Groupe 301 / Noms: Antony Sedhom - Iliya Azizi Dolati

Timeline created by Antony Sedhom
In History
  • 30,000 BCE

    Les théories sur les migrations des premiers peuples

    Les théories sur les migrations des premiers peuples
    Il ya environ 30000 ans, un ère glacière qui a permis la formation d’un passage glacier dont le Béringie qui a permis aux premiers humains de venir de l'Asie vers l'Amérique.Puis il y a environ 15000 ans, les premiers humains dont les chasseurs et des animaux ont avancé vers le sud de continent de l’Amérique avec un passage fondé à cause de réchauffement climatique.Puis il y a environ 12000 ans,les premiers humains ont avancé dans le nord-est du continent dans la région des Grands Lacs.
  • Jan 1, 1500

    Les familles linguistques autochtones vers 1500

    Les familles linguistques autochtones vers 1500
    Après l’arrivée des premiers humains sur le continent de l’Amérique vers le sud.Ils sont divisés en trois familles linguistiques comme les Inuits qui sont nomades et vivent au nord du Québec dans l'igloo et tent et pratiquent la chasse et la peche,les Algonquiens qui sont nomades et vivent dans le Bouclier Canadien et dans un wigwam et pratiquent la chasse et la peche,les Iroquoiens qui sont sédentaires et vivent proche du fleuve Saint-Laurent et dans un maison longue et pratiquent l'agriculture
  • Jan 1, 1501

    Les pêcheries en Amérique du Nord au 16e siècle

    Les pêcheries en Amérique du Nord au 16e siècle
    Après la division des familles,les pecheurs européens commencent a aller vers l’Amérique.Au début du 16e siècle,les morutiers et les baleiniers exploitent les eaux riches en ressources.Ils débarquent leurs navires sur les côtés du fleuve Saint-Laurent,ils échangent avec les Autochtones des ustensiles contre des fourrures et viandes des Autochtones.En 1550,il y avait la peche hautiere et la peche cotiere.Les Basques developpent aussi l'industrie de la chasse a la baleine a cause de la religion.
  • Jan 1, 1534

    Les voyages d’exploration de Jacques Cartier

    Les voyages d’exploration de Jacques Cartier
    Après l’arrivée des pêcheurs sur le continent,La France a envoyé des explorateurs vers l’Amérique comme Jacques Cartier pour trouver une route vers l’Asie et découvrir les richesses.En 1534,il explorait les côtés du fleuve Saint-Laurent et il érige une croix à Gaspé à côté des Iroquoiens et leur chef,Donnacona.En 1535,il essayait de remonter le fleuve jusqu'à Hochelaga (Montréal).En 1541,il implante une colonie à Charles Bourg Royal,il a pensé de trouver l'or mais il était juste du pyrite de fer
  • Jan 1, 1550

    Les produits échangés entre Autochtones et Européens

    Les produits échangés entre Autochtones et Européens
    Pendant les voyages de Jacques Cartier,les Européens qui pêchent ont commencé à avoir des contacts avec les Autochtones et font du commerce en faisant des échanges avec des produits européens comme des articles en métal (haches),des articles en tissu (chemises,couvertures) des articles décoratifs(miroirs) contre des fourrures.En conséquence,il y avait des marchands français qui venaient en amérique du nord pour trouver des fourrures et il y avait le chapeau de feutre qui était très populaire.
  • L’alliance franco-amérindienne

    L’alliance franco-amérindienne
    Après les échanges entre les Européens et les Autochtones,le commerce de fourrure s’avance et les systèmes de monopoles commence d’être obtenu aux mains des compagnies;ce qui a aidé à l'instruction de premiers postes de traite,ensuite Champlain conclut une alliance avec les Autochtones qui autorisent les Français à s’installer sur le territoire et à faire les échanges des produits européens contre des fourrures,Au contraire, les Français offrent leur soutien militaire contre les Iroquois.
  • L'arrivée des communautés religieuses

    L'arrivée des communautés religieuses
    Après l’alliance,Champlain fonde Québec et commence la colonisation en recrutant des colons.Après l'événement de frères Kirke, la compagnie se remet vers les communautés religieuses. En 1635,Les Jésuites créent une réduction pour sédentariser les Autochtones catholiques et ils fondent le Collège des Jésuites de Québec.En 1539,les Ursulines fondent un monastère et une école pour éduquer les jeunes Autochtones.Les hospitalières fondent l'Hôtel-Dieu pour soigner les Autochtones malades.
  • Les guerres iroquoises et la destruction de la Huronie

    Les guerres iroquoises et la destruction de la Huronie
    Après la fondation de Ville-Marie,le commerce de fourrures entre les Français et leurs alliés a développé beaucoup surtout les Algonquins et les Hurons-Wendats;comme si les Iroquois font d'échanges de fourrures avec les Hollandais,ils font face à une pénurie,donc ils devaient essayer de prendre le contrôle du commerce de fourrure en détruisant la source d'échange de fourrure des Français,spécialement l'Huronie qui est la principale intermédiaire et pour remplacer les morts liés au choc microbien
  • La fondation de Ville-Marie

    La fondation de Ville-Marie
    Après l’avancement des communautés religieuses,le recrutement des colons est un défi car justement 600 colons habitent en Nouvelle-France.En 1641,la compagnie des Cent-Associés accorde une partie de l'île de Montréal à la Société de Notre-Dame de Montréal comme seigneurie;cette société voulait convertir des Autochtones au catholicisme par l'établissement des colons.Elle fait une expédition dirigée par Paul de Maisonneuve.En mai 1642,son groupe vient sur l'île de Montréal pour fonder Ville-Marie.
  • L’arrivée du régiment Carignan-Salières

    L’arrivée du régiment Carignan-Salières
    Après les guerres iroquoises et leurs attaques contre la Huronie et détruire la principale source de fourrure;En 1665,la France envoie pour la première fois un régiment au complet, dont le régiment Carignan Salière,c'est-à-dire 1200 militaires qui ont construit des forts puis ils détruisent plusieurs villages iroquois pour sécuriser la colonie contre les attaques des Iroquois et les faire financer puis ils concluent la paix en 1667.La colonie comptait aussi 3000 habitants ce temps-la.