Moyen Orient (XXe siècle)

Timeline created by divjiroza
In History
  • Création du sionisme

    Création du sionisme
    Théorisation du sionisme par Theodor Herzl (1860 - 1904) dans son livre Der Judenstaat (l'Etat des Juifs), en réaction à l'affaire Dreyfus, au pogroms, à l'antisémitisme. Le sionisme préconise un retour en Eretz Yisrael (Terre d'Israel), berceau des Juifs, pour y placer un Etat à majorité juive.
  • Accords Sykes-Picot

    Accords Sykes-Picot
    Les accords Sykes-Picot sont des accords secrets signés le 16 mai 1916, après négociations entre novembre 1915 et mars 1916, entre la France et le Royaume-Uni, prévoyant le partage du Proche-Orient à la fin de la guerre en plusieurs zones d'influence (zone bleue française, zone rouge anglaise, zone arabe A d'influence française, zone arabe B d'influence anglaise, zone brune comprenant Haïfa, Acre & Jérusalem) au profit de ces puissances, ce qui revenait à dépecer l'Empire ottoman.
  • Déclaration Balfour

    Déclaration Balfour
    Lettre ouverte signée par Arthur Balfour, le Foreign Secretary britannique. Adressée à Lord Lionel Walter Rothschild (1868-1937), éminence de la communauté juive britannique et financier du mouvement sioniste.
    Par cette lettre, le RU se déclare en faveur de l'établissement en Palestine d'un foyer national juif.
    La promesse qu'elle contient sera mise en œuvre durant la conférence de Paris (1919), préalable au traité de Sèvres (1920), confirmé par la conférence de San Remo (1920).
  • Traité de Sèvres

    Traité de Sèvres
    Il ne fut jamais ratifié par l'ensemble de ses signataires et, provoquant en Turquie un sursaut national autour de Mustafa Kemal Paşa, aboutit à la chute de l'Empire ottoman, à la proclamation de la République turque, à une guerre victorieuse contre la Grèce et à la négociation d'un nouveau traité plus avantageux : le traité de Lausanne.
    wikipédia
  • Création de la Haganah

    Création de la Haganah
    La Haganah (הגנה), terme qui signifie défense en hébreu, était une organisation paramilitaire sioniste créée en 1920/1921, active dès 1920/1921 et intégrée dans l'armée israélienne en 1948. Son but originel était de défendre les communautés juives d’éventuelles attaques par les Arabes, comme celles de 1920 à Jérusalem ou lors de la Grande Révolte arabe de 1936-1939 en Palestine mandataire.
  • Traité de Lausanne

    Traité de Lausanne
    Le traité de Lausanne est un traité de paix signé le 24 juillet 1923 au Palais de Rumine à Lausanne (Suisse). C'est le dernier traité résultant de la Première Guerre mondiale. Il précise les frontières de la Turquie issue de l'Empire ottoman et organise des déplacements de populations pour assurer l'homogénéité religieuse à l'intérieur de ses nouvelles frontières.
  • La Société des Frères musulmans

    La Société des Frères musulmans
    La Société des Frères musulmans (arabe : جمعية الأخوان المسلمين ; jamiat al-Ikhwan al-muslimin), raccourcie en Frères musulmans (الإخوان المسلمون ; al-Ikhwān al-Muslimūn), est une organisation transnationale islamique sunnite fondée en 1928 (1929 sur le cours) par Hassan el-Banna, à Ismaïlia dans le nord-est de l'Égypte, dont l'objectif officiel est la renaissance islamique et la lutte contre « l'emprise laïque occidentale » & « l'imitation aveugle du modèle européen » en terre d'Islam.
  • Massacre d'Hébron de 1929

    Massacre d'Hébron de 1929
    Le massacre d'Hébron de 1929 (anglais : 1929 Hebron Massacre, hébreu : טבח חברון תרפ״ט Teva’h ’Hevron Tarpat, arabe : مذبحة الخليل Mudhabbahat al-Khalil) s'est déroulé le 24 août 1929 dans la ville d'Hébron, en Palestine mandataire. Des Arabes y tuent environ 67 Juifs, en blessent 53 et pillent des maisons et des synagogues. 435 Juifs survivent aux événements dont 300 environ grâce à l'intervention de voisins arabes. Ils sont évacués par les autorités britanniques les jours qui suivent.
  • Scission de la haganah, création de l'Irgun

    Scission de la haganah, création de l'Irgun
    Beaucoup de combattants de la Haganah s'opposaient à la politique officielle du havlagah (retenue ; refus d'attaquer les Arabes innocents, retenue dans les contrecoups) imposée à la milice. Ils créèrent l'Irgun (Hébreu: ארגון‬; titre entier: הארגון הצבאי הלאומי בארץ ישראל‬ Hā-ʾIrgun Ha-Tzvaʾī Ha-Leūmī b-Ērētz Yiśrāʾel, lit. "L'Organisation Militaire Nationale de la Terre d'Israël"). L'Irgun a rejoint les rangs de l'armée nationale israélienne (Tsahal, IDF) en 1948.
  • Assassinat de Lord Moyne

    Assassinat de Lord Moyne
    Assassiné par des membres du Lehi (milice juive, hébreu: לח"י – לוחמי חרות ישראל‎ Lohamei Herut Israel – Lehi, "Combattants pour la Liberté d'Israël – Lehi") au Caire (Egypte) en réaction à la politique du White Paper (1939), de la limitation de l'immigration juive en Palestine (1944) et par autres accusations par le Lehi (responsabilité pour des morts Juifs en Hongrie, supposée hostilité à la création d'un Etat juif).
  • Pacte du Quincy

    Pacte du Quincy
    Le pacte du Quincy a été scellé le 14 février 1945 sur le croiseur USS Quincy (CA-71) entre le roi Ibn Saoud, fondateur du royaume d'Arabie saoudite, et le président américain Franklin Roosevelt, de retour de la conférence de Yalta. La durée de cet accord était prévue pour être de 60 ans et ces accords ont été renouvelés pour une même période en 2005 par le président George W. Bush. Les USA garantissent protection contre du pétrole.
  • Ligue arabe

    Ligue arabe
    La Ligue arabe (arabe : جامعة العربية, Jāmiʻah al-ʻArabīyah), officiellement la Ligue des États arabes (arabe : جامعة الدول العربية, Jāmiʻah ad-Duwal al-ʻArabīyah), est une organisation régionale à statut d’observateur auprès de l'Organisation des Nations unies. Elle fut fondée le 22 mars 1945 au Caire par sept pays et compte aujourd'hui vingt-deux États membres. Link text
  • Entrée de l'Arabie Saoudite à ONU

    Entrée de l'Arabie Saoudite à ONU
  • République de Mahabad

    République de Mahabad
    En janvier 1946, les Kurdes d’Iran proclament à Mahabad la république de Mahabad, mais l'année suivante, celle-ci est écrasée par le régime du dernier chah d'Iran, Mohammad Reza Pahlavi. Encore en 2017 la répression de toute contestation kurde (PDKI) en Iran (Rojhelat) donne couramment lieu à arrestations et à condamnations, voire à tortures et à exécutions.
  • Attentat de l'hôtel King's David

    Attentat de l'hôtel King's David
    Cette attaque à la bombe a été préparée et menée par l'organisation extrémiste juive de l'Irgun et visait les autorités britanniques dont les bureaux étaient situés au sein de l'hôtel King David à Jérusalem, alors en Palestine mandataire. Cet attentat a fait 137 victimes : 91 morts et 46 blessés.
  • Entrée Afghanistan ONU

    Entrée Afghanistan ONU
    Data sur l'Afghanistan selon l'ONU Alors gouvernée par Mohammed Zaher Chah.
  • CESAP

    CESAP
    La CESAP, basée à Bangkok (Thaïlande), est une des cinq commissions régionales de l'Organisation des Nations unies pour l'Asie et l'Océanie. Créée en 1947 sous le nom ECAFE pour encourager la coopération économique entre les États membres. En 1974, elle change de nom pour prendre l'actuel. La CESAP est composé de 53 États membres (dont la France, les Pays-Bas, les États-Unis et le Royaume-Uni) et de neuf États associés qui répondent du Conseil économique et social des Nations unies.
  • Nakba / Exode Palestinien de 1948

    Nakba / Exode Palestinien de 1948
    L'exode palestinien de 1948 fait référence à l'exode de la population arabe palestinienne qui se produisit pendant la guerre israélo-arabe de 1948. L'événement est commémoré dans la mémoire collective palestinienne en tant que Nakba (arabe : النكبة, an-Nakbah, lit. « désastre » ou « catastrophe »).
  • Création de l'Etat d'Israel

    Création de l'Etat d'Israel
    En hébreu יִשְׂרָאֵל (Yisrā'el) et מְדִינַת יִשְׂרָאֵל (Medīnat Yisra'el, Etat d'Israel), en arabe إِسْرَائِيلُ (Isrā'īl) et دولة إسرائيل (Dawlat Isrā'īl, Etat d'Israel) Son indépendance a été proclamée le 14 mai 1948, après le vote du plan de partage de la Palestine le 29 novembre 1947 par l’Organisation des Nations unies (ONU) qui mit fin au mandat britannique et qui prévoyait la création d’un État juif et d’un État arabe. Drapeau: Etoile de David + couleurs du Judaïsme.
  • Création de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient

    Création de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient
    (UNRWA - United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East en anglais). Programme de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens dans la Bande de Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, au Liban et en Syrie. But est de répondre aux besoins essentiels des réfugiés palestiniens (santé, éducation, aide humanitaire et services sociaux). Les réfugiés palestiniens sont les seuls réfugiés au monde à ne pas dépendre du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.
  • Nasser, président de l'Egypte (coup d'Etat)

    Nasser, président de l'Egypte (coup d'Etat)
    Gamal Abdel Nasser Hussein (arabe : جمال عبد الناصر حسين), est né le 15 janvier 1918 à Alexandrie et mort le 28 septembre 1970 au Caire. Il fut le second président de la République d'Égypte de 1956 à sa mort. Après une carrière militaire, il organisa en 1952 le renversement de la monarchie et accéda au pouvoir. À la tête de l'Égypte, il mena une politique socialiste et panarabe appelée nassérisme. Il est une des figures de proue du "Tiers-Monde" neutraliste.
  • Pacte de Bagdad (CENTO)

    Pacte de Bagdad (CENTO)
    Signé par l'Irak, la Turquie, le Pakistan, l'Iran et le Royaume-Uni. Les USA (autrement, pas membre / endiguement) rejoignent le comité militaire de l'alliance en 1958. Le pacte sera rebaptisé Organisation du traité central (Central Treaty Organisation) ou CenTO, après le retrait irakien en 1959.
  • Nationalisation du Canal de Suez

    Nationalisation du Canal de Suez
    Le 26 juillet 1956, devant une foule d’Egyptiens réunis à Alexandrie pour fêter le quatrième anniversaire de l’abdication du roi Farouk, Nasser prononce un discours retentissant, qui affirme la pleine indépendance de l’Egypte par rapport aux puissances occidentales : il annonce la nationalisation du canal de Suez. Après l’indépendance politique, obtenue en deux temps, en 1922 puis en 1936, c’est l’indépendance économique qu’il proclame ainsi.
  • République arabe unie

    République arabe unie
    RAU, arabe: الجمهورية العربية المتحدة, al jumhūrīya al-arabīya al-muttaĥida État créé en 1958 par l'union de l'Égypte et de la Syrie puis, pendant une courte période, du Yémen. L'union a disparu en 1961 mais l'Égypte continua à être appelée sous ce nom officiel jusqu'en 1971. Cette tentative d'union relève du panarabisme nassérien.
  • Fondation du Fatah

    Fondation du Fatah
    Le Fatah (arabe : فتح soit conquête) est un mouvement de libération de la Palestine fondé par Yasser Arafat au Koweït en 1959. Fatah est l'acronyme inversé de «harakat ut-tahrîr il-falastîniyy», « Mouvement de Libération de la Palestine », les initiales en arabe répondent font référence à la Sourate 48- Al Fath (« La victoire éclatante »).
  • Création de l'OLP

    Création de l'OLP
    L’Organisation de libération de la Palestine (arabe : منظمة التحرير الفلسطينية, Munadhamat al-Tahrir al-Filastiniyah, OLP, anglais : Palestine Liberation Organization, PLO) est une organisation palestinienne politique et paramilitaire, créée le 28 mai 1964 au Caire par Ahmed Choukairy. L'OLP est composée de plusieurs organisations palestiniennes, dont le Fatah, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et le Front démocratique pour la libération de la Palestine (FDLP).
  • Fondation du groupe Septembre noir

    Fondation du groupe Septembre noir
    Septembre noir (arabe : أيلول الأسود) est le nom qu'un groupe terroriste palestinien s'est donné à la suite des événements du Septembre noir. Les membres du groupe Septembre noir venaient en grande partie du Fatah. Le groupe a été créé après l'expulsion de Jordanie des structures organisées des Palestiniens, après de sanglants combats. L'organisation est toujours placée sur la liste officielle des organisations terroristes de l'Union européenne. Plus d'activités depuis septembre 1973.
  • Opération colère de Dieu

    Opération colère de Dieu
    L'opération Colère de Dieu (en hébreu מבצע זעם האל (Mivtzah Zaam Ha'el)), aussi connue sous le nom d'opération Baïonnette, fut une opération secrète dirigée par le gouvernement d'Israël (Golda Meir) et effectuée par le service Action du Mossad visant à assassiner les auteurs directs ou indirects suspectés de la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich de 1972. L'opération dura plus de vingt ans.
  • Prise d'otages des Jeux olympiques de Munich

    Prise d'otages des Jeux olympiques de Munich
    La prise d'otages des Jeux olympiques de Munich (aussi appelée massacre de Munich) a eu lieu au cours des Jeux olympiques d'été de 1972 à Munich en Allemagne de l'Ouest. Le 5 septembre, des membres de l'équipe olympique d'Israël ont été pris en otage et assassinés par des membres de l'organisation palestinienne Septembre noir. Bilan: onze membres de l'équipe olympique israélienne assassinés et d'un policier ouest-allemand tué. Cinq des huit terroristes ont été tués, les trois autres capturés.
  • Création de la Commission économique et sociale des Nations unies pour l'Asie occidentale (CESAO ou ESCWA)

    Création de la Commission économique et sociale des Nations unies pour l'Asie occidentale (CESAO ou ESCWA)
    Organisme dépendant de l'ONU, établie en 1973 pour encourager la coopération économique entre ses États membres. Une des cinq commissions régionales du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC). La Commission se compose de 18 États membres (Arabie Saoudite, Bahreïn, Egypte, Emirats Arabes Unis, Irak, Jordanie, Koweït, Liban, Oman, Palestine, Qatar, Syrie, Yemen, Soudan, Libye, Tunisie, Maroc, Mauritanie).
  • Création du PKK

    Création du PKK
    Abdullah Öcalan fonde le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), union du nationalisme séparatiste kurde et du marxisme-léninisme.
    Le PKK est en opposition armée, sous forme de guérilla, avec la Turquie depuis 1984.
    Wikipédia
  • Vendredi noir

    Vendredi noir
    Le 8 septembre 1978 (17 Sharivar 1357 du calendrier persan), des protestations massives eurent lieu à Téhéran. Mohammad Reza Shah réprima dans le sang les manifestants, l'armée ouvrant le feu sur la foule et utilisant des chars et des hélicoptères. De nombreux manifestants, en majorité des étudiants, furent tués.
  • Accords Camp David

    Accords Camp David
    Les accords de Camp David furent signés le 17 septembre 1978, par le président égyptien Anouar el-Sadate et le Premier ministre israélien Menahem Begin, sous la médiation du président des États-Unis, Jimmy Carter. Ils consistent en deux accords-cadres qui furent signés à la Maison-Blanche après 13 jours de négociations secrètes à Camp David. Ils furent suivis de la signature du premier traité de paix entre Israël et un pays arabe : le traité de paix israélo-égyptien de 1979.
  • Traité de paix israélo-égyptien

    Traité de paix israélo-égyptien
    Le traité de paix israélo-égyptien est signé le 26 mars 1979 à Washington, à la suite des accords de Camp David de 1978. L'Égypte est le premier pays arabe à signer un traité de paix et à reconnaître Israël. Les éléments principaux du traité sont la reconnaissance réciproque des deux pays, la fin de l'état de guerre qui existait depuis 1948 et le retrait israélien des forces militaires et des implantations civiles (notamment Yamit et Taba) de la péninsule du Sinaï occupée depuis 1967.
  • Coup d'État de septembre 1980 en Turquie

    Coup d'État de septembre 1980 en Turquie
    Le 12 septembre 1980, l’Armée turque, avec à sa tête le général Kenan Evren, organise un coup d’État et instaure un régime militaire qui se maintient jusqu’en 1983. Il s'agit du troisième coup d’État de l'armée turque, après ceux de 1960 et 1971.
    Les membres du PKK subissent aussi la répression qui suit le coup d'État du 12 septembre 1980 (après intention de passer à l'attaque).
  • Massacre de Sabra et Chatila

    Massacre de Sabra et Chatila
    Perpétré du 16 au 18 septembre 1982 envers des Palestiniens du quartier de Sabra et du camp de réfugiés palestiniens de Chatila situés à Beyrouth-Ouest. Il fit entre 460 et 3 500 victimes. Les milices chrétiennes des Phalangistes (Maronites) avaient reçu pour mission de Tsahal, qui encerclait la zone, d'extraire de S&C les combattants de l'OLP. Le massacre est présenté comme étant une vengeance de l'assassinat de leur leader, le président libanais Bachir Gemayel quelques jours plus tôt
  • Intervention israélienne au Liban

    Intervention israélienne au Liban
    Le 6 juin, l'armée israélienne déclenche l’opération Paix en Galilée et entre au Liban, avançant jusqu'à Beyrouth, pour lutter contre l'OLP, qui attaquait Israël depuis le Liban. Officiellement nommée l'Opération Paix en Galilée (en hébreu : מבצע שלום לגליל - של"ג, translittération Mivtsa Shalom LaGalil), ou invasion du Liban de 1982 (en arabe : غزو لبنان عام 1982, translittération Ghazou Loubnan ‘Am 1982).
  • Création du parti Hezbollah

    Création du parti Hezbollah
    Le Hezbollah (arabe : ‮حزب الله‬ ḥizbu-llāh, « Parti de Dieu »), fondé en juin 1982, mais révélé publiquement en février 19857, est un groupe islamiste chiite et un parti politique basé au Liban. Il fut créé à la suite de l'intervention militaire israélienne au Liban de 1982, en s'appuyant sur un financement iranien. Depuis la mort d’Abbas Moussaoui en 1992, le groupe est dirigé par Hassan Nasrallah. Plusieurs pays (dont arabes) l'ont placé sur la liste des organisations terroristes.
  • Conflit kurde en Turquie

    Conflit kurde en Turquie
    Le conflit kurde en Turquie a lieu au Kurdistan turc depuis 1984.
    Les Kurdes représentent une importante minorité en Turquie, 20 % de la population, mais le kémalisme menace depuis la création de l'État turc l'identité kurde notamment par le déni total de son existence, l'interdiction de la langue kurde ou les répressions permanentes par l'armée turque.
    L'insurrection du PKK débute véritablement en août 1984 dans la Région de l'Anatolie du sud-est.
  • Fondation du Hamas

    Fondation du Hamas
    Le Hamas est un mouvement islamiste palestinien principalement actif à Gaza. Créé par Yassin, al-Rantissi et Taha. Jusqu'à l'amendement de sa charte en 2017, il prônait la destruction d'Israël et l'instauration d'un État islamique palestinien sur tout le territoire de l'ancienne Palestine mandataire, avant de demander « l’établissement d’un État palestinien entièrement souverain et indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem pour capitale ».
  • Öcalan capturé, peine de prison à vie

    Öcalan capturé, peine de prison à vie
    Abdullah Öcalan est capturé à Nairobi (Kenya). Un an plus tard, le PKK annonce un cessez-le-feu. Toutefois, ce dernier annonce mettre fin à son cessez-le-feu le 1er juin 2004.
  • Accords d'Oslo

    Accords d'Oslo
    Les accords d'Oslo sont le résultat d'un ensemble de discussions menées en secret, en parallèle de celles publiques consécutives à la Conférence de Madrid de 1991, entre des négociateurs israéliens (Rabin) et palestiniens (Arafat) à Oslo en Norvège, pour poser les premiers jalons d'une résolution du conflit israélo-palestinien. La Déclaration de principes, signée à Washington le 13 septembre 1993.
  • Massacre d'Hébron de 1994

    Massacre d'Hébron de 1994
    Le massacre d'Hébron de 1994 ou massacre du Tombeau des Patriarches ou massacre de la mosquée d'Ibrahim ou massacre de la grotte de Mahpéla est un acte de terrorisme qui eut lieu le 25 février 1994, lorsque Baruch Goldstein, un colon israélien membre du parti nationaliste-religieux Kach et Kahane Chai, tua 29 Palestiniens de la ville d'Hébron et en blessa 125 autres, alors qu'ils étaient en train de prier un vendredi du mois sacré de ramadan.
  • Traité de paix israélo-jordanien

    Traité de paix israélo-jordanien
    Le traité de paix israélo-jordanien (surnommé également accords de Wadi Araba) est un traité signé entre l'État d'Israël (Rabin) et le Royaume hachémite de Jordanie (Hussein), le 26 octobre 1994 dans la ville frontière de Wadi Araba. Les relations entre les deux pays sont ainsi normalisées et les contestations de territoires sont résolues par ce traité. Sa signature est étroitement liée aux efforts réalisés dans le processus de paix israélo-palestinien.
  • Attentats du 11 septembre

    Attentats du 11 septembre
    Les attentats du 11 septembre 2001 sont quatre attentats-suicides perpétrés le même jour aux États-Unis, en moins de deux heures, entre 8h14 et 10h30, par des membres du réseau djihadiste Al-Qaïda, visant des bâtiments symboliques du nord-est du pays (dont le World Trade Center déjà attaqué en 1993) et faisant 2 977 morts. L’opération Bojinka est considérée comme un plan précurseur de ces attentats, commis deux jours après l'attentat-suicide ayant tué le commandant Ahmed Chah Massoud.
  • Construction du mur de sécurité entre Israël et la Cisjordanie

    Construction du mur de sécurité entre Israël et la Cisjordanie
    Construction le long de la ligne verte. Longue de plus de 700 km, elle est en cours d'édification par Israël en Cisjordanie depuis l'été 2002, sous le nom officiel de גדר ההפרדה (Geder HaHafrada ; lit.: grillage de séparation).
    Initialement construite au cours de la seconde Intifada comme mesure nécessaire « pour sauver des vies israéliennes en empêchant physiquement les terroristes palestiniens », après la mort de 800 civils israéliens dans des attaques terroristes lors du conflit.
  • Recep Tayyip Erdoğan, président turc

    Recep Tayyip Erdoğan, président turc
    L'arrivée au pouvoir le 3 novembre 2002 du parti AKP et de Recep Tayyip Erdoğan (né le 26 février 1954) qui devient premier ministre (mars 2003) consacre le succès de la stratégie liant libéralisme constitutionnel et économique et valeurs traditionnelles de l'islam sunnite.
  • Opération Arc-En-Ciel

    Opération Arc-En-Ciel
    L'opération Arc-en-ciel est une opération militaire de l'armée israélienne qui s'est déroulée du 18 au 24 mai 2004 à Rafah, suite à deux attaques palestiniennes ayant entraîné la mort de 11 soldats israéliens. Son but était de mettre un terme aux bombardements des villages israéliens et à la guérilla dans la Bande de Gaza, d'affaiblir les infrastructures des groupes terroristes, de détruire des tunnels utilisés par les trafiquants d'armes à la frontière et d'élargir la zone tampon avec l'Egypte.
  • Mort de Yasser Arafat

    Mort de Yasser Arafat
    Il décède officiellement en France à Clamart le 11 novembre 2004, à 3 h 30, heure de Paris, dans la seconde partie du mois de Ramadan. Mahmoud Abbas est nommé chef de l’Organisation de Libération de la Palestine, Farouk Kaddoumi est élu chef du Fatah, et Ahmed Qoreï maintenu dans ses fonctions de chef du gouvernement.
  • Retrait israëlien et démantèlement des colonies de la bande de Gaza

    Retrait israëlien et démantèlement des colonies de la bande de Gaza
    En octobre 2004, le plan de désengagement est validé par la Knesset et les opérations de retrait commencent officiellement le 15 août 2005.
    Le 22 août 2005, Israël met fin à la colonisation de la bande de Gaza.
    Le 12 septembre 2005, les troupes israéliennes quittent la bande de Gaza, après 38 ans d'occupation. L'espace aérien, maritime et la quasi-totalité des frontières restent surveillés par Israël.
  • Blocus de la bande de Gaza

    Blocus de la bande de Gaza
    Le blocus de la bande de Gaza désigne le plus récent blocus de la bande de Gaza imposé par Israël et par l'Égypte depuis sa prise de contrôle par le Hamas en juin 2007. Le 14 juin 2007, à la suite d'une lutte de pouvoir entre le Hamas et le Fatah, le Hamas, qui a remporté les élections législatives de janvier 2006, gouverne la bande de Gaza, évinçant totalement le Fatah du territoire.
  • Groupe de Paix kurde

    Groupe de Paix kurde
    Le PKK envoie en Turquie un groupe, qu'il appelle groupe de paix composé de 34 personnes (8 membres du PKK et 26 citoyens turcs d'origine kurde du camp de Mahmour en Irak) pour une résolution de la question kurde
  • Printemps arabe

    Printemps arabe
    Le « Printemps arabe » est un ensemble de contestations populaires, d'ampleur et d'intensité très variable, qui se produisent dans de nombreux pays du monde arabe à partir de décembre 2010. L'expression de « Printemps arabe » fait référence au « Printemps des peuples » de 1848 auquel il a été comparé, tout comme le Printemps de Prague.
  • Début de la Guerre civile syrienne

    Début de la Guerre civile syrienne
    La guerre civile syrienne — ou révolution syrienne — est un conflit armé en cours depuis 2011 en Syrie. Elle débute dans le contexte du Printemps arabe par des manifestations majoritairement pacifiques en faveur de la démocratie contre le régime baasiste dirigé par le président Bachar el-Assad. Réprimé brutalement par le régime dans tout le pays, le mouvement de contestation se transforme peu à peu en une rébellion armée. Se rajoute l'EI et les puissance étrangères.
  • Les manifestations du parc Taksim Gezi

    Les manifestations du parc Taksim Gezi
    Les manifestations du parc Taksim Gezi s'opposent à un projet immobilier à Istanbul, soutenu fortement par le pouvoir. Le mouvement se transforme rapidement en un mouvement de contestation massif du pouvoir de Recep Tayyip Erdoğan. Les rassemblements de contestation à Istanbul et dans 24 villes du pays durent plus de deux mois et sont durement réprimés (4 morts).
  • Guerre de Gaza de 2014

    Guerre de Gaza de 2014
    La guerre de Gaza de 2014 est un conflit armé se déroulant durant les mois de juillet et d'août 2014, opposant l'État d'Israël à diverses forces paramilitaires palestiniennes dont le Hamas et le Jihad islamique. De même nature que la Guerre de Gaza de 2008-2009, elle se caractérise par des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël et par des raids et frappes aériennes suivis d'une offensive terrestre lancée le 18 juillet 2014. L'objectif reste le même qu'en 2008.
  • Accord de Vienne sur le nucléaire iranien

    Accord de Vienne sur le nucléaire iranien
    Le Joint Comprehensive Plan of Action (JCPOA; Farsi: برنامه جامع اقدام مشترک‎, translit. barnāmeye jāme‘e eqdāme moshtarak, acronym: برجام BARJAM), ou Accord de Vienne sur le nucléaire iranien/plan d'accord conjoint est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes : les pays du P5+1, l'Iran, les USA et l'Europe. Cet accord-cadre a pour but de contrôler le programme nucléaire iranien et de faire lever les sanctions économiques qui touchaient le pays.
  • Attentat de Suruç

    Attentat de Suruç
    Le 20 juillet 2015, l'attentat de Suruç, attribué à un kamikaze d'origine kurde ayant effectué plusieurs séjours en Syrie avec l'EI, tue 32 volontaires de la Fédération des associations de jeunes socialistes, venus pour participer à la reconstruction de Kobané. L'attentat marque la reprise du conflit truc-kurde.
  • Immunités des soldats turcs dans le cadre du conflit kurde-turc

    Immunités des soldats turcs dans le cadre du conflit kurde-turc
    Le parlement turc vote l’immunité de poursuites judiciaires pour les membres des forces armées, et ce pour l'ensemble des actes commis dans le cadre des opérations militaires au Kurdistan turc, alors que des attaques ont été dénoncées sur le village de Roboski et que des démolitions de quartiers entiers succèdent aux combats dans les villes de Şırnak, Nusaybin et Sur.
  • Tentative de coup d'État de 2016 en Turquie

    Tentative de coup d'État de 2016 en Turquie
    Le 15 juillet 2016, une tentative de coup d'état militaire menace le pouvoir d'Erdoğan. Celui-ci appelle ses partisans à braver le couvre-feu. La tentative de coup d’état est avortée. Elle aura fait au moins 290 morts dont 104 putschistes abattus, et plus de 1440 blessés. Environ 7500 membres des forces armées ont été arrêtés. S'ensuivent également des purges visant des dizaines de milliers de personnes et un durcissement de la loi sur internet (blocage de milliers de sites).
  • Retrait des USA du JCPOA

    Retrait des USA du JCPOA
    Le 8 mai 2018, Donald Trump annonce sa décision de sortir de cet accord signé trois ans plus tôt et le rétablissement de « sanctions au plus haut niveau ». Le lendemain il menace l’Iran de « conséquences très graves » s’il décidait de relancer son programme nucléaire.
  • Ambassade USA Jérusalem / Massacre 70° Nakba

    Ambassade USA Jérusalem / Massacre 70° Nakba
    Les États-Unis inaugurent officiellement leur ambassade à Jérusalem. En parallèle, le gouvernement israélien fait réprimer violemment les protestations palestiniennes (depuis fin mars + 14 mai: 70 ans de la Nakba), faisant circa. 60 morts palestiniennes dont des mineurs, et plus de 2 700 blessés. Le Guatemala inaugure l'ouverture de leur ambassade à Jérusalem le 16 ma 2018.
  • Period:
    Jul 12, 1299
    to

    Empire ottoman

    (turc ottoman : دولت عليه عثمانیه‎, Devlet-i ʿAlīye-i ʿOsmānīye, littéralement L'État ottoman exalté ; turc : Osmanlı İmparatorluğu ou Osmanlı Devleti ; connu historiquement en Europe de l'Ouest comme l'Empire turc, Turquie ottomane, ou simplement Turquie)
  • Period: to

    Période d'instabilité politique en Afghanistan

    19: Habibullah Khan
    29: Le roi Amanullah = révolte populaire.
    29: Son frère Inayatullah
    29: Amir Habibullah Ghazi
    33: Mohammed Nadir Chah
    73: Mohammed Zaher Chah = la république est proclamée
    78: Mohammed Daoud Khan = coup d’État pro-communiste
    79: Nour Mohammad Taraki
    79: Hafizullah Amin = coup d’État soutenu par l’URSS
    86: Babrak Karmal
    92: Mohammed Nadjibullah = régime communiste s'effondre
    96: Talibans prennent Kaboul.
    2001: Ahmed Shah Massoud
    2001: Gouvernement des talibans renversé
  • Period: to

    Emeutes de Jérusalem de 1920

    Lors de la célébration de la fête religieuse musulmane de Nabi Moussa (pèlerinage de Nabi Moussa (village palestinien où est supposément enterré Moïse) vers Jérusalem, la foule arabe poussée à la violence par plusieurs leaders nationalistes s'attaqua à la population juive de la Vieille Ville. Les autorités militaires britanniques réagirent avec une certaine passivité. Les émeutes firent une dizaine de morts et près de 250 blessés.
  • Period: to

    Conférence de San Remo

    Un comité supérieur, composé de représentants britanniques, français, italiens, grecs, japonais et belges, s'y réunit afin de fixer le sort des provinces arabes de l’Empire ottoman après la 1GM, et de préparer les conditions du traité de paix avec la Turquie. 24 avril 1920, le Comité supérieur place la Palestine sous un mandat du gouvernement britannique. Les Français reçurent un mandat sur la Syrie et le Liban. Les décisions relatives aux territoires ottomans font l'objet du traité de Sèvres.
  • Period: to

    Palestine Mandataire

    (Arabe: فلسطين‎ Filasṭīn ; Hébreu: (פָּלֶשְׂתִּינָה (א"י,‬ Pālēśtīnā (EY), "EY" signifie "Eretz Yisrael", Terre d'Israel) Statut politique proposé par la Société des Nations en Palestine en 1920 et établi à partir de 1923.
    Sa population passa de 94 000 Juifs, 525 000 Musulmans et 70 000 Chrétiens en 1914 à 630 000 Juifs, 1 181 000 Musulmans et 143 000 Chrétiens en 1947, à la fin du mandat.
  • Period: to

    Émeutes de 1921 en Palestine mandataire

    Connues en hébreu sous le nom de מאורעות תרפ"א‎, Me'oraot Tarpa. Tueries qui se déroulèrent à Jaffa dans le contexte du conflit entre nationalistes arabes et Juifs en Palestine mandataire. Au printemps 1921, des Arabes s'attaquèrent aux Juifs vivant à Jaffa et les groupes de défense juives ripostèrent. Le bilan des émeutes s'éleva à 47 Juifs et 48 Arabes tués et à 146 Juifs et 73 Arabes blessés. Conséquences: sentiment de revanche envers les Arabes, création de la Haganah...
  • Period: to

    Émeutes de 1929 en Palestine mandataire

    Egalement connues sous le nom de Massacres de 1929 ( מאורעות תרפ"ט), ou de la révolte de la Buraq (ثورة البراق), se réfèrent à une série de manifestations et d'émeutes fin août 1929, qui font suite à un différend de longue date entre musulmans et Juifs sur l'accès au Mur des Lamentations à Jérusalem. 133 Juifs ont été tués par les Arabes et 339 autres ont été blessés ; 110 Arabes ont été tués et 232 ont été blessés, la grande majorité par les forces de l’Empire britannique.
  • Period: to

    La Saison

    (Hébreu: הסזון‎, abrev. hébraïque du Français: la saison de chasse) La Haganah, avec la complicité des forces Britanniques et sur ordre du gouvernement officieux juif du Yishuv, de supprimer l’insurrection du Irgun suite à l'assassinat de Lord Moyne. Se battre contre d'autres Juifs a fortement démoralisé les combattants de la Haganah.
  • Period: to

    URSS favorable à Israël

    Le but premier de Moscou était d'éliminer la présence britannique au Moyen-Orient et d'y étendre le communisme. Moscou adopte alors à la surprise de tous une position favorable à la construction d'un État juif en Palestine. Lorsqu'Israël (majoritairement socialiste alors) se proclama État indépendant en 1948, l'URSS appuye de jure (juridiquement reconnu) Israël et fournit le nouvel État en armement, ce qui permit à Israël de sortir vainqueur, et en plus de conquérir davantage de territoire.
  • Period: to

    Première guerre israélo-arabe

    Les pays arabes voisins soutenus par la Ligue arabe déclarent immédiatement la guerre à Israël après son indépendance. Israël affronte les armées de Transjordanie, d’Égypte, de Syrie et d’Irak et l'Armée de libération arabe mise sur pied par la Ligue arabe. Durée: (9 mois, 3 semaines et 2 jours). Dernier accord d'armistice signé le 20 juillet 1949. Défaite des pays de la Ligue arabe. Victoire marginale de la Transjordanie (qui prend la Cisjordanie). Egypte récupère Gaza. Israel prend le reste.
  • Period: to

    Période d'instabilité politique en Syrie

    mars 49: Colonel Housni al-Zaim fait un coup d'Etat
    août 49: Colonel Sami al-Hinnawi renverse al-Zaim
    décembre 49: coup d'État, mené par Adib Chichakli (militaire)
    51: République syrienne proclamée
    Les civils reprennent le pouvoir en 1954
    58 à 61: République arabe unie
    61: Général Haydar al-Kouzbari fait un coup d’État
    61 à 63: divers coups ou tentatives de coup d’État
    63: Amine al-Hafez (Baas) au pouvoir
    66: un groupe de militaires (Salah Jedid) prend pouvoir
    70 à 00: Hafez el-Assad au pouvoir
  • Period: to

    Israël s'oriente vers l'Ouest

    De 1951 à 1953, les relations entre Israël et l'URSS se dégradent. Dans les années 1950, une vague d'antisémitisme apparaît après l'arrestation d'un écrivain yiddish en 1948. Voyant ces évènements comme un manque de respect à la communauté juive soviétique, Israël commence à prendre ses distances dans ses relations avec Moscou. Israël devient un enjeu au Moyen-Orient. Il décide finalement d'appuyer les USA
  • Period: to

    Crise du canal de Suez

    Oppose l'Égypte et une alliance secrète formée par Israël, la France et le RU, à la suite de la nationalisation du canal de Suez par l'Égypte de Nasser le 26 juillet. Intérêts communs : politiques, économiques et commerciaux (principalement pour le transport de pétrole) dans le canal de Suez. Israël: ouverture du canal pour assurer son transport maritime, mais justifie son intervention militaire comme étant une réponse aux attaques de fedayins. Le renversement de Nasser était également prévu.
  • Period: to

    Guerre des Six Jours

    Cette guerre fut déclenchée comme une « attaque préventive » d'Israël contre ses voisins arabes, à la suite du blocus du détroit de Tiran aux navires israéliens par l'Égypte le 23 mai 1967 (les Israéliens avaient préalablement annoncé qu'ils considéreraient cet acte comme un casus belli). L'aviation israélienne détruit l'aviation arabe. Israël gagne et occupe de nombreux territoires: la Cisjordanie dont Jérusalem-Est, la bande de Gaza et le Sinaï.
  • Period: to

    Yasser Arafat dirige OLP

    Yasser Arafat (arabe : ياسر عرفات), né le 24 août 1929 dans la ville du Caire en Égypte et mort le 11 novembre 2004 à Clamart en France, de son vrai nom Mohamed Abdel Raouf Arafat al-Qoudwa al-Husseini (محمد عبد الرؤوف القدوة الحسيني) fut dirigeant du Fatah, puis également de l'Organisation de libération de la Palestine.
  • Period: to

    Septembre noir

    Septembre noir (arabe : أيلول الأسود) est un conflit qui débuta le 12 septembre 1970, lorsque le royaume hachémite du roi Hussein de Jordanie déclencha des opérations militaires contre les fedayins de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), dirigée par Yasser Arafat, pour restaurer l'autorité de la monarchie dans le pays à la suite de plusieurs tentatives palestiniennes de renverser Hussein. 1971: L'organisation Septembre noir assassine le Premier ministre jordanien Wasfi Tall.
  • Period: to

    Guerre du Kippour

    La guerre du Kippour (en hébreu : מלחמת יום הכיפורים) ou guerre du Ramadan1 (en arabe حرب رمضان) ou guerre d'Octobre (en arabe حرب تشرين) ou guerre israélo-arabe de 1973 opposa, Israël à une coalition menée par l'Égypte et la Syrie (dont Israël occupe des territoires: Sinaï & plateau du Golan (pb d'eau)). Appelée ainsi car lancée le jour du jeûne de Yom Kippour (Grand Pardon), coïncidant avec le moi sdu ramadan. Israël gagne la guerre avec le soutien des USA.
  • Period: to

    La guerre civile libanaise

    La guerre du Liban ou guerre civile libanaise est une guerre civile ponctuée d’interventions étrangères qui s’est déroulée de 1975 à 1990 en faisant entre 130 000 et 250 000 victimes civiles.
  • Period: to

    Révolution iranienne

    La révolution iranienne, également appelée révolution islamique ou révolution de 1979 est la révolution de 1979 qui a transformé l'Iran en république islamique, renversant l'État impérial d'Iran de la dynastie Pahlavi. Le soir du 11 février 1979, l'Ayatollah Khomeini arrive enfin au pouvoir et Mehdi Bazargan est son Premier ministre. Cette date marque alors la fin de l'Empire d'Iran, et la chute du gouvernement de Shapour Bakhtiar, contraint à la fuite.
  • Period: to

    Guerre d’Afghanistan (1979-1989)

    1979, les Soviétiques envahissent l’Afghanistan dans le but d’avoir accès à la mer, dans le cadre de la guerre froide. Les Afghans (Moudjahidin) résistent bien, notamment grâce à l’aide américaine et saoudienne. Les accords de Genève (1988) marquent la fin de la première guerre d'Afghanistan. Mais rapidement, la guerre civile s'installe entre les différents groupes armés moudjahidines et l'armée du gouvernement communiste fidèle au président Nadjibullah. Retrait des Soviétiques jusqu'en 1989.
  • Period: to

    Guerre Iran-Irak de 1980 à 1988

    Survient après la révolution islamique de 1979. Le nouveau gouvernement inspire la peur dans les pays du Golfe (peur des révoltes). L’Irak demande fin 1980 la révision des accords d’Alger, que l’Iran refuse, ce qui amène le régime baasiste de Bagdad à passer à la manière forte: il prévoit d’envahir la région du Chatt-el-Arab et le Khuzestân, mais aussi de mettre fin à la révolution islamique. Les Iraniens ont du mal à lutter (isoler et peu d’alliés). La guerre se termine sur un status quo.
  • Period: to

    Première Intifada

    La première intifada, appelée également guerre des pierres, est un soulèvement de la population palestinienne contre Israël qui a débuté le 9 décembre 1987 et qui a pris fin en 1993 lors de la signature des accords dits d'Oslo. Elle a atteint son paroxysme en février 1988 lorsqu'un photographe israélien publie des images qui font le tour du monde montrant des soldats israéliens « molestant violemment » des Palestiniens, suscitant ainsi l'indignation de l'opinion publique.
  • Period: to

    Première guerre du Golfe

    La guerre du Golfe est un conflit qui oppose, du 2 août 1990 au 28 février 1991, l'Irak à une coalition de 35 États, dirigée par les États-Unis à la suite de l'invasion et l'annexion du Koweït par l'Irak. La guerre est divisée en deux phases : l'opération Bouclier du Désert (Desert Shield), du 2 août 1990 au 17 janvier 1991, au cours de laquelle les troupes se renforcent et défendent l'Arabie saoudite, et l'opération Tempête du Désert (Desert Storm), du 17 janvier au 28 février.
  • Period: to

    Guerre d'Afghanistan (1996-2001)

    Une phase de la guerre d'Afghanistan commence le 27 septembre 1996, lorsque les Talibans s'emparent de la capitale afghane Kaboul et mettent en place l'Émirat islamique d'Afghanistan.
    À la suite des attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis préparent des représailles envers le pays qui abrite Oussama ben Laden.
  • Period: to

    Seconde Intifada

    La seconde intifada ou Intifada el-Aqsa (arabe : الإنتفاضة الفلسطينية الثانية ou إنتفاضة الأقصى, hébreu : אינתיפאדת אל-אקצה) désigne l'ensemble des événements ayant marqué la révolte palestinienne entre septembre 2000 et 2006. Le début de la seconde intifada est marqué par la visite de l'Esplanade des Mosquées par le chef de l'opposition israélienne (Ariel Sharon) le 28 septembre 2000 et la mort de Mohammed al-Dura 2 jours plus tard.
  • Period: to

    Guerre d'Afghanistan (2001-2014)

    Une phase de la guerre d'Afghanistan. Oppose, les États-Unis au régime taliban. Cette guerre s'inscrit dans la « guerre contre le terrorisme » déclarée par l'administration Bush à la suite des attentats du 11/09/2001 à New York et Washington. Le but de l'invasion selon les États-Unis et leurs alliés était de capturer Oussama ben Laden, détruire l'organisation Al-Qaïda qui possédait des bases dans le pays avec la bénédiction des talibans, et renverser ces derniers.
  • Period: to

    Seconde Guerre du Golfe

    La guerre d'Irak ou seconde guerre du Golfe commence officiellement le 20 mars 2003 avec l'invasion de l'Irak (dite opération Liberté irakienne) par la coalition menée par les États-Unis contre le Parti Baas de Saddam Hussein. L'invasion a conduit à la défaite rapide de l'armée irakienne, à la capture et l'exécution de Saddam Hussein et à la mise en place d'un nouveau gouvernement. Casus Belli: guerre contre terrorisme + arme nucléaire.
  • Period: to

    Guerre de Gaza de 2008-2009

    Opération militaire israélienne dans Gaza, qui débuta le 27 décembre 2008, caractérisée par des raids et bombardements aériens suivis par une offensive terrestre lancée le 3 janvier 2009. But: mettre fin aux tirs de roquettes Qassam du Hamas lancés depuis la bande de Gaza et à son réapprovisionnement en armement, en s'en prenant aux militants du Hamas et en détruisant des infrastructures qu'il utilise, en particulier les centaines de tunnels creusés sous la frontière entre Gaza et le Sinaï.