France et dans le monde
  • (La fin du conflit)

    (La fin du conflit)
    Elle marque le début d’une période de grande instabilité institutionnelle en France et en Europe au cours de laquelle se succèdent trois monarchies constitutionnelles, deux éphémères républiques et deux empires, jusqu’à l’avènement définitif de la République au cours des années 1870. L'histoire contemporaine est marquée par les héritages de la Révolution française quand la plupart des mouvements révolutionnaires l'ont perçue comme un événement précurseur.
  • La loi Ferry

     La loi Ferry
    vec l'adoption de la loi Ferry, qui institua la gratuité de l'école primaire et rendit obligatoire l'enseignement primaire ainsi que la laïcisation des programmes scolaires, le français s'imposa finalement sur tout le territoire de la France et se démocratisa.
  • Le mot francien

    Le mot francien
    Il a été créé en 1889 par le philologue Gaston Paris pour faire référence au «français de l'Île-de-France» du XIIIe siècle,